,

Dis papa, à quoi ça sert le G-20 ?

Le mois de février est terminé. Vive le mois de mars.

Vu l’indécision et la vision à court terme que nous nous sommes obstinés à utiliser comme stratégie d’investissement en février, il était temps que ça se termine. Pour être franc avec vous, je ne suis pas certain que ça soit différent en mars, mais au moins on a l’impression de recommencer avec un page blanche. Même si les problèmes et les obsessions du mois passé semblent toujours aussi présent.

Il est à noter cependant, que même si hier je vous disais que sur les 60 derniers jours de trading, le marché a terminé 44 fois dans la même direction que le pétrole, depuis hier, sur les 61 derniers jours de trading, le marché a terminé 44 fois dans la même direction que le pétrole. En tous les cas aux USA, parce qu’en Europe, on a terminé dans la même direction que le pétrole.

Ce qui était intéressant hier, c’est que TOUT le monde a commencé la journée en exprimant sa « déception » sur la réunion du G-20 qui a eu lieu vendredi et samedi dernier à Shanghai. Ce qui est extraordinaire, c’est que depuis que le G-20 existe, à chaque meeting, on est « déçu » parce qu’ils n’ont pas réinventé la pierre philosophale et qu’ils ne nous présentent pas LA SOLUTION finale pour la croissance permanente pour des siècles et des siècles, Amen.

Alors moi je voudrais bien savoir à quel moment on nous a laissé entendre que ce groupe d’individus avait le pouvoir de sauver le monde économiquement parlant ? Non, parce que je suis peut-être idiot et que je ne suis pas allé à l’école très longtemps, mais en dehors du G-20, ils ne sont déjà pas d’accord pour trouver une solution sur, au hasard, le prix du pétrole ou la faim dans le monde – mais soudainement, au G-20 et tout ça parce qu’ils passent 48 heures dans un hôtel de luxe, 20 guignols seraient soudainement capable de :

1) se mettre d’accord
2) tirer à la même corde
3) trouver une solution pour la croissance
4) et la mettre en place

Sérieusement ???

Il y a une personne là dehors qui a un QI supérieur à 12 qui croyait sincèrement que 20 personnes qui se goinfrent de caviar à la louche, boivent du champagne dans des canettes bière imprimées « fête de la bière, Munich 2015 » et passent leurs journées au SPA de l’hôtel à se faire masser, allaient revenir dimanche en disant :

« EUREKA !!! On a trouvé !! On va faire un QE mondial et passer tout le monde en taux négatifs…. !!! Si, ça marche super au Japon.. »

Bon, apparemment, il devait effectivement y avoir quelques personnes qui ont un QI supérieur à 12 qui croyaient sincèrement que le G-20 allait apporter une solution, puisque lundi matin, il y avait une forme de déception dans le marché. Que l’on se rassure, la déception était de courte durée, parce que la bonne nouvelle, c’est que l’investisseur à TOUJOURS une mémoire de poisson rouge et dès la fin de la matinée, il avait déjà oublié comment on écrivait G-20 et quand est-ce qu’ils se sont vu la dernière fois.

L’Europe pouvait donc surmonter sa déception et terminer le mois en hausse, aidée par le baril qui montait et l’envie de finir moins mal ce mois qui reste tout de même le troisième mois consécutif de baisse sur le vieux-continent. Merci également à la Banque Centrale Chinoise qui a coupé le niveau des réserves obligatoires pour les banques en guise d’énième tentative de stimulus pour l’économie chinoise. Et puis, en ce qui concerne l’Europe et sa relation intime avec les stimulus imaginaires, si l’on tient compte des données sur l’inflation que nous avons eu hier ; les Européens se « chauffaient » immédiatement sur le sujet en se disant que cette fois, c’est sûr « Draghi va DEVOIR faire un truc » à la place de « raconter ses fantasmes », il va DEVOIR passer au concret, s’il veut qu’un jour en Europe la croissance dépasse le rythme d’un escargot, un escargot écrasé, je précise.

En gros, bonne journée en Europe, merci à la Chine, PAS merci au G-20 qui nous-a-déçu-mais-on-s’en-fout-on-a-déjà-oublié et merci à Draghi-Imaginaire qui va DEVOIR agir. On voit clairement que l’on est monté sur des fondamentaux solides.

Aux USA, c’était un peu différent. Au début de la journée nous avions la motivation d’une huître, mais l’on ne baissait pas, puis durant les deux dernières heures, les intervenants ont liquidés leurs positions en « health-care » et sur le secteur de l’énergie, pour se diriger vers tout ce qui est défensif. On a l’impression qu’ils ont « pris les profits » pour montrer un mois « pas trop mauvais » et se sont repliés sur des trucs « safe », comme l’or qui finit définitivement comme la meilleure classe d’actif de ce début d’année. L’or qui est à 1246$. Malgré tout, à la fin du mois de février, le Dow Jones parvient à terminer ENFIN un mois en terrain positif, alors que c’est, « caramba, encore raté » pour le S&P500 et le Nasdaq.

Capture d’écran 2016-03-01 à 06.02.01

Psychologiquement, le marché américain est « lost in translation », collé au milieu de nulle part. On se demande quels pourraient être les catalystes pour pousser le marché plus haut et mis à part que « statistiquement », le mois de mars est un très bon mois pour les marchés boursier surtout les 9 premiers jours. On peut se poser des questions. Même en étant le plus bullish de tous les bullish, même en se tatouant des taureaux partout sur les épaules, il est difficile d’imaginer une « très grosse bonne nouvelle surprise » qui pousserait les marchés plus haut. Et à voir la gueule que faisait Yellen sur la photo du G-20 de ce week-end, elle est tout de même loin de donner l’image de l’euphorie personnifiée…

Dans les petites nouvelles de la veille qui ont fait du mal aux Hedge Funds, enfin, surtout à un Hedge Fund, la société Valeant, qui était déjà dans les nouvelles de la veille pour fêter le retour de son CEO qui sortait de convalescence, a annoncé être sous investigation par les boute-en-train de la SEC. Toujours une nouvelle qui fait plaisir à entendre. Le titre a fêté ça et le retour de son CEO en perdant instantanément 18%. Reste plus qu’à qu’Herbalife se fasse racheter par Weight Watchers et Bill Ackman peut se reconvertir dans la pêche à la perche.

J’insiste beaucoup sur le sujet, mais je dois dire que c’est ironique, je le plains. En fait je le plains comme on plaint un type qui pèse personnellement 2 milliards, mais je compatis, parce que quand j’étais jeune et moins grisonnant, j’ai aussi géré un « Long-Short » et je sais ce que ça fait quand vos positions « longues » partent en faillite et que vos positions « short » prennent l’ascenseur.

oil wild rideCe matin le pétrole est toujours bien disposé, c’est comme si plus personne n’osait shorter le baril, comme s’il portait une ceinture d’explosif autour du ventre et menaçait se faire sauter à l’approche du moindre vendeur. Nous sommes à 33.87$ à l’heure actuelle (6h09, heure de Sembrancher) et pendant ce temps, l’Asie est en pleine euphorie, emmenée par le sourire de Yellen et l’entrain de Kuroda, le Nikkei est en hausse de 0.45%, le Hang Seng avance de 0.55% et la Chine boostée par le 247ème stimulus de la Banque Centrale Chinoise, monte de 0.19%, pour le moment.

Dans les nouvelles du jour, on retiendra Exxon qui lance un emprunt de 12 milliards. Citigroup qui vend ses 20% de participation dans une banque chinoise dont je m’abstiendrais de prononcer le nom par respect. Citi encaisse 3 milliards au passage, mais on notera que soudainement, c’est moins « fun » d’être en Chine. Notons tout de même au passage que cette participation était évaluée à 620 millions il y a 10 ans. Dudley de la FED de New York a déclaré hier qu’il voyait plus de risques à la baisse sur l’économie américaine et que, selon lui, la prochaine hausse des taux de la FED pourrait être reportée à la prochaine victoire à la coupe du monde de football pour l’équipe de Suisse. Il s’attend tout de même à une croissance de 2% cette année aux USA.

Deutsche Bank est bullish sur l’or. Enfin, il y a trois jours, ils avaient mis un target à 1230$, ce qui est déjà fait et atteint. Par contre la Société Générale annonce un objectif à 1152$, estimant que le « rallye actuel » n’était pas tenable. Au passage, je voudrais m’incliner devant l’analyste qui trouve un objectif à 1152$, pas 1150, 1152. Il y a des fonctions que je ne maîtrise pas sur Excel, ce qui fait que je suis impressionné à tous les coups par des objectifs aussi précis alors que l’on ne connaît même pas ce que vaudra l’or dans 24 heures.

À retenir également que selon MKM Partners, le S&P500 est tout proche de déclencher un signal de vente hyper-négatif sur son graphique mensuel. Pour faire simple, la moyenne mobile des 10 mois est en train de passer sous la moyenne mobile des 20 mois, ce qui signifierait un changement de tendance massif. La dernière fois que ça s’est produit, c’était en 2008 et la fois d’avant en 2001. Pour garder un semblant d’optimisme, si la théorie des moyennes mobiles fonctionnait à tous les coups, ça ferait longtemps que je ne travaillerais plus.

crossover

Source : MKM Partners

Autrement le Barron’s pense qu’il est temps d’aimer American Express et ils trouvent aussi que les investissements de Icahn (Icahn Capital Management) sont surévalués.

Côté chiffres économiques, nous aurons les ventes de détail en Suisse, les PMI Manufacturing en Espagne, en Italie, en France, en Allemagne, en Europe et nous aurons également les chiffres de l’emploi en Europe et en Allemagne.

Aux USA nous aurons le Redbook, le Manufacturing PMI, l’ISM Manufacturing, le Dallas Fed Services et les ventes de voitures.

Pour le moment les futures commencent le mois en baisse de 0.30%, l’Euro/Dollar est à 1.0885 et commence à avoir une toute sale tronche, le yen est à 112.54, la Livre vaut 1.3937 selon le Brexit indicator, le $/Suisse est 0.9976 et se bat avec la résistance psychologique des 1. Le rendement du 10 ans US est de 1.71% et le Bitcoin s’échange à 433$. Pendant ce temps-là, l’Euro/Suisse est $ 1.0858 et je n’aurais qu’un cri : « Mais que fait la BNS ??? ».

Voilà, c’est tout ce que j’avais à vous dire ce matin, je m’en vais vous souhaiter un très bon café, un bircher tout aussi excellent et nous on se retrouve demain matin pour la dernière chronique d’une semaine écourtée. En attendant, passez une très bonne journée et on se voit demain !!!

Thomas Veillet
Investir.ch

« Les risques du métier : Son menton a soudainement quitté la paume de sa main droite posée grâce à un coude et sa tête est venue frapper lourdement le bureau. Une fois de plus, un fonctionnaire s’est tué au travail.  »
Les Nuls

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *