,

Comme un Lundi …

La dernière fois que le marché a touché un plus haut historique, c’était au mois de juillet 2015. Depuis, nous nous sommes pris plusieurs claques, nous avons beaucoup douté et finalement, nous sommes (presque) revenus au plus haut de tous les temps. La semaine passée, le Dow Jones a à nouveau franchi la barrière psychologique des 18’000 et le S&P500 a même touché les 2100.

Depuis, nous sommes revenus. Légèrement. Pour être honnête, personne ne croit à des « nouveaux records » ou des « plus hauts historiques ». Personne ne veut croire à la continuité d’un Bull Market dans lequel nous sommes depuis plus de 7 ans. Nous avons perdu la « niaque » et il n’y a pas besoin d’avoir un doctorat en économie pour comprendre que l’économie est pourrie et qu’elle se traîne comme une âme en peine sans savoir où elle veut aller.

Étant donné là où nous sommes, je veux et je peux bien comprendre que la plupart d’entre nous aient des doutes sur la suite de la hausse et que l’on préfère tous se préparer pour la chute inévitable que nous allons vivre un jour. Mais ce que j’aimerais bien savoir, c’est ce que l’on va bien pouvoir mettre dans nos portefeuilles, si l’on vend toutes nos actions.

Personnellement, je cherche des alternatives, mais quand on voit ce qu’on voit là dehors, eh bien on a bien raison de penser ce qu’on pense.

La semaine passée aura donc été placée sous le signe des chiffres du trimestre. NetFlix, Microsoft, Google… Ce trois-là ont été les victimes collatérales du marché. NetFlix parce qu’ils se sont plantés dans leurs estimations de nouveaux abonnés et les deux autres parce que la croissance des revenus est en ralentissement.

Finalement, les deux seules choses de positif que l’on aura pu retenir dans les chiffres de la semaine passée ; c’est le fait que les ventes de McDonald’s étaient meilleures que les attentes – tout ça parce qu’ils ont mis en place ce nouveau concept de « petit-déjeuner toute la journée » et que ça fait un carton. Personnellement je ne comprends pas vraiment le besoin de pouvoir manger des œufs au bacon sur des toasts à 15h30, bien qu’avoir des ados à la maison, peut faire comprendre le concept de dormir tard et petit-déjeuner toute la journée. Peu importe, ça marche aux USA.

Et puis, l’autre sujet qui a fait plaisir aux investisseurs, c’est les ventes d’Under Armour et surtout le fait que le CEO ait mentionné le fait que c’est « grâce » à Stephen Curry qu’il a augmenté de 64% ses ventes de baskets. Le meneur de jeu des Golden State Warriors s’impose définitivement comme le nouveau Jordan et pas que sur le terrain, mais aussi en ce qui concerne les ventes de chaussures.

Même si ces deux BONNES NOUVELLES sont les deux choses que l’on retiendra de cette semaine soporifique, les deux titres concernés n’en ont pas bénéficié pour autant. Actuellement, force est de constater, que nous sommes bien plus réceptifs aux mauvaises nouvelles qu’aux bonnes nouvelles.

La semaine qui nous attend va à nouveau être placée sous le signe des chiffres trimestriels, pour ce faire je ne citerai que deux noms :

Apple et Exxon

Tous deux publieront cette semaine et tous deux seront scrutés et analysés attentivement. Exxon à cause du pétrole qui va dans tous les sens et Apple, parce que c’est Apple et que ces temps, elle n’a jamais été aussi impopulaire et que tout le monde s’attend au pire pour ce trimestre, à l’image de Raymond James – broker américain – qui vient encore de réduire ses attentes à quelques jours de la publication.

Ce matin, si l’Asie doit donner le ton de la semaine, ça ne sera pas bon. La couleur est unie et elle est rouge, comme le drapeau valaisan, sauf que là, il n’y a pas d’étoiles. Le Japon recule de 0.75%, Hong Kong est en baisse de 0.49% et la Chine abandonne 0.8%. En Chine, on notera que le producteur local de ciment, China Resources Cement Holdings a annoncé des profits en baisse de 99%, ce qui est tout de même un bel effort. Afin que l’on soit parfaitement harmonisé en termes de couleurs, le pétrole recule déjà de 1.4%.

Je pourrai également vous parler de l’or, mais pour être franc, comme c’est le seul truc qui monte ce matin, j’aurais peur de casser l’ambiance.

central_bank_cartoon_04.22.2016_normal

Pour les nouvelles du jour, on retiendra tout d’abord que l’ambiance est négative. Le fait que Soros parie toujours sur un krach en Chine fait toujours la une des journaux, mais en plus, il y a de plus en plus d’articles négatifs qui expliquent qu’il y a trop de « bullishs » là dehors, que l’on arrive en mai et qu’en mai il faut tout vendre et go away et qu’en plus, la volatilité est au plus bas, que la dernière fois qu’elle a été aussi bas, c’était à la fin du mois d’août et que une semaine plus tard, j’étais invité à la télé pour expliquer pourquoi le marché se pétait la figure aussi vite et aussi fort.

Bref, l’ambiance est pourrie et nous sommes à nouveau en mode « j’y vais mais j’ai peur ».

Cette semaine, en plus des chiffres trimestriels, nous aurons également un wagon de chiffres économiques et de « discours » importants. Il y aura entre autres le GDP américain, mais aussi le meeting de la FED. Bien que l’on sache pratiquement à 110% qu’il ne se passera rien, on attend toujours impatiemment les déclarations de Madame Yellen, histoire de pouvoir lire entre les lignes et tenter de comprendre ce qui se cache dans sa tête.

Et puis, un peu à l’image de ce que l’on ressent dans ce marché, le Barron’s publie un sondage sur le sentiment de marché et l’on apprend que seulement 38% des Funds Managers sont « bulls » ce qui représente bien le fait que tout le monde se méfie et que personne n’a envie de se faire prendre avec les mains dans le sac. Ce qui veut aussi dire que si, par miracle, le marché casse ses plus hauts historiques, ça va galoper sec pour rattraper le retard.

Côté chiffres économiques, nous aurons le PPI espagnol, l’IFO en Allemagne et les New Homes Sales aux USA. Pour les chiffres du trimestre, c’est les publications d’un lundi, c’est donc relativement calme, on peut retenir NXP et Sanmina, mais personne qui est capable de faire un tremblement de terre sur le marché.

Pour le moment les futures sont en baisse de 0.15%, l’Euro/$ est $ 1.1244, le yen vaut 111.30, le GBP est à 1.4442 et plus personne ne craint le Brexit, le $/Suisse est à 0.9769 et l’Euro/Suisse vaut 1.0983. Le rendement du 10 ans américain est à 1.88% et le Bitcoin se traite à 450$.

Voilà, ce matin c’est comme un lundi. Je vous souhaite un très bon petit-déjeuner que vous pouvez prendre toute la journée chez McDonalds avec vos chaussures Under Armour badgées Stephen Curry.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *