,

Et… Qu’est-ce qu’on fait maintenant ?

Nous avons donc passé la semaine à se demander ce que les chiffres de l’emploi nous réservaient. Finalement vendredi après-midi, nous avons eu la réponse. Bien que les experts attendaient tous mieux que ça et surtout un taux de chômage qui restait inchangé, ce fût une déception. Moins de création d’emplois – 156’000 contre 175’000 attendus – et un taux de chômage qui remonte à 5%. Contre 4.9% avant.

Entre nous soit dit, je n’ai pas l’impression que ces chiffres ont changé quoi que ce soit dans la tête des intervenants.

– On va quand même parier sur une hausse des taux en décembre
– On n’espère pas plus de soutien de la part de la FED qu’auparavant
– Bref, rien de neuf et retour à la case départ

Les marchés ont donc terminé la semaine en roue libre. Les indices américains reculaient de 0.3%, l’Europe abandonnait 0.6% en moyenne et nous sommes toujours dans cette espèce de range au milieu de nulle part qui ne laisse rien entrevoir de l’avenir. Plus les semaines passent, moins on y voit clair et plus l’avenir est mystérieux.

Franchement, à ce niveau-là, si vous me dîtes que le marché va sortir de cette période sans direction par le haut pour exploser de 15%, je vous crois sans problème et si vous me dîtes que « c’est évident que l’on va corriger de 20% », je vous suis également. Plus on va de l’avant, plus j’ai le sentiment que l’on se rapproche d’un gros casino, on peut parier sur le rouge ou sur le noir, on a une chance sur deux d’avoir raison.

Le pétrole ne fait plus rien, il se traite à 49.35$ et ne semble pas vouloir ou ne pas oser passer par-dessus la barrière psychologique des 50$ et l’or est toujours à la traîne, ce matin il est à 1264$ et Goldman Sachs continue de marteler à qui veut l’entendre que à 1250$ c’est « THE NIVEAU POUR ENTRER DEDANS ». Si vous n’y êtes pas encore.

La question que l’on peut se poser, c’est donc : Et… Qu’est-ce qu’on fait maintenant ? – Oui, parce que la semaine passée nous avons occupé nos journées à attendre vendredi, sachant que le sujet des chiffres de l’emploi est clos dorénavant, sur quoi allons-nous nous concentrer ???

– Moi je sais, moi je sais !!!
– Ah bon ? et sur quoi ??
– Là tout de suite, on va parler du débat numéro deux entre les deux candidats à la Présidence des Etats-Unis d’Amérique et vu que Wall Street est fan de Clinton (Hillary, évidemment), nous devrions saluer le fait que sa marche sur Washington est de plus en plus évidente.
– Et c’est tout ?
– Non, ce n’est pas tout. Le fait que Trump se ridiculise chaque jour un peu plus fait que les chances de la candidate sont de plus en plus grandes – même si l’on peut avoir quelques doutes sur la qualité des sondages, les exemples de foirages monumentaux ne manquant pas ces dernières années – il semblerait donc que son élection ravirait les « experts en finance ». C’est d’ailleurs pour ça que les futures sont en hausse ce matin.
– Oui, mais on ne va quand même pas parler que de ça cette semaine ???
– Non, une fois que l’on aura digéré les articles sur le débat d’hier soir, on va se concentrer sur la nouvelle saison des résultats. La publication trimestrielle (le Q3) va commencer demain soir avec Alcoa, qui traditionnellement donne le coup d’envoi. La semaine sera néanmoins maigre en publications, si ce n’est JP Morgan et Citigroup en fin de semaine et c’est la semaine prochaine que ça devrait commencer à envoyer du « lourd ».
– En résumé : un peu de politique et un peu de « microéconomie » avec le début des publications du Q3 et c’est tout ?
– Euh oui, désolé, je n’ai pas grand-chose de plus à mettre sur la table pour le moment, mais je ne désespère pas de trouver un truc, mais pour l’instant nous sommes coincés dans un canal latéral, tout le monde a intégré le fait que les taux vont monter en décembre et en attendant, on n’ose plus bouger une oreille avant les élections. L’appétit au risque est tellement bas que l’on préfère attendre pour savoir que prendre des risques et jouer les héros.

 

Ce matin les Chinois sont de retour après une semaine de vacances. L’indice rattrape le retard et grimpe de 1.25%. En revanche, pour faire bon poids, bonne mesure, Hong Kong est en vacances pour le Cheung Yung Day et les Japonais sont aussi au repos pour la journée du sport et de la santé.

Dans les nouvelles du jour, on se concentre sur les suites du débat de la nuit, les « experts » pensent que Trump a regagné un peu de la crédibilité qu’il avait perdu durant la semaine, tout espoir n’est donc pas perdu pour le candidat Républicain, même si certains de ses camarades de parti pensent qu’ils peuvent déjà se concentrer sur 2020. La chose à retenir ce matin, est probablement le fait que Trump considère qu’Hillary Clinton devrait être en prison s’il est élu. On voit tout de suite que le dernier mois de campagne va être tout en délicatesse.

clinton_trump_cartoon_10-06-2016_large

Autrement, dans le FT on apprend que Jamie Dimon, patron de JP Morgan met en garde contre le BREXIT et pense que l’on n’a pas encore tout vu et que les conséquences pourraient être bien plus importantes que l’on pense. Samsung suspend provisoirement la production de son Galaxy Notes 7 après plusieurs explosions. L’ouragan Matthew est donc passé, le pire semble derrière. Le bilan aux USA est – pour le moment – de 18 morts.

Le Barron’s publie la liste des 200 meilleurs « Sustainable Mutual Funds », le journal pense également qu’EBAY pourrait monter de 25% en un an et que Shire pourrait faire de même grâce à l’acquisition de Baxalta.

Pour le reste, c’est comme un lundi. Il n’y a pas grand-chose à dire ce matin. Côté chiffres économiques ce matin, nous aurons le chômage en Suisse, le Trade Balance en Allemagne, la Production Industrielle en Italie et rien aux USA, parce qu’il faut quand même du temps pour digérer le débat de la nuit.

Actuellement les futures sont en hausse de 0.26% alors qu’Hillary est nettement en tête et que, selon le dernier sondage de CNN, c’est elle qui a remporté le débat. L’Euro/Dollar est à 1.1187, le Yen vaut 102.88 et la Livre Sterling remonte gentiment, probablement pour mieux se faire taper dessus plus tard, mais ce matin elle est à 1.2408 contre dollar. Le Dollar/Suisse se traite à 0.9784 et l’Euro/Suisse s’échange à 1.0944. Le Bitcoin vaut 617$ et le rendement du 10 ans US est de 1.72%.

La réponse à « Qu’est-ce qu’on fait maintenant ? » est donc : « on attend ». La journée devrait être calme. Moi je vous retrouve demain à la même heure et entre deux, je vous souhaite une très belle journée et un bon début de semaine.

2 réponses
  1. Dahool
    Dahool says:

    Bonjour

    Qu’est ce qu’on fait maintenant ?
    On attend le premier incident entre US et russes en Syrie !
    Ainsi, Poutine,Trump ou E.T pourront être accusés…
    Ben oui, c’est quand même eux les méchants. Je suis quand même surpris pour E.T, il me semblait être sympa.

    Pour que le pétrole remonte, il faudrait demander à Assad de larguer plus de barils sur les gentils rebelles modérés democrates coupeurs de têtes d’un gamin de 11 ans ou relancer la consommation.

    Qu’est ce qu’on fait demain s’il n’y a plus rien ?

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *