,

Pour 64 milliards, t’as plus rien

Il est étonnant de voir qu’avec les mêmes données qu’il y a trois jours, les mêmes doutes sur la hausse éventuelle des taux qui n’aura pas lieu la semaine prochaine et plus ou moins le même état des lieux économiques, le marché réagit totalement différemment. Pourtant, j’ai bien tout regardé, entre l’espèce de panique bricolée du début de la semaine et le rebond serein d’hier soir, ce n’est pas que nous avons croulé sous les nouvelles importantes.

Alors oui, hier c’était un déluge de chiffres économiques qui nous est tombé dessus et qui nous a, globalement, permis d’apprendre qu’il n’y avait rien de neuf. Que le marché de l’emploi ne se portait pas trop mal, mais ni mieux, ni moins bien que ce qu’il y a trois semaines, que sur certains chiffres, dont l’Empire State Manufacturing, l’économie est toujours en contraction plutôt qu’en expansion et que du coup, il n’y a pas forcément de quoi s’inquiéter, ni s’attendre à une hausse surprise lors du meeting de la FED, la semaine prochaine.

En résumé, entre l’ouverture d’hier matin et la clôture de New York à 22h00 hier soir, il ne s’est rien produit de nouveau. Cependant, l’Europe est enfin parvenue à inverser la tendance baissière dans laquelle est pagayait depuis 4 ou 5 séances, le DAX terminait en hausse de 0.5% et le CAC de 0.07%. Oui, j’en conviens, ce n’est pas ce que l’on qualifiera « d’euphorique », mais c’est moins pire.

Et puis le marché US terminait en hausse, avec pour point de départ le support technique officiel du S&P500 à 2120 qui semble avoir parfaitement remplit sa mission cette semaine. L’indice vedette américain terminait en hausse de 1% tout comme sont ancêtre, le Dow Jones. Pendant ce temps, le Nasdaq bondissait de 1.5%, prouvant encore une fois, s’il le fallait, que c’est dans la technologie que se trouve la croissance actuelle et que dès que ça repart, c’est de ce côté-là que se ruent les investisseurs.

Actuellement, LA vedette du moment c’est Apple. La société de Cupertino est de retour aux affaires après avoir été détestée pendant des mois. Le fabricant de téléphone vient de faire une des meilleures semaines depuis plus 30 mois en terme de performance. Imaginez, lundi matin à l’ouverture le titre valait 102.60$ et hier soir il terminait à 115.61$, soit 12% en l’espace de 4 jours. Les raisons du retour en force d’Apple est a chercher du côté des problèmes de Samsung, du nouvel iPhone et du fait que soudainement, tout le monde s’est rendu compte qu’Apple performait mieux quand les marchés étaient volatiles. Et comme depuis une semaine, la volatilité s’est tout de même un peu réveillée, oscillant plutôt entre 16 et 20% que les 12% où elle se traînait depuis des mois, Apple est donc revenu en odeur de sainteté dans les portefeuilles.

Mine de rien, en 4 jours ils ont récupéré 64 milliards de capitalisation boursière, soit l’équivalent de la valeur totale de Colgate ou de Goldman Sachs. Il y a des jours où l’on se dit que nous ne sommes pas tous égaux. C’est dire ; sur les 200 points de hausse de la semaine pour le Dow Jones, la hausse d’Apple représente près de la moitié à elle tout de seule…

Tout ça pour vous dire que nous ne sommes pas plus avancés qu’avant ; les supports tiennent, les fondamentaux ne nous donnent pas plus d’indices que ça sur les décisions de la FED à venir, le merger entre Bayer et Monsanto est encore loin d’être consommé si l’on en croit le comportement de Monsanto, nous allons donc nous contenter d’attendre que la FED nous dise qu’ils ne font rien ce mois – c’est en tous les cas ce que la majorité des intervenants pensent et que, c’est en décembre que cela va se passer. 53% des sondés le pensent, mais 100% des sondés qui le pensent s’autorisent à tourner la veste durant la nuit en fonction des phases de la lune ou de tout autre information financière valable.

L’or se traîne toujours à 1317$, mais c’est sûr, un jour il va se passer un truc. Et le pétrole ne fait rien et est toujours dans la zone des 43$ en attendant un signe du destin.

Ce matin, Hong Kong et la Chine sont fermés. Les Chinois parce depuis deux jours c’est le festival du milieu de l’automne et Hong Kong, parce qu’hier c’était le premier jour du festival du milieu de l’automne et que les lendemains d’hier, vaut mieux ne pas traiter. A noter encore que la Corée est fermée également pour cause de festival de la pleine lune. Pendant ce temps le Japon n’a pas trouvé de bonne raison de partir en week-end prolongé et le Nikkei est en hausse de 0.4%.

yellen_cartoon_04-06-2016_large

Comme à son habitude, Oracle ne publie jamais ses chiffres trimestriels en même temps que tout le monde, hier soir la société de Larry Ellison a publié des chiffres en-dessous des attentes et le fabricant de software traitait en baisse de 3% « after close ». Autre mauvaise nouvelle « after close », le Wall Street Journal a annoncé que la Deutsche Bank allait être condamnée a payer 14 milliards de dommages et intérêts pour solder les histoires de « mortgages » aux USA. C’est beaucoup, beaucoup plus que ce que la banque allemande avait provisionné. On parlait d’une provision de 6,2 milliards du côté de Francfort, la facture, si elle est confirmée va pauser de nouveaux problèmes à la Deutsche, problèmes dont elle se serait bien passée, elle qui se bagarre avec UniCredit pour savoir laquelle des deux fera faillite en premier. Hier soir tard aux USA, l’action perdait 7%, ce qui devrait se ressentir ce matin à l’ouverture en Europe.

Toujours au chapitre des « bonnes nouvelles », on retiendra que Novavax a annoncé que son vaccin contre les infections pulmonaires ne fonctionnait pas comme prévu et le titre plongeait de 80% hier soir à 22h00.

Dans la série « 2016 est une année pourrie et c’est trop dur de faire de l’investissement quand tu commences l’année avec la Chine qui se pète la gueule de 15% », un sondage vient d’être publié et 90% des fonds en actions américaines sont en retard sur leurs Benchmark. On retiendra aussi l’affaire Bruxelloise du moment avec le Président de la Commission Européenne, Môssieur Juncker qui râle parce que son prédécesseur, José Barroso a été engagé par Goldman Sachs. Il est intéressant de voir que Monsieur Juncker qui a tout de même un peu ré-inventé le concept de l’évasion fiscale au Luxembourg vient tout à coup jouer les oies blanches dans les méthodes de recrutement de Goldman Sachs… Je rappelle pour mémoire qu’il est historiquement connu que la banque américaine engage tout ce qu’ils peuvent comme ex-politiciens pour en faire un réseau d’informateurs de haut-de-gamme… Ce n’est pas nouveau, mais tout à coup Juncker ressent le besoin de la ramener sur le sujet, c’est risible…

Côté chiffres économiques, nous aurons le Trade Balance en Italie, les salaires et le coup de l’emploi en Europe, le CPI et le Michigan Consumer Confidence et puis les décomptes des plateformes pétrolières en activité selon Baker Hughes.

Pour le moment les futures sont en baisse de 0.18%, l’Euro/Dollar se traite à 1.1241, le Yen vaut 102.03, la Livre tient les 1.3236, le Dollar/Suisse vaut 0.9720 et l’Euro/Suisse vaut 1.0926. Pendant ce temps, le Bitcoin s’échange à 609$ et le rendement du 10 ans US est de 1.69%.

Voilà, nous sommes au milieu du mois de septembre, l’été semble définitivement derrière nous, ce vendredi c’est la quadruple échéance des futures et des options, c’est toujours des journées qui peuvent donner lieu à quelques surprises, mais globalement nous allons continuer à causer au sujet du meeting de la FED qui aura lieu mardi et mercredi prochain, avec une non-décision attendue mercredi soir et c’est à peu près tout ce qui devrait nous tenir en vie en attendant.

fed_la_la_land_cartoon_09-15-2016_large

On notera encore que les Présidents de la FED qui sont les grands animateurs des marchés ses derniers temps n’ont plus le droit de parler jusqu’à mercredi soir alors que nous entrons dans la période de « black out » – maintenant on laisse le podium pour Madame Yellen et on ne gâche pas la surprise.

Bref, la semaine prochaine on saura qu’on n’en sait pas plus qu’avant et ensuite on attendra patiemment la prochaine publication des chiffres du GDP, pour voir où en est la croissance des USA et ensuite on misera tout sur le premier vendredi du mois d’octobre et les chiffres de l’emploi, histoire de faire des paris sur le Meeting de la FED de décembre. Je rappelle que 53% des experts attendent une hausse des taux.

Moi, je vous souhaite un très bon vendredi et un excellent week-end, même si la météo semble abominable sous nos contrées, reposez vous bien car la semaine à venir sera placée sous le signe de l’analyse psychologique de Janet Yellen, histoire d’essayer de voir ce qu’elle nous cache.

1 réponse
  1. Dahool
    Dahool says:

    Bonjour

    ‘ »Quand c’est flou, c’est qu’il y a un loup » qu’elle disait de lui.
    C’est l’esprit de synthèse sur les marchés, Magax est partout.

    Mdr
    Mais comment il fait ?
    Son prochain tour est de multiplier les candidats, passer par un trou de souris et accéder au St graal.
    Garcimore doit se retourner dans sa tombe. J’aurai pu dire de Gaulle, et puis non.

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *