,

-70 % sur le S&P, y croyez-vous Olivier Delamarche ?

  1. 00s: – 70 % de baisse du S&P 500 à attendre selon Albert Edwards (Société Générale)
  2. 02m23s: un changement de paradigme qui rend plausible ce scénario selon olivier Delamarhe
  3. 04m38s: Pourquoi les banquiers centraux ne resteront pas l’arme au pied d’après Olivier Delamarche
  4. 07m08s: Comment croire à l’effondrement des monnaies quand toutes les grandes banques centrales joue le jeu de la création monétaire massive ?
  5. 10m00s: Quelles incidences pour les épargnants ?
  6. 12m44s: L’or les obligations une solution de repli ?

Durée des marchés baissiers US et PE de shiller

Retrouvez l’article correspondant à cette vidéo sur le site de SicavOnline

3 réponses
  1. Baya
    Baya says:

    Le Dr Ron Paul, ancien candidat a la presidentielle US et fin connaisseur de son pays, rejoint Mr Delamarche dans son analyse de l’evolution prochaine des marches: une baisse ineluctable ponctuee de hausses violentes et ephemeres.

    Il rappelle que lors de la Grande Depression de 1929, de nombreux rallyes (hausses) se produisirent apres le krach du fameux Mardi Noir(« Black Tuesday ») qui en marqua le debut. Il s’ensuivit une annee entiere d’activite boursiere instable et trompeuse avant que la recession ne devienne indeniable.
    http://dailyreckoning.com/you-cannot-print-your-way-to-prosperity/

    Autre similarite qu’il releve: la crise de 1929 avait elle aussi ete precedee, a partir de 1920, par des injections massives de monnaie par la FED, qui n’ont fait qu’aggraver l’amplitude de la crise. On connait l’issue de cette triste histoire: la 2nde Guerre Mondiale.

    Le complexe militaro-industriel US a l’habitude de resoudre ses blocages de croissance par des massacres outre-mer: Irak en 2003, Lybie en 2011. Mais cette fois-ci, le probleme economique est bien trop ample, et necessite de fabriquer un adversaire de la taille de la Russie. Une tache que le servile Erdogan semble deja en train d’accomplir.

    Il est bien difficile d’etre optimiste sur l’issue de cette crise economique.

  2. fiquet
    fiquet says:

    Merci pour la page d’histoire, un peu de lecture en perspective

    Concernant la baisse j’ai encore du mal a calquer l’histoire au temps actuel (information plus rapide, robot/algorithme, dégradation attendue plus importante, capacité économique des U.S. déplorable,…)

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *