Les seuils de risque et de peur

Les explications de Nicolas Chéron pour comprendre de façon claire et concise les difficultés qui surviennent sur les marchés dès ce début d’année 2016.

 

 

Les marchés boursiers se réveillent stressés en ce début d’année. La Chine et les tensions au Moyen-Orient sont au menu et les acheteurs semblent ne pas être revenus ou du moins prêt à intervenir sur des indices qui plongent de plus de 2% en Europe, 4% pour l’indice allemand.

Statistiquement, l’indice américain SP500 n’a ouvert que 3 fois dans son histoire avec une ouverture de plus de 2% un 1er janvier : 1932, 2001 et 2008. Les deux dernières dates devraient vous être familières puisque ce sont les derniers marchés baissiers (bear markets) que nous ayons connu. En d’autres termes, 2016 pourrait être une année tumultueuse. Pour nous rassurer, nous pourrions aussi nous focaliser sur le fait que depuis 1990, le premier jour de cotation de l’année est négatif dans plus de 50% des cas.

Puisque 2016 pourrait être une année complexe et que son début pourrait nous laisser entrevoir des risques baissiers, il pourrait être utile de définir des zones de stress, de risques et de peur. Voici les seuils à suivre sur l’indice allemand DAX, la paire USDJPY et le VIX (indice de volatilité).

Indices Allemand DAX, données journalières

Les seuils de risque et de peur - dax_30

Source : CMC Markets, Plateforme Next Generation – 04/01/2016

Sur le graphique ci-dessus nous constatons que le DAX est neutre en données journalières sur les 3 dernières semaines. Il évolue dans une zone de neutralité entre 10 100 et 10 800 approximativement. Sous les 10 100, plus bas de décembre, le marché passerait de « stressé » à « baissier » avec des risques de retravailler les plus bas de 2014. A leurs sujets, seule une cassure des 9 300, zone basse du DAX en 2014, serait un signal de passage en grand marché baissier « bear market », nous en sommes à 10%.

 

USDJPY, données journalières sur 12 mois

Les seuils de risque et de peur - USDJPY

Source : CMC Markets, Plateforme Next Generation – 04/01/2016

La paire USDJPY est souvent considérée comme baromètre du risque, et est très corrélée à l’indice directeur américain, le SP500. Il est souvent préférable de valider la tenue d’un support ou une cassure sur les indices par une même réaction sur cette paire.

A court terme, la tendance est baissière et les cours reviennent tester les plus bas de Août/Septembre/Octobre à 118,5. Sous ce seuil, autant dire que les risques augmenteraient nettement. Nous pouvons constater que lors d’un excès baissier fin août, la paire USDJPY avait frôlé les 116, ce seuil peut donc être considéré comme la limite avec le marché baissier. Sous ce dernier, les marchés actions seraient très volatils, erratiques, la prudence serait donc de mise.

Et pour corroborer le tout, nous étudierons le VIX, en données journalières

L’indice de la volatilité aussi surnommé « indice de la peur » nous permettra de juger si nous sommes dans un marché correctif, baissier mais peu stressé ou si au contraire les acteurs s’affolent, la volatilité s’envole et les risques augmentent très fortement en trading.

Les seuils de risque et de peur - Volatility Index

Source : CMC Markets, Plateforme Next Generation – 04/01/2016

Graphiquement, l’indice monte ce jour démontrant la hausse de volatilité, le stress des opérateurs. Au-dessus des plus hauts de début décembre, les risques baissiers augmenteraient nettement. Au-dessus de ces derniers, il faudrait être très vigilant.

 

Par Nicolas Chéron, Stratégiste pour CMC Markets

Suivez moi sur Twitter : @NCheron_CMC – Egalement @CMCMarkets_FR
Clients et lecteurs, n’hésitez pas à nous faire des retours sur les analyses publiées, directement sur gestionclients@cmcmarkets.fr

Les informations fournies présentent un caractère purement informatif, elles ne constituent pas un conseil en investissement, ni une recommandation d’achat ou de vente d’instruments financiers ou de la recherche en investissement. Cette communication n’a pas été élaborée conformément aux dispositions réglementaires visant à promouvoir l’indépendance des analyses financières et à interdire d’effectuer des transactions sur l’instrument concerné avant la diffusion de la communication. Ces informations vous sont fournies à titre indicatif et pourraient ne pas être actualisées. Elles peuvent être amenées à changer sans avertissement préalable. Les anticipations, projections ou objectifs mentionnés sont présentés à titre indicatif et ne sont en aucun cas garantis. CMC Markets ne saurait être tenu responsable s’ils n’étaient pas réalisés ou atteints. Les performances passées d’un investissement donné ne garantissent pas ses performances futures.
Sauf avis contraire, les observations, analyses et conclusions présentées sont basées sur des données graphiques de CMC Markets et non sur des données relatives aux instruments sous-jacents réels.
CMC Markets ne pourra être tenu responsable d’une perte liée directement ou indirectement à une transaction réalisée sur la base des information fournies.

Les CFD (contract for difference) sont des produits financiers complexes, à effet de levier, comportant un risque de perte supérieure au capital investi.
Les produits binaires (y compris les Countdowns) sont des produits financiers complexes comportant un fort risque de perte en capital, vous pouvez perdre la totalité de votre investissement.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *