,

Gouvernants coupables de Haute trahison.

Des milliers d’Italiens n’ont plus que leurs yeux pour pleurer. Leurs avoirs ont été confisqués pour financer les voyous de la Finance. Les spéculateurs qui se sont empiffrés de la fausse monnaie offerte par leur pouvoir de création monétaire, mais aussi par les banquiers centraux, premiers complices.

Français, suisses, Libanais, ou tout autre terrien, votre tour viendra. Tôt ou tard.

Nous alertons sur ce site depuis de nombreux mois et années sur la légalisation du vol au profit des banquiers centraux et commerciaux grâce à la loi « too big to fail ».

Eh bien il ne suffit certainement plus de pointer du doigt les « Banksters ». Il est grand temps de pointer du doigt les principaux complices sans lesquels les « banksters » seraient en prison depuis longtemps et leurs avoirs à eux partis en fumée.

Les principaux coupables sont les traîtres qui n’ont pas appliqué la législation concernant l’abus de confiance, escroquerie, vol, astuce et j’en passe.

Les principaux coupables sont ceux qui ont légiféré en faveur des criminels.

Les principaux coupables sont ceux qui ont  soldé les petites gens, et leurs retraites, tenus à l’écart des magouilles par une presse politiquement correcte..

Les criminels sont ceux qui n’appliquent pas la Justice telles que les Constitutions nationales et autre textes de lois le prévoient…

Les criminels sont ceux qui se sont rangés du côté du plus fort mettant de côté leur conscience et en avant leur carrière.

Ces criminels-là investis de mandats publics auraient été jugés il y a encore une quinzaine d’années pour Haute trahison.

Mais prévoyant quand il s’agit de leurs intérêts personnels, ils ont biffé les articles de loi qui traitent de Haute trahison.

Il est temps de cibler les vrais coupables. Après tout les « banksters » ne sont que des voyous qui ont reçu carte blanche.

La culpabilité des « banksters » est à relativiser au regard de ceux qui ont donné le blanc-seing, encourageant ainsi au vice et aux crimes…

1 réponse
  1. RGT
    RGT says:

    Un politicien professionnel n’agit que pour son propre intérêt.

    S’il veillair à l’intérêt du peuple et des électeurs, ça se saurait.

    Je ne vote plus depuis près de 35 ans pour ne pas apporter mon soutien à cette CASTE de brigands de grands chemins.

    J’incite tous les peuples à boycotter les élections en revendiquant haut et fort le rejet de ce système qui ne peut qu’entraîner la corruption et les conflits d’intérêt.

    Le jour (béni) ou seulement 10% des électeurs se rendront aux urnes pour aller voter le système tombera de lui-même car il n’aura plus AUCUNE légitimité.

    Et ne comptez surtout pas sur le « vote blanc », c’est une escroquerie montée par Napoléon III qui n’a JAMAIS été remise en cause car elle permet, même avec 99% de votes blancs, d’avoir un « élu du peuple » qui aura 60% des « suffrages exprimés », et non pas 0.6% de votes en sa faveur.

    La seule réelle prise en compte du vote blanc consisterait à annuler les élections en cas de « victoire » de ce dernier, tout en interdisant à tous les « prétendants » de se présenter à une nouvelle élection (l’idéal serait serait à vie)…
    On peut toujours rêver, un tel système permettrait l’émergence d’une vraie démocratie, surtout si « l’élu » se devait de rendre des comptes et pouvait être révoqué voire poursuivi en justice par les électeurs pour « haute trahison »…

    Notre système politique « démocratique » est bâti pour être manipulable à loisir par les oligarques qui tirent les ficelles.
    Le peuple n’a AUCUNE INFLUENCE sur le résultat de la politique des gouvernements successifs depuis la « révolution française » qui n’a été qu’un simple coup d’état de la bourgeoisie qui voulait être « calife à la place du calife » (finalement un Daëch avant l’heure).
    Ce système a permis AUSSI l’émergence de « médias de masse » sous contrôle des oligarques qui permettent de manipuler à loisir la population en fonction de leurs intérêts. L’abrutissement de masse est très efficace, Chomsky l’a bien démontré.

    Tant que nous ne « renverserons pas la table » ce système perdurera.

    Il faudra réinventer un système politique complet, basé sur un réel contrôle de TOUS les citoyens, décentralisé et basé sur l’entraide, la collaboration entre tous et le consensus…
    Une grande réflexion à été menée il y a plus de 150 ans par un précurseur fortement dénigré (normal : ses idées risquaient d’entraîner la chute des oligarques et de leurs valets).
    Les réflexions de cet homme, simple fils de paysan du XIXè siècle, devraient servir de base à notre réflexion sur un monde plus équitable. Il a été l’inventeur des concepts d’assurances mutuelles, de « banque du peuple », de coopératives agricoles et ouvrières.
    Il était un défenseur acharné des libertés individuelles et luttait de toues ses forces contre les oligarques et les pouvoirs iniques.
    Ses écrits devraient être étudiés dans toutes les écoles de la république pour éveiller l’esprit critique de nos concitoyens.

    J’ai nommé Pierre-Joseph Proudhon
    Le paria, l’infâme, le repoussant…
    Pour les « grands démocrates » qui profitent sans vergogne du système actuel.

    Dernier point : Concernant Chomsky…
    Étrange, il est anarchiste…
    Aurait-il lu (et surtout compris) les pensées de Proudhon qui inventa ce concept ?

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *