,

Pic pétrolier imminent? Place aux solutions!

Après avoir expliqué en long, en large et en travers pourquoi le pic pétrolier est probablement derrière nous (et quoi qu’il arrive le sera en 2020), place aux solutions!

Rien de plus simple – intéressons-nous aux pays qui ont passé (de gré ou de force) leur pic pétrolier (d’extraction ou de consommation) ces 25 dernières années.

On pourrait citer la Syrie, le Yémen, le Venezuela, l’Egypte ou encore l’Algérie, qui ont tous passé leur pic « géologique » d’extracteurs de pétrole ces 20 dernières années. Mais les vrais solutions sont plutôt à aller chercher du côté des pays qui ont passé leur pic de consommation de pétrole, généralement contraints et forcés – c’est la cas de la Grèce suite à ses 9 plans d’austérité avec une consommation de pétrole en baisse de plus de 30% mais aussi de Cuba après l’effondrement du bloc soviétique en 1990 et la baisse de moitié de son approvisionnement en pétrole.

 

Consommation d’énergie primaire à Cuba de 1971 à 2013 (en milliers de tonnes d’équivalent pétrole)

cuba PE

Source: AIE

Voici donc un documentaire produit en 2006 par l’ONG « The Community Solution » sur les différentes solutions mises en place à Cuba dans les années 90 pour faire face à la pénurie de pétrole: agriculture, éducation, santé, transport, logement, énergies alternatives – vous ne serez pas déçus par cette vidéo de 50 min, sans doute la meilleure synthèse existante des solutions à mettre en place face à la contrainte sur la disponibilité de pétrole à laquelle nous serons irrémédiablement confrontés d’ici à 2020 (au moins pire).

Nicolas Meilhan

« The Power of Community: How Cuba Survived Peak Oil »

7 réponses
  1. Nicolas Meilhan
    Nicolas Meilhan says:

    Ce serait sans doute une excellente idée Jean mais il ne me semble pas qu’elle soit « autorisée » par nos institutions démocratiques.

  2. leonard
    leonard says:

    Sinon ya l’Audi A2 3L ou la WV Lupo 3L… qui consomment 3l/100km (réel) personne n’en parle mais ça date de 1998 déjà.

    Sinon ya les préconisations de Jancovici : la voiture 2l/100km.

    Avec ça, le télétravail, des chaudières à haut rendement et de l’isolation thermique de bâtiment, 10km/h en moins sur autoroute, on peut encore faire du chemin.

  3. jean
    jean says:

    Je ne sais pas ce que va devenir Cuba après la levée de l’embargo américain. Nouveau satellite sans doute. M’étonnerais pas que les cubains regrettent l’embargo dans quelques années !

  4. Pascal
    Pascal says:

    Merci pour ce très bon reportage qui reprend ce que vous nous aviez prédit lors de la conférence du 15 mars. Ce que j’avais saisi: limiter son endettement (résidence principale), détenir ce qu’il faut de liquidités, investir environ 10% de son capital en métaux précieux physiques, se mettre au vélo et cultiver son lopin de terre. Il me reste à investir dans une paire de bottes.

  5. Nicolas Meilhan
    Nicolas Meilhan says:

    Exactement – le dernier point sur le lopin de terre est fondamental – c’est ce qui a permis à Cuba de s’en sortir tant bien que mal

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *