BFM du 14 avril 2015 – Situation internationale contrastée

Jacques Sapir

Situation internationale contrastée : Jacques Sapir VS Cyriaque Dailland

 Une situation internationale contrastée

« Le FMI dresse un tableau très contrasté et assez pessimiste de la situation internationale »

Le rapport du FMI sur la situation internationale qui devrait paraître en ligne sur leur site internet met en avant des éléments essentiels :

  • « Le potentiel de croissance a très fortement baissé dans les pays développés et en particulier dans les pays de la Zone Euro. » En revanche au niveau des pays émergents ce dernier a subit une baisse avant de commencer à remonter.
  • « Les deux facteurs les plus importants pour la croissance potentielle sont l’investissement, autrement dit l’accroissement du stock de capital, et la formation de la main-d’oeuvre. »
  • « Dans les 7 facteurs [impactant la croissance potentielle] qui sont analysés dans ce rapport : les réformes du marché du travail […] apparaît comme le dernier. Pour toute une série de cas elle a même un impact négatif sur la croissance potentielle. »

Concernant les réformes du marché du travail, ces dernières ont un « tout petit peu plus d’effet dans les pays émergents », mais les effets négatifs, voir nuls, apparaissent dans les pays développés.

« Il est bon que cette fois-ci ce soit le Fond Monétaire International qui le reconnaisse. »

Un Quantitative Easing à la sauce chinoise ?

« Ca ne sera pas non plus un Quantitative Easing comme l’ont fait les américains ni même comme le font aujourd’hui les européens. Pourquoi ? Parce qu’il y a encore beaucoup d’instruments réglementaires qui sont entre les mains du gouvernement chinois et je pense qu’il y aura plutôt une sorte de mixe entre une politique monétaire assez traditionnelle et le renforcement de toutes une séries de mesures réglementaires car je crois que les dirigeants chinois veulent malgré tout assainir le marché de l’investissement et ils veulent assainir en particulier le marché de l’immobilier. »

Notre Econoclaste considère donc que la bulle de l’immobilier étant tellement forte, le gouvernement chinois restera probablement plus sur des mesures traditionnelles.

(La vidéo de la deuxième partie ne fonctionne pas correctement et n’a pu être postée)

Rédigé par Raphaël Becanne

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *