,

Plus que 24 Heures à tenir

Les marchés ont donc aligné 9 séances de baisse consécutives aux USA. Du jamais vu depuis 1980. Evidemment que tout est lié aux élections. Les chiffres de l’emploi de vendredi ? On n’en parle même pas, tout le monde s’en fiche comme de son premier call Nestlé.

Le monde entier, mais un peu plus le monde de la finance a les yeux rivés sur l’élection américaine. Il ne sert à rien de chercher autre chose, il n’y a que ça qui drive le marché et encore plus aujourd’hui qu’hier puisque ce week-end, non-seulement le dernier sondage en date donne Hillary vainqueur d’une courte tête, mais en plus le FBI vient de retourner la veste pour la Xième fois en six mois et déclarer qu’après avoir réouvert le dossier il y a deux semaines, ils ont finalement décidé qu’Hillary n’avait « rien à se reprocher ». Peut-être que le dernier sondage en date a fait peur au patron du FBI, qui a soudainement craint de perdre son job. Allez-savoir…

Toujours est-il que ce matin, peut-être plus que la semaine passée encore, le marché, Wall Street ne va se concentrer que là-dessus. Nous sommes à nouveau en mode pile ou face, puisqu’une victoire d’Hillary devrait soulager les indices et déclencher un rallye – d’ailleurs depuis l’annonce du FBI de cette nuit, les futures sont partis en hausse comme jamais. Ce matin ils sont indiqués en hausse de 1.3% – ce qui est assez rare pour être signalé.

En revanche, une victoire surprise de Trump, comme l’a prédit un chimpanzé devin au cours du week-end (sérieusement), aurait pour effet – à court terme – de précipiter les marchés boursiers à la baisse. Baisse que l’on attend impatiemment depuis des mois. Bien que là tout de suite, ça paraît tout de même compliqué.

Bref, dans 23 heures et 24 minutes, on sera fixé sur tout ça et on pourra ENFIN passer à autre chose, qui sait, peut-être revenir aux fondamentaux économiques et à la finance de base… On peut rêver. Parce qu’honnêtement, il faudra bien, ce n’est pas l’arrivée d’Hillary à la Maison Blanche qui va changer grand-chose. Tout au plus nous garantir un minimum de stabilité dans la continuité. Au moins on pourra commencer à reparler d’autre chose que de politique américaine, même si cette élection se sera tout de même plus apparentée à un déversement d’ordures nauséabondes qu’autre chose. Ce qui est tout de même assez chouette quand on sait que c’est quand même pour choisir le patron de la première puissance mondiale.

Ce matin l’or est à 1291$ -il se replie parce que la victoire d’Hillary émerge au loin, le pétrole est à 44.71$ et puis si vous cherchez des nouvelles financières, il y en a, mais fondamentalement, tout le monde s’en fiche jusqu’à demain matin. Ensuite, on pourra peut-être y revenir, qui sait, peut-être même parler de « Christmas Rally », mais là tout de suite, c’est la nouvelle du FBI qui « innocente » Hillary à la veille de l’élection qui soutien les marchés et qui pousse les futures à la hausse.

En tous les cas, la seule chose que l’on peut dire, c’est que la semaine qui nous attend pourrait peut-être, au moins, nous apporter un peu plus d’activité et d’ambiance que ces derniers temps, qui sait ? On peut rêver.

Il n’y a donc pas de raison de perdre plus temps avec tout cela, je vous conseille donc d’aller compter les heures qu’il reste avant qu’on en finisse, ça sera bien plus productif que de perdre du temps à raconter n’importe quoi sur les marchés puisque la seule chose qui nous intéresse en ce moment c’est : Hillary ou Trump… et puis c’est tout.

Ce matin je vous ferai donc grâce des chiffres économiques de la journée, des publications du trimestre ou même du niveau des monnaies, la seule chose que vous devez savoir c’est que dans un peu plus de 23 heures, on aura le droit de parler d’autre chose.

6 réponses
  1. D
    D says:

    Bonjour,
    Merci pour ce billet, mais : ne pensez-vous pas qu’il soit plus correct d’appeler « Hillary » par son nom de famille, ou à défaut, d’appeler « Trump » par son unique prénom, Donald ? Ceci afin de ne pas faire de traitement asymétrique qui pourrait être vu comme discriminant…

  2. emmanuel
    emmanuel says:

    Thomas comme deja conseille vous devriez changer de job.
    On vous sent fatigue par votre bouleau.
    Comment ne pas l’etre.
    Me concernant juste histoire de croiser le troupeau en sens inverse je parie, j’ai parie sur une victoire de Trump.
    Mais bon cela m’irait aussi 4 ans de tabloid sur la prochaine Monica avec cette fois l’intéressé dans le rôle de la première dame.
    Au fait il va falloir l’appeler comment pour le protocole:
    Alle ne pas s’inquieter outre mesure.
    Mercredi le soleil va se lever sur les USA. Et les pauvres seront toujours aussi fauche, et les riches le seront encore plus.

  3. Econo-lover
    Econo-lover says:

    Bon billet, comme les autres d’ailleurs
    Je serais amusé de voir un résultat façon Brexit (pour faire un doigt d’honneur à l’establishment et accessoirement réduire les risques de guerre mondiale !)
    Ma maigre contribution…. RESTE : 11h49 🙂

  4. fred1903
    fred1903 says:

    Donald Trump c’est un peu notre Francois Hollande

    Pas un jour sans dire une ânerie.

    Il mérite d’être élu rien que pour ca..

    Je vous propose un film IDIOCRATIE

  5. Econo-lover
    Econo-lover says:

    Je suis donc amusé… Le Clixit aura très probablement bien lieu ! hahahaha un contre tous….encore une de ces journée historique ou l’histoire à basculé.

    Reste :… plus grand chose, et la chambre et le sénat sont républicains… et 4 votes grands électeurs pour la présidence!

    Je pense qu’il va y avoir du ménage dans les cabinets de sondage… du moins c’est ce que je ferais….

  6. Econo-lover
    Econo-lover says:

    Bon ba voila… c’est fait.
    2eme giffle pour l’oligarchie… 2016, un mauvais cru ! jamais 2 sans 3, il manque juste une petite dernière giffle avec l’ami Renzi et se sera carton plein !

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *