,

CAC40/DAX : Un marché schizophrène

graphique finance

Encore +2% ce matin, les acheteurs ont décidément la main, le DAX a cassé la zone de consolidation par le haut vers de nouvelles résistances. La news du jour ? Record de hausse au Japon avec +7%, pour fêter le PIB à seulement -1.2% annoncé la veille ? Ne cherchez pas à comprendre, les marchés sont haussiers, la BoJ est là pour faire un pourcentage important des volumes de son propre indice, le marché est administré, la situation est sous contrôle.

A moyen terme, les marchés sont de nouveaux volatils et tumultueux depuis que la Chine a fait vaciller les indices à la fin du mois d’août. En effet, nous avons failli rentrer dans le territoire inconnu d’un bear market, une correction long terme baissière, mais les acheteurs ont réussi à sauver la mise, le gouvernement chinois a mis la main à la poche (plus de 200 milliards injectés) et les gérants américains se sont relayés sur CNBC pour nous rassurer sur l’économie américaine et les perspectives de nouveaux records, ce qui a fonctionné.

Que faut-il retenir de ces 2 épisodes ?

– A long terme, les indices sont en lévitation, les valorisations élevées, un rien pourrait faire basculer les marchés et cela pourrait aller très vite (le VIX a rapidement atteint ses niveaux de 2008). Néanmoins, nous ne sommes pas « encore » à la fin du cycle et l’élément déclencheur du prochain bear market potentiel reste inconnu.

Cliquez ici pour lire mon dernier point sur les cycles

– A moyen terme, une baisse de 20% est une correction, nous l’avons fait, et la tendance de fond a repris ses droits, comme nous l’avions envisagé dès le 25 août (cliquez ici). Les gérants sont rentrés de vacances, avec des liquidités de disponibles et se sont mis à acheter.

– A court terme, il s’agissait depuis 15 jours de jouer le jeu en prenant note de la tenue des supports et de constater que le marché n’allait pas lâcher. Les acheteurs de replis sont ainsi à la fête, encore une fois (comme depuis 6 ans) voir mon article d’hier (cliquez ici)

Il n’est donc pas étonnant de voir le Nikkei en hausse de plus de 7% cette nuit alors que la paire USDJPY à laquelle il est très corrélé démarrait en trombe à la hausse dès hier matin. Il est même légitime de voir des indices boursiers comme le CAC40 retracer 50% de la baisse de fin août, ce que fait généralement un actif après une forte chute, qu’ils doivent monter ou rechuter par la suite.

Ci-dessous voyez comme le Nikkei a pris appui sur sa moyenne mobile à 20 mois, habituellement garante de la tendance de long terme haussière. Le retour des cours hier en séance sur cette dernière était une opportunité de profiter d’un timing parfait.

J’ai d’ailleurs évoqué l’idée de cette remontée probable du Nikkei sur twitter dès 10h du matin hier, mettant en exergue sa corrélation avec la paire USDJPY qui repartait vers le nord.

tweet.png

Nikkei en données mensuelles

nikkei.png

En d’autres termes, le rebond des indices européens et américains depuis 15 jours est logique, voire évident au vue de l’actualité, des médias, des indicateurs. Les difficultés devraient commencer très prochainement car nous allons peut-être arriver dans des zones de turbulences à mi-chemin entre relance de la tendance haussière et rebond technique.

Faut-il profiter de la hausse en cours pour alléger son portefeuille en vue d’une latéralisation voire d’une correction plus profonde des indices ou faut-il au contraire continuer de récolter des titres en vue de nouveaux records ? La tâche n’est pas évidente, l’indécision devrait potentiellement mener l’investisseur à la prudence, qui reste en ce moment le maître mot, même si l’euphorie de certaines séances pourrait nous la faire oublier momentanément.

En conclusion : Alors que j’écris depuis des mois des analyses fondamentales et macro-économiques pour expliquer que pourrait nous pendre au nez une possible correction magistrale, je me dois d’être factuel et haussier comme j’ai pu l’être fin 2014, ou à la fin de cet été. Aussi, je vous invite à faire de même, ce qui n’est pas être schizophrène rassurez-vous, nous appelons cela chez les analystes la confrontation paradoxale des unités de temps longues et courtes.

Quant à la suite, j’évoquais hier les 4700 sur le CAC40, résistance clé atteinte ce jour…prudence après 10% de rebond en deux semaines?

cac402.png

Par Nicolas Chéron, Stratégiste pour CMC Markets

Source originale

Ce commentaire présente un caractère purement informatif et ne constitue ni un conseil en investissement, ni une recommandation d’achat ou de vente d’instruments financiers. CMC Markets ne saurait être tenu responsable quant à l’exactitude, la fiabilité, l’exhaustivité ou la pertinence de ces informations ou données.

Les observations, analyses et conclusions qui en résultent sont basées sur des données graphiques de CMC Markets et non sur des données relatives aux instruments sous-jacents réels. L’utilisation de données graphiques a des limites et l’analyse technique n’est pas une science exacte. Nous vous recommandons d’utiliser ces données en complément d’autres supports/facteurs lors de votre prise décision de d’achat ou de vente. N’oubliez pas que les CFD présentent un caractère hautement spéculatif et qu’il est possible de perdre un montant supérieur au capital investi. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *