,

WTI – Puissant rebond mais la tendance reste baissière

Voilà bientôt un an et demi que les cours du pétrole sont passés sous les 100 dollars, malgré une majorité d’économistes haussiers et une croissance mondiale attendue sur ses plus hauts historiques à l’époque. Depuis la donne a bien changé, le fameux alignement des planètes (baisse de l’euro et du pétrole soit disant bénéfiques aux entreprises) s’est transformé en épée de Damoclès : des pays exportateurs ont vu les cours passer sous leur prix de revient, nombreuses compagnies pétrolières ont été contraintes de supprimer pour un total de centaines de milliers d’emplois à travers le monde (d’après le cabinet Graves & Co) et la chute du secteur énergétique a pesé sur les indices boursiers mondiaux pendant des mois.

Ces dernières semaines, la chute des cours s’est intensifiée sur fond de ralentissement économique global, d’inaction de la part de l’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (OPEP) mais également à cause de la robustesse du dollar dont il ne faut pas oublier qu’il est la devise de référence pour le pétrole. Il aura ensuite fallu attendre un excès de pessimisme des opérateurs (dont nombreux sont passés négatifs sous les 30 USD après 70% de chute) afin qu’un point bas puisse se révéler sous les 27 USD.

Prenons du recul sur la situation de long terme avec un graphique mensuel du WTI

WTI – Puissant rebond mais la tendance reste baissière - us brut léger

Source : CMC Markets, Plateforme Next Generation – 28/01/2015
Les performances passées ne préjugent pas des performances futures

Sur cette période, vous constatez que la tendance est baissière, certes, mais des éléments plaident pour un rebond :
– La chute violente est à l’image de celle de 2008 à la suite de laquelle les cours avaient repris 200%
– La baisse en 2015 avait atteint 76% soit exactement le même pourcentage de baisse qu’en 2008
– Les indicateurs techniques avaient atteint leur zone de survente extrême
– Les cours approchaient de supports de long terme datant de 2003 à 25 USD

En conclusion, à long terme, la chute des cours pourrait ralentir voire s’arrêter, ne serait-ce qu’au profit d’une latéralisation, entre les 25 USD et les 40 USD, le temps que les fondamentaux évoluent et qu’une nouvelle direction nous soit donnée par les marchés. Autant dire qu’avec un dollar toujours fort, l’arrivée de l’Iran sur le marché et les perspectives mornes de croissance économique, il est impossible d’écarter qu’un nouveau point bas puisse être réalisé en 2016.

A plus court terme, excès de pessimisme, dires d’un membre de l’OPEP sur une possible coopération pour stabiliser les prix et rumeurs d’accord entre la Russie et l’ Arabie Saoudite viennent changer la donne et permettre un rebond de 25% des cours. Faisons le point.

WTI en données journalières

WTI – Puissant rebond mais la tendance reste baissière - journalier

Source : CMC Markets, Plateforme Next Generation – 28/01/2015
Les performances passées ne préjugent pas des performances futures

En données journalières, la donne semble avoir changé mais rien n’est fait. Malgré un violent rebond des cours entre la borne basse et haute du canal baissier en place depuis 3 mois aucun signal de retournement de tendance n’a été donné pour le moment. La hausse en cours permet simplement d’entrevoir une stabilisation si les fondamentaux abondent en ce sens.

Techniquement, sous 34 USD, les positions vendeuses semblent privilégiées. Seule une rupture de ce seuil ouvrirait la voie à un mouvement construit haussier en direction des 37 USD, soit le plus haut annuel, conjugué avec les plus bas d’août 2015. En attendant, le canal baissier est préservé et des velléités baissières toujours présentes, raison pour laquelle les acheteurs devront faire preuve de prudence.

Par Nicolas Chéron, Stratégiste pour CMC Markets

Suivez moi sur Twitter : @NCheron_CMC – Egalement @CMCMarkets_FR
Clients et lecteurs, n’hésitez pas à nous faire des retours sur les analyses publiées, directement sur gestionclients@cmcmarkets.fr

Les informations fournies présentent un caractère purement informatif, elles ne constituent pas un conseil en investissement, ni une recommandation d’achat ou de vente d’instruments financiers ou de la recherche en investissement. Cette communication n’a pas été élaborée conformément aux dispositions réglementaires visant à promouvoir l’indépendance des analyses financières et à interdire d’effectuer des transactions sur l’instrument concerné avant la diffusion de la communication. Ces informations vous sont fournies à titre indicatif et pourraient ne pas être actualisées. Elles peuvent être amenées à changer sans avertissement préalable. Les anticipations, projections ou objectifs mentionnés sont présentés à titre indicatif et ne sont en aucun cas garantis. CMC Markets ne saurait être tenu responsable s’ils n’étaient pas réalisés ou atteints. Les performances passées d’un investissement donné ne garantissent pas ses performances futures.
Sauf avis contraire, les observations, analyses et conclusions présentées sont basées sur des données graphiques de CMC Markets et non sur des données relatives aux instruments sous-jacents réels.
CMC Markets ne pourra être tenu responsable d’une perte liée directement ou indirectement à une transaction réalisée sur la base des information fournies.

Les CFD (contract for difference) sont des produits financiers complexes, à effet de levier, comportant un risque de perte supérieure au capital investi.
Les produits binaires (y compris les Countdowns) sont des produits financiers complexes comportant un fort risque de perte en capital, vous pouvez perdre la totalité de votre investissement.

 

 

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *