, ,

Nippons ni Mauvais

La fin de la semaine passée aura donc été marquée par deux évènements majeurs : c’était le dernier jour de trading du mois de janvier et les Japonais sont passés en taux négatifs.

On ne va pas revenir sur le sujet des taux négatifs, certains trouvent que c’est un scandale et les autres se demandent de toute façon ce que Kuroda et ses potes auraient bien pu faire d’autre.

En ce qui concerne le dernier jour du mois de janvier, on se rend compte que le bilan est immonde et si l’on se base sur le vieux dicton qui dit que le mois de janvier est à l’image du reste de l’année, on est définitivement mal barrés et vivement l’année prochaine.

Néanmoins, comme il faut savoir raison garder et essayer de trouver les bonnes nouvelles au milieu de toute cette déprime ambiante, on va donc retenir le fait que la fin de semaine aura été spectaculaire parce que le Japon nous a sauvé la mise.

Reste maintenant à voir qui va gagner le Superbowl dimanche prochain, afin d’obtenir un indicateur fiable sur la suite de l’année, puisqu’on le sait, si les Broncos de Denver remporte la finale, le marché devrait être en baisse pour l’année 2016. En revanche, en cas de victoire de la part des Carolina Panthers, c’est le retour du Bull Market.

 

Une chose semble certaine en ce moment ; il vaut mieux avoir sa ceinture bien attachée et ne pas être victime du mal des transports, puisque le marché semble capable du meilleur comme du pire et cela à la vitesse de la lumière.

La moindre raison économico-politico-financière peut être utilisée comme une justification pour vendre les bijoux de la grand-mère et acheter des actions ou pour vendre la grand-mère tout court et fuir en courant s’établir à la campagne pour faire pousser des moutons.

Nous l’avons vu récemment, la volatilité est présente et les experts ne cessent de nous le répéter ; elle est faite pour rester.

Néanmoins la semaine passée aura vu le « gros morceau » des résultats trimestriels sortir sur nos téléscripteurs, puisque qu’Amazon, Apple, Facebook et Microsoft ont publié leur chiffres trimestriels. Publications avec des fortunes diverses, soit, mais sans ces « big names », on voit mal qui pourrait encore faire « bouger le marché ». Actuellement on retiendra que sur les 40% de membres du S&P qui ont publié, 72% ont battu les attentes, mais en revanche, les communiqués de presse et autres conférences « post-publications », laissent un goût amer dans la bouche des investisseurs, puisque la plupart des CEO’s laissent entendre que la situation économique n’est pas facile et que ça va être très dur et que du coup, ils ne savent pas – pour la plupart – s’ils pourront s’acheter un yacht cette année ou s’ils devront attendre 2017.

Et puis le pétrole n’est pas encore guéri de toutes ses maladies. Bien que depuis quelques jours, c’est le retour de la vengeance pour l’or noir et que les « experts du pétrole qui va à 20$ » se sont fait plus discrets depuis qu’ils se sont fait défoncer sur leurs shorts, on se demande toujours si c’est un « dead cat bounce » de la part de l’or noir ou si c’est un « nouveau bull market » qui se dessine comme le pensent certains analystes techniques.

Nous voilà donc au début du mois de février et l’on se demande déjà à quelle sauce nous allons être mangés. Cette semaine qui commence sera terrible en terme de publications.

Nippons ni Mauvais - dictionnaryCe matin on a déjà commencé avec le PMI chinois qui est en-dessous des attentes – bien sûr – et qui, du coup précipite le marché local en baisse de près de 2%, Hong Kong suivant placidement en reculant de 1.2%. Encore une fois, ces chiffres décevant – 49.4 contre 49.6 attendu – laissent entendre que rien ne se passe et qu’il n’y a aucun signe de réveil de l’économie chinoise. Le gouvernement peut faire tout ce qu’il veut, ses injections monétaires et ses réglementations font surtout réagir les traders à court terme, mais en revanche la vraie économie, pas celle des marchés boursiers, ne montre pas le moindre signe de réveil. Sans compter que la plupart des « gros Hedge Funds » du monde sont en train de shorter la monnaie chinoise depuis que Soros a fait le tour des plateaux télé pour dire que ça ne pouvait pas durer comme ça en Chine.

La semaine commence donc avec une ambiance qui est déjà en train de se dégrader et l’effet placebo de la Bank of Japan n’est déjà plus qu’un lointain souvenir, même si ce matin, le Nikkei se fout des chiffres chinois et monte tout de même de 1.8%. Nippons ni Mauvais - crazy

Le pétrole est à 33.11$ ce matin et l’or est à 1122$. Pour ceux qui s’intéressent encore à l’or, je signale au passage la publication de deux infographies sur le site, une qui résume les meilleures séries gagnantes de l’or dans l’histoire  et l’autre qui vous donne les TROIS raisons de détenir de l’or en 2016.

Dans les nouvelles du jour, on retiendra que le BREXIT se rapproche dangereusement, que le Nigéria demande un prêt d’urgence de 3.5 milliards à la banque mondiale, laissant entendre que le prix du pétrole ne les arrange que très moyennement. Le Crédit Suisse et la Barclays vont payer une amende de 154 millions pour des sombres histoires de « Dark Pools » et puis Gamesa confirme ses discussions avec Siemens, mais rien n’est confirmé.

On retiendra aussi que l’UBS vient d’engager un team complet d’ancien de chez Brevan Howard pour offrir des programmes de trading en options au ultra-high-wealth-investors. En gros pour créer des stratégies hyper-spéculatives pour des gens qui ont plein d’argent. HSBC a gelé ses salaires et ses engagements dans le monde entier et CNBC se demande combien de temps l’Arabie Saoudite peut vivre avec un pétrole à 30$. Vous noterez que l’on ne parle plus de « pétrole à 20$ » depuis quelques jours… Peut-être que le Short Covering massif a fait trop de mal aux postérieurs de certaines personnes et qu’il vaut mieux ne point parler des sujets qui fâchent.

Dans le Barron’s on apprend qu’il est temps d’acheter des bancaires. Selon le journal du week-end, Citi, JP Morgan, Bank of America et Wells Fargo pourraient toutes bondir prochainement de 20%. Ils publient également le troisième volet de leur « Roundtable 2016 » mentionnant Foot Locker, CVS et Axalta comme sous-évaluées. Et puis, pour terminer, on nomme 5 titres technologiques qui sont « sous-évalués » selon eux ; il s’agit d’Autodesk, Akamai, Western Digital, Sandisk et Lam Research. C’est étonnant, pour certains, j’ignorais qu’ils étaient encore traités en bourse.

Nippons ni Mauvais - dragonEt puis, petit détour par Tim Cook, un analyste a publié un rapport mentionnant que le CEO d’Apple était complètement cinglé et était en train de détruire de la valeur pour son actionnariat en empruntant à tort et à travers et en rachetant massivement des actions Apple. Et de l’autre vous avez le Barron’s qui publie un article comme quoi Tim Cook est peut-être plus intelligent que nous le pensons. Une chose est certaine, le multi-milliardaire, c’est lui et ceux qui critiquent ne sont pas encore arrivés à un dixième de ce qu’il a déjà accompli.

Côté chiffres économiques, la semaine qui nous attend sera longue et compliquée. Pour ce lundi, nous aurons les PMI un peu partout dans le monde, ainsi que le personal income & spending aux USA, mais je peux vous dire que tout le monde a les yeux tournés vers vendredi. Vendredi qui verra arriver la publication des chiffres de l’emploi américain.

Pour le moment, les futures vont dans tous les sens. La faute à la Chine qui va aussi dans tous les sens pour digérer son PMI. L’Euro/$ est à 1.0844, le Yen est 121.36 – remontée fabuleuse après l’annonce de la BOJ, la Livre se bagarre toujours sur des niveaux bas à 1.4268 et le Bitcoin est à 376$. Pendant ce temps, le rendement du 10 ans US est de 1.92%, on sent la confiance totale planer sur les marchés.

L’Euro/Suisse est à 1.1080 et le Dollar/Suisse vaut 1.0217 et fait son bonhomme de chemin en direction des 1.05.

Voilà, pour être franc, on ne sait toujours pas où l’on va, ni quoi penser, le marché et toujours complètement bipolaire et je crois que l’on peut dire que tout peut arriver. Tout et son contraire.

Pour savoir où est-ce que tout cela ira ce soir, on peut se retrouver demain matin pour en parler. En attendant, je vous souhaite une excellente journée et un très bon début de semaine et à demain, si vous le voulez bien…

1 réponse

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *