BFM du 17 août 2015 – Haute trahison

Delamarche_BFM_Grece

« On a un Japon qui est à l’arrêt », toutes les prises de décisions qui ont été effectuées pour redresser l’économie du pays n’ont pas marché selon notre éconoclaste Olivier Delamarche. La dette du pays continue de croître et la population japonaise « n’en peut plus […] On est à 26 mois de baisses consécutives de rémunération ».

« On se demande combien de mois encore va-t-on jouer à ce jeu, qui est un jeu éminemment mortel. »

De plus, les dévaluations consécutives du yuan, monnaie de leur principal partenaire économique, la Chine, ne devraient pas améliorer la situation du Japon. Ceci devrait avoir pour conséquence, selon O. Delamarche, de déclencher une dévaluation du yen japonais par M. Abe.

Concernant le cas grec, ce dernier est loin d’être résolu : « aujourd’hui l’économie grecque est complètement à l’arrêt. » La cause de ce marasme repose en partie, d’après notre éconoclaste, sur un problème « d’ego » de nos dirigeants européens. Ces derniers ne veulent pas laisser la Grèce sortir de l’euro. « Le comportement des dirigeants [européens] est juste pathétique. »

« Tsipras devrait être jugé pour haute trahison ! »

Interrogé sur la croissance zéro de la France au deuxième trimestre, Olivier Delamarche prouve qu’il avait raison : « l’alignement des planètes » de monsieur Sapin est loin d’avoir marché. « La baisse du pétrole n’est pas une bonne nouvelle. […] La baisse de l’euro est purement comptable pour les entreprises. »

« On n’est plus dans un modèle économique où il suffit de faire baisser sa monnaie pour faire repartir l’économie. »

Rédigé par Raphaël Becanne

1 réponse
  1. jpj
    jpj says:

    Ils massacrent le peuple Grec et Français. Ils massacrent la production française en general. Voir le dernier article de Jacques Sapir: http://russeurope.hypotheses.org/4217
    Quand il n’y aura plus d’agriculture et d’industrie en France on fera quoi? Il ne suffit pas de se faire écraser par les allemands au sein de l’europe, il faut aussi accepter de se faire manipuler par les ricains et leur TAFTA.
    Le seul moyen de retourner la vapeur est dans les mains des consommateurs a exiger les provenances précises et essaye d’acheter français.
    Combien de temps faudra t-il pour reconstruire une agriculture? De quoi allons-nous nous nourrir en temps de guerres et graves récessions?
    La très petite agriculture était la sécurité de la Grèce. C’est termine. Ils imposent les agriculteurs avec des taxes supplémentaires et changement de régime de caisses sociales. C’est impensable, personne ne pourrait croire les chiffres, seul ceux qui les payent. Hallucinant! La plupart mettent la clef sous la porte. Depuis le referendum de Tsipras, c’est l’hécatombe (sans parler des privatisations).
    Le génocide grec est en devenir français, par les mêmes juges et bourreaux. Merci a l’europe allemande, aux mitterands giscards hollandes sarko chirac pompidous, merci aux consommateurs qui décident et a tous les « responsables » qui votent, merci a tous ceux qui pensent a l’avenir de leurs progénitures dans un pays de culture, agriculture et savoir faire industriel et artisanal. Merci a tous ceux qui sont morts, pour rien, pour la France qu’on massacre aujourd’hui et pour demain. Être conscient, ou essayer, peut suffire « un petit clic vos mieux qu’un grand choc ». On vit l’europe de la collaboration, comme on donne la Grèce, on donne la France. Airbus aux allemands, tous les aéroports grecs aux allemands – du hazard 😉 – vous savez qu’ils ont l’aeroport internationnal d’Athenes et qu’ils n’ont JAMAIS paye d’impots!! Merci Olivier.

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *