2 réponses
  1. BA
    BA says:

    Vendredi 3 octobre 2014 :

    Sur le site Romandie.com, une phrase très importante concernant les Etats-Unis :

    La participation au marché du travail, qui compte les personnes ayant un emploi et celles qui en recherchent un activement, a très légèrement reculé à 62,7% contre 62,8%, ce qui a un peu aidé à faire glisser le taux de chômage.

    http://www.romandie.com/news/USA-le-taux-de-chomage-recule-a-son-plus-bas-niveau-en-six-ans-en_RP/523787.rom

    En clair :
    De plus en plus de citoyens étatsuniens abandonnent la recherche d’un emploi et ne sont même plus comptabilisés. Ils disparaissent des statistiques officielles, et le taux de chômage baisse donc mécaniquement !

    Ainsi, le nombre de personnes qui ne sont pas dans la population active a bondi de 315 000 en septembre !

    En septembre, un record historique a été battu : 92,6 millions de personnes ne sont pas dans la population active !

    Autrement dit :
    Aux Etats-Unis, le taux de participation au marché du travail n’arrête pas de baisser.
    De janvier 2000 à avril 2000, le taux de participation au marché du travail était de 67,3 %.
    Malheureusement, depuis avril 2000, ce taux n’arrête pas de descendre.
    En septembre 2014, le taux de participation est de seulement 62,7 %.
    Ci-dessous, regardez le graphique intitulé « Labor Force Participation Rate ».

    http://www.zerohedge.com/news/2014-10-03/labor-participation-rate-drops-36-year-low-record-926-million-americans-not-labor-fo

    Voici les chiffres officiels du gouvernement US :
    « Labor Force Participation Rate » :

    http://data.bls.gov/timeseries/LNS11300000

  2. H.Gallo
    H.Gallo says:

    @ BA

    Cette constatation peut s’appliquer aussi à la plupart des pays de la zone euro.
    Si on intégrait tout les gens faisant partie de la population active mais qui ne sont ni au chômage ni inscrit comme demandeur d’emploi dans les instituons concernée, on obtiendrait des résultat absolument ahurissant.

    La part de la population active qui n’a aucun revenu en Belgique et en France par exemple est bien plus élevée que ce que les chiffres du chômage indiquent

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *