1 réponse
  1. Bouddha Vert
    Bouddha Vert says:

    L’avenir financier est décidément de plus en plus bouché, et si l’on s’entend pour comprendre que disponibilité énergétique et création de richesse vont de paire, que le pétrole qui reste ne s’extraie plus avec les mêmes conditions capitalistiques qu’hier ( plus profond, plus difficilement extractible, plus gras, pas fini… ) et avec, comme nous le voyons, des rendements financiers différents suivant la nature des champs exploités et donc les technologies employées.

    Quant aux entrepreneurs, pour y voir clair et naviguer, mieux vaut disposer d’un bilan carbone bas, sinon pas bon!
    Car, outre la variation des prix à venir, une des issues possible à cette synergie, si elle dure, c’est de se retrouver avec un pétrole qui va réajuster son prix à la hausse mais dans un monde industriel et financier qui y aura laissé des plumes, aussi, il est possible que les volumes précédemment disponibles ne le soient plus, ou plus au mêmes endroits, car les pétroles et gaz non conventionnels pèsent de plus en plus lourd dans le mix énergétique mondiale.

    Quant à l’aubaine c’est pour ceux qui en ont, et pour nous européens qui n’en avons pas mais qui en dépendons c’est de sentir le vent du boulet et de décarboner nos systèmes économiques, y en a pour 20/30 ans.

    De notre point de vue (le sommet de toutes les bulles) le programme est clairement pas sexy mais on ne fera jamais autrement qu’avec ce que l’on a!

    A suivre

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *