,

L’âge des low-tech

Après avoir évoqué en long, en large et en travers les pénuries en série auxquelles nous devrions être confrontées, il est grand temps d’évoquer les solutions.

On pourrait évidemment parler de celles qui font plaisir à tout le monde, comme la croissance verte chère à Ségolène Royal, ou la fameuse révolution industrielle 10.0 de Jeremy Rifkin, qui nous promet de vivre dans un monde où plus personne n’a besoin de travailler étant donné que tous les objets, que nous imprimons désormais en 3D dans notre salon, sont devenus gratuits.

 

Non, la vocation des Econoclastes n’est pas de dire ce que la plupart d’entre nous a envie d’entendre – Jeremy Rifkin et Ségolène Royal s’en chargent très bien – mais plutôt ce qui est factuellement réaliste et souhaitable.

Et face à ces pénuries d’énergie et de métaux qui nous guettent, il n’y a qu’une seule voie possible, que Dennis Meadows et son équipe de chercheurs du MIT avait montrée en 1972 avec leur célèbre rapport du Club de Rome « The Limits to Growth »: il s’agit de la modération.

Cette modération avait 2 faces:

  1. La face « démographique » encourageant ne pas avoir plus de 2 enfants par couple
  2. La face « consommation par tête » ou « niveau de vie matériel » encourageant à une stabilisation au niveau mondial (en moyenne) à partir des années 2000

Il faudrait au moins 5 planètes Terre pour que les 7 milliards d’être humains vivent tous comme des Américains, mais moins de la moitié d’une si nous devions tous vivre comme des Indiens. La vérité doit-être quelque part entre les deux, mais probablement plus proche d’un tuk-tuk électrique que d’un tank électrique comme la Tesla S, n’en déplaise à Elon Musk.

model-s-620electrical-tuktuk-paris

On comprend aisément que face à une pénurie de quelque chose, la solution n’est pas d’en consommer plus, comme le propose Ségolène Royal pour les métaux avec sa croissance verte, mais plutôt d’en consommer moins, comme le suggère Philippe Bihouix dans son dernier livre « L’âge des low-tech: vers une civilisation techniquement soutenable ».

Si il était aux responsabilités en lieu et place de notre ministre de l’énergie et de l’environnement, voici à quoi ressemblerait son projet de loi de transition énergétique low-tech:

  1. Le grand programme d’isolation thermique des bâtiments: chacun enfile un pull
  2. La voiture du futur: une 2 CV avec un filtre à particule

Faire mieux avec beaucoup moins, voici le projet réaliste et souhaitable de Philippe Bihouix que je vous propose de découvrir à travers l’une de ses interventions en son et en images. Attention, ça décoiffe!

Nicolas Meilhan

Audio de la conférence

PS: pour les amoureux de la 2CV et ceux qui veulent approfondir le sujet, l’aventure continue sur le site « low-tech magazine »:

The Citroen 2CV: cleantech from the 1940s

2CV

16 réponses
  1. Lucas
    Lucas says:

    Petit soucis: une 2cv c’est pas loin de 10 litres au cent. Je sais de quoi je parle j’en ai une. Par contre le pull, c’est l’évidence même…il faut en parler à Karl Lagarfeld.

  2. bdtpsv
    bdtpsv says:

    et ben LUCAS va falloir réviser ta « deuche » 10 l/100 tu doit normalement tourner autour de 6L 🙂

  3. bocanegra
    bocanegra says:

    Garçon , une 2 CV et un pull !
    pour ce qui est du pull …j’en suis à mon second et bientôt le troisième ! pour ce qui est de la voiture …la 2 CV nécessiterait une sérieuse actualisation des normes ! pour ma part j’achète ( hormis la bouffe ) tout d’occasion, pas de tva et je fais durer, pas de crédit, pas de propriété, pas de tv, pas de pub, beaucoup d’échanges, de prêts, je lis beaucoup, parle avec mes amis, je ne suis pas un terroriste mais je me méfie de cette société, j’aime les enfants, la nature m’est nécessaire, la lumière, le temps qui passe est précieux , etc …et je ne déprime pas plus que celui ou celle qui a tout et même le superflus ! l’avenir c’est ce que nous faisons maintenant et pas de la procrastination …merci pour l’article mais bon si je devais attendre de lire pour apprendre à tout les coups , vous savez les gars nous avons quelques fois des idées que l’on met en pratique. merci tout de même mais cet article c’est aux autres qu’ils faut l’envoyer, non ?….:)

  4. Nicolas Meilhan
    Nicolas Meilhan says:

    Il n’y pas que la consomation d’énergie qui compte! (et pour celle-ci cela doit pouvoir être ramené au moins à 3l/100 cf AIxam). Il y a aussi la consommation de matières (et de métaux): 1 Tesla de 2,2t = 4 2CV de 500 kg

  5. PhildeFer
    PhildeFer says:

    Mouais.. Et une Tesla qui serait conçue pour faire plusieurs millions de kilomètres et qui ne se démoderait pas avant une bonne cinquantaine d’années?… grâce à une conception orientée vers la durée et la facilité de réparation… et idem pour tout ce qui fait notre société de consommation. Un smartphone pourquoi pas, mais un modèle quasi inusable et que l’on conserverait comme jadis on conservait toute sa vie la belle montre offerte à sa majorité…
    Car le pb du modèle américain, c’est qu’ils passent leur temps à jeter ce qu’ils viennent à peine d’acheter (avant même parfois d’avoir fini de payer le crédit qui allait avec…) A mon avis, il est surtout là le pb et non de songer à vivre comme des mendiants… ça c’est que souhaitent pour nos les élites de ce monde…

  6. PhildeFer
    PhildeFer says:

    Certains semblent croire que la technologie est facteur de coût de revient élevé… C’est ce que cherchent à faire croire les services marketing pour justifier les prix exorbitants de certains articles… Mais une 2cv ne coûterait pas beaucoup moins cher à produire de nos jours qu’une C1 voire une C3… Car une auto ça n’est jamais qu’une caisse en ferraille avec 4 roues et un moteur..
    Quant à la Tesla, ne croyez pas que parce qu’elle est vendue plus de 90.000€, c’est parce qu’elle revient très cher à produire… C’est juste qu’il se trouve assez de « bobo » très friqués qui sont prêts à mettre cette somme pour se la payer…

  7. PhildeFer
    PhildeFer says:

    Et pour finir concernant Tesla. Eon Musk a simplement été autorisé à utiliser pour un segment de niche inaccessible au grand public en raison de ses prix de ventes prohibitifs, une technologie mise au point par GM dans le début des années 90: le projet GM Saturn EV1 (vous trouverez sur Youtube: https://youtu.be/ZJdirJL914A et https://youtu.be/peYJO7-Q3bA)
    Quelques centaines d’exemplaires d’un prototype de véhicule électrique furent loués en phase test à des clients américains. Ils en furent tellement satisfaits que nombreux se bâtirent jusqu’au bout pour essayer de conserver/racheter leur voiture à l’échéance du contrat de location. GM dut utiliser la force pour les récupérer et se dépêcher d’envoyer ces voitures au broyeur… En effet, outre le fait qu’elles ne consommaient aucune goutte de pétrole, elles étaient d’une fiabilité exceptionnelle au point de signer autant la mort des majors du pétrole que celle des garagistes concessionnaires dont il est bien connu, qu’à l’instar des imprimantes à jet d’encre, c’est sur l’après vente qu’ils réalisent l’essentiel de leurs marges…

  8. Patrice Lamy
    Patrice Lamy says:

    Nous avons tous bien compris que Nicolas Meihan dans ce texte utilisait la 2cv comme allégorie .

  9. passant
    passant says:

    Merci pour cet article.

    Comme j’ai pu le dire par ailleurs, c’est pas tant la conso qui me semble importante (même si plus elle est réduite mieux c’est), mais le point 5  »relocalser » (bon  »sans perdre les bons effets d’échelle c’est incompréhensible, j’attends d’avoir écouter le fichier audio. Mais c’est quoi les critères des  »bons effets d’échelle », si c’est des critères  »low tech » pourquoi pas, si c’est des critères  »éco » bof, bof !). Pour en revenir à la  »relocalisation » il est intéressant de voir que ce qui se trame (avec la régionalisation entre autres, fermeture de services hospitalier, etc…), c’est exactement l’inverse.

    Après moi j’ai la 4l, light mais 6-7 litres/100 quand même. Par contre top économique pour les réparations, les pneus, etc… faut juste remettre les pulls et il faudrait probablement un masque pour respirer à cause des émanations !! 😀
    mais c’est un pur bonheur (et que d’envieux-ses, je l’ai pas prise pour ça mais c’est à peine croyable).

    Après cette vision  »low tech » que je découvre est quand même intéressante pour le moins.

  10. Baya
    Baya says:

    Excellent article, qui a le rare merite d’aborder la seule vraie question qui importe sur le moyen terme: le modele economique base sur une pretendue croissance a l’infini est un leurre.
    .
    Le rapport Meadows est fondamental, mais la France a aussi grandement contribute a ce debat,par le biais du professeur Serge Latouche, l’un des theoriciens de la decroissance.
    Son court livre « L’Age des Limites » ouvre les yeux sur ce qui attend l’humanite: un suicide collectif qui se produira dans un delai bien plus court que nous le croyons, de l’ordre de soixante ans tout au plus.

    Merci aux Econoclastes pour votre intelligence, votre ethique et votre vision holistique.

  11. alexandre
    alexandre says:

    https://ourfiniteworld.com/2016/08/08/an-updated-version-of-the-peak-oil-story/

    Dont la conclusions est (en francais)
    Nous ne devrions pas être surpris si les problèmes financiers que le monde se heurte aujourd’hui finiront par mal se résoudre. Cela semble être la façon dont l’histoire du Peak Oil va enfin se déjouer. Sans augmentation de l’énergie par habitant, l’économie mondiale tend à se rétrécir. Sans croissance économique, il devient très difficile de rembourser la dette avec intérêt. La disparité de richesse devient de plus en plus d’un problème, et il devient de plus en plus difficile pour les gouvernements de recueillir suffisamment de revenus pour subvenir à leurs besoins.

  12. Vincent
    Vincent says:

    Incidemment, combien consommerait une Twizy essence, avec ses deux places et 375kg à vide?

    PhildeFer says:> le projet GM Saturn EV1. Quelques centaines d’exemplaires d’un prototype de véhicule électrique furent loués en phase test à des clients américains. Ils en furent tellement satisfaits que nombreux se bâtirent jusqu’au bout pour essayer de conserver/racheter leur voiture à l’échéance du contrat de location. GM dut utiliser la force pour les récupérer et se dépêcher d’envoyer ces voitures au broyeur…

    Légende urbaine : si GM a arrêté, c’est tout simplement juste que c’était pas rentable _à ce prix_. Voir le succès de Tesla… au prix Tesla.

    « Why GM Stopped Manufacture of Their EV Electric Car »
    http://www.autos.com/car-buying/why-gm-stopped-manufacture-of-their-ev-electric-car
    « The True Story of GM’s Electric Car of the 1990’s, the EV1 »
    http://www.sjsu.edu/faculty/watkins/electriccar.htm

  13. Nifenecker
    Nifenecker says:

    Cette façon de comptabiliser les ressources est stupide. Pour les ressources énergétiques elle oublie simplement la ressource solaire (et autres énergies renouvelables) et l’énergie nucléaire avec les surgénérateurs. A elle seule cette dernière pourrait permettre à 20000 réacteurs de fonctionner (ils auront besoin de 20000 tonnes d’uranium par an) simplement en utilisant l’uranium amené chaque année par les fleuves, sans compter les 4 milliards de tonnes d’uranium stockés dans les océans.
    La puissance reçue du Soleil par le terre est d’environ 100 millions de GW fournissant une une énergie équivalente à 92000 Gtep alors que notre consommation primaire est de l’ordre de 30 Gtep/an
    La seule question est de savoir si nous saurons alimenter (y compris la ressource en eau) et soigner 9 milliards d’humains.

  14. Claudec
    Claudec says:

    Le parc auto étant actuellement de 1,7 milliards de véhicules env. (hors poids lourds) la deudeuche pour tous le hissera probablement à 4 ou 5 milliards lorsque la population mondiale dépassera les 10 millards.
    Encore une bonne idée (?) qui demeurera sans effet déterminant, tant que les problèmes de la surnatalité et de la surpopulation qui en résulte – à l’origine de tous les autres – n’aura pas été résolu.
    À quoi bon une voiture ayant une empreinte écologique moindre, si la population qui en fait usage double ?
    Nous ne pourrons désormais sérieusement évoquer l’avenir de la planète et de l’humanité, que lorsque la décrue de sa démographie sera amorcée, et avant cela, seulement évoquée par les divers pouvoirs qui sont à l’origine de notre prolifération.

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *