Interview de l’équipe de DATAGUEULE

Interview des journalistes de DATAGUEULE

Trois journalistes parlent de leur façon de travailler. De vrais journalistes qui ne se contentent pas de commenter des données mais qui les analysent. La démarche est intéressante, il est vraiment dommage qu’elle soit si rare.

2 réponses
  1. ben souidi
    ben souidi says:

    je me demande ce que cette vidéo fait sur les iconoclastes ?
    des vrais journalistes ? des experts en journalisme aigu ,
    bon je retourne matter Sabatier, j’ai les oreilles qui sifflent.

  2. chris
    chris says:

    Je ne connaissais pas « datagueule » et l’entretien m’a donné envie d’aller voir avec un a priori très favorable. Et…cruelle déception dansmagueule! Commenter des données, oui probablement, mais avec un parti pris bobo-gaucho-bien pensant à grosses ficelles vraiment dérangeant. Pour moi « foudetagueule » aurait mieux convenu.
    La mise au pilori du Franc CFA par exemple n’est qu’une caricature. La misère en Afrique, c’est à cause du CFA, les migrants, c’est le méchant CFA, la corruption, encore le CFA. Le cotton et le café se vendent pas… cherchez pas c’est le CFA!
    Et ce maudit CFA n’est rien d’autre que l’instrument maléfique de domination de l’Afrique, que dis-je son exploitation éhontée par… la France. Ben oui, c’est grâce à ça qu’on s’en sort si bien.
    Bon, je veux bien croire et entendre que le CFA ne soit pas la panacée, mais il doit bien y avoir quelques avantages à ce que plusieurs pays l’utilisent encore, cinquante ans après leur indépendance. Non ? Mçme pas un petit ? Et puis les migrants viennent aussi de Syrie, Somalie, Lybie, Afganistan, Pakistan, Maroc… qui n’ont rien à voir avec le CFA. Le racourci est un peu gros et la misère n’est pas limitée aux pays CFA, loin s’en faut. Enfin, il me semble que les pays qui utilisent le CFA en sortiraient s’ils n’y trouvaient pas leur compte.
    Mais c’est tellement bon de se flageller, que ce soit avec le CFA ou la colonisation qui serait maintenant un génocide…qui dit mieux?

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *