,

La Pomme dans l’Espace

La journée d’hier aura donc été marquée par l’internationale, puisque les fonctionnaires et autres partisans du 1er mai, ont passé leur temps dans la rue a entonner : « C’est la lutte finale : Groupons nous et demain, l’internationale sera le genre humain »… Pendant ce temps le Nasdaq pulvérisait ses records d’altitude, emmenant avec lui les leaders de la technologie mondiale, Apple, Amazon, Netflix, Facebook et Google.

Pendant que les anticapitalistes chantaient et dansaient sous la pluie, les capitalistes se goinfraient et cartonnaient en bourse. Vous avez dit paradoxal ?

Les marchés européens étaient à moitié fermés, à l’image des rues de la ville, tout était ouvert mais personne n’était vraiment là. Et pendant que l’Europe ne faisait rien en attendant l’élection du nouveau génie de la politique française, les marchés US ont à nouveau battu des records, mais pas partout.

Pas besoin d’avoir fait des études supérieures pour se rendre compte que c’est le Nasdaq et la technologie qui l’emporte largement face au reste. On ne peut pas s’empêcher de se rappeler l’an 2000 – enfin pour ceux qui l’on vécu, parce que les autres, ils vous diront que c’est une légende urbaine et que ça ne s’est pas vraiment passé – la technologie est le nouvel Eldorado du moment. Rien ne semble pouvoir arrêter la marche en avant des Netflix, Amazon, Google, Facebook ou encore Apple. Apple qui fait presque figure de « old economy » en comparaison des 4 autres.

Malgré cela, la société à la pomme pulvérisait ses « plus hauts de tous les temps » et terminait la séance à 146.58$ – représentant 753 milliards de capitalisation boursière – soit plus de trois fois Nestlé, histoire de remettre ça en perspective. Ce soir, après la clôture, la société qui avait Forrest Gump comme premier investisseur, va publier ses chiffres trimestriels. On l’attend forcément au tournant, surtout que depuis la dernière publication, en février, le titre a tout de même pris 20% – ils ont dû en vendre des iPhones pour ça… Dans quelques heures, ça sera donc pile ou face. Soit ils ont mis les attentes des analystes dans le vent et on va encore galoper derrière, soit c’est décevant et le retour à la réalité va être difficile. Mais en attendant et si l’on regarde les publications de Netflix, d’Amazon et Google, c’est relativement rassurant. Bref. On verra ce soir.

Hier on a reparlé de Trump aussi. D’abord parce qu’il a laissé entendre qu’il aimerait démonter les « big banks » en tout petits morceaux pour éviter qu’elles nous refassent un truc à la 2008 – ce qui serait étonnant étant donné le niveau de déontologie qui est chevillé au corps des grandes banques ces dernières années. Si, si, ils ont réinventé la finance durable pour faire du bien à la planète, ils ont baissé les frais des clients, ils ont fait leur mea-culpa, il n’y a donc visiblement aucun risque que ça se reproduise. Ou pas.

Mais peu importe, Trump veut faire le ménage et ça n’a que moyennement plu au secteur hier.

Pendant ce temps, l’UBS a payé 445 millions de dollars a un « organisme de régulation américain » pour régler des « litiges » du passé. C’est étonnant comme on a l’impression que ça ne finira jamais. La question que l’on peut se poser c’est de savoir s’ils payent vraiment pour le passé ou est-ce qu’ils continuent à faire des conneries dans l’ombre en nous faisant croire qu’ils sont passé du côté PAS obscur de la force ?

Enfin, ce qui est rassurant, c’est que la gauche continue de défiler dans la rue en pensant qu’ils peuvent encore changer les choses.

Les investisseurs américains étaient également contents que le politiciens aient trouvé une solution pour ne PAS fermer le gouvernement, du coup on va pouvoir débloquer du pognon pour que les militaires aient faire joujou dans la mer avec des gros bateaux et plein d’avions, histoire de chauffer l’obèse Nord Coréen.

À la fin la journée US aura été fructueuse sur les techno, déprimante sur les bancaires et molle dans sa globalité.

L’or continue de baisser à coup de 2$ par tranche de 24 heures et le pétrole a, visiblement, toujours une fuite au baril, puisqu’il va toujours plus bas. Le métal jaune vaut 1258$ et le baril est à 48.74$. Ce matin le Nikkei est en hausse de 0.6%, le Hang Seng avance de 0.2% et Shanghai recule de 0.27%.

Dans les nouvelles du jour, on commence tout de suite par les bancaires – encore – cette fois la justice américaine vient de convoquer plusieurs banques dans le cadre d’un enquête pénale sur la manipulation des prix sur les bons du trésor américains…

ENFIN !!! QUEL BONHEUR !!! Quine, double quine et carton !!! Il restait encore un truc que les banques n’avaient pas manipulé ces dernières années et voilà, c’est fait !!! – enfin, on pense que c’est fait… Il faut dire qu’après le Libor, les métaux précieux, le Forex, les actions, les IPO’s et j’en oublie, ça aurait été vraiment couillon de ne pas se faire le bon du Trésor, en plus y avait tellement de fric à se faire sans prendre de risques, ça aurait VRAIMENT été trop con de laisser passer l’occasion.

Les banques convoquées sont toujours les mêmes, UBS, BNP Paribas, Royal Bank of Scotland, quelques banques américaines, les « usual suspects » en gros. Par contre on est « super-inquiets » parce que le Crédit Suisse n’a pas l’air dans le coup – que se passe-t-il ??? Ils seraient en train de devenir honnêtes ? Ou c’est juste qu’ils étaient en vacances à ce moment là ?

Dans les autres nouvelles, les Hedge Funds ont augmenté leurs staffs de 15% par rapport aux chiffres de 2010, malgré le fait que les performances ne sont pas toujours là. La Grèce a trouvé un accord avec ses créanciers, on ne sait même plus combien la Grèce doit et à qui, mais cela semble être une bonne nouvelle pour l’Europe. Surtout depuis que Marine Le Pen semble d’accord de conserver l’Euro si elle est élue, sans compter que depuis hier, elle s’en prend à la finance pour essayer de récupérer les électeurs de gauche. Goldman se lance dans les prêts à consommation, c’est une nouveauté pour la banque qui historiquement parlant, traite plutôt avec ceux qui n’ont pas besoin de crédits.

Le Barron’s se demande si le secteur de la « robotique » n’est pas devenu trop « chaud-bouillant » et si les valorisations ne sont pas complètement ridicules – mais c’est seulement au conditionnel. Le journal pense que le secteur de la « fibre optique » est de retour pour de bon et que Tesla – en étant au plus haut de tous les temps – va se la prendre en pleine figure demain lors de la publication des chiffres du trimestre.

Côté chiffres économiques, nous aurons le Manufacturing PMI dans plein de pays. Le chômage en Europe, le Redbook aux USA, mais aussi les ventes de voitures.

Pour les chiffres du trimestre, c’est évidemment Apple qui va concentrer les regards de partout dans le monde, mais il y aura également pas mal de monde – des viennent-ensuite, mais tout de même, le calendrier est en lien ici

Pour le moment, les futures sont en baisse de 0.08%, l’Euro/Dollar est à 1.0922, le Yen vaut 111.99, la Livre est à 1.29, l’Euro/Suisse vaut 1.0873, à peu près aussi passionnant que de lire le bottin de téléphone à l’envers et le Dollar/Suisse se traite à 0.9955. Le Bitcoin continue de monter à la vitesse d’une fusée au galop et vaut 1447$, quand au rendement du 10 ans US, il est de 2.32%.

1 réponse
  1. « All-Time High » – Un nouveau record pour Bitcoin
    « All-Time High » – Un nouveau record pour Bitcoin says:

    Bitcoin est le meilleur investissement 2010, 2011, 2012, 2013, 2015, 2016 et qui sait, peut-être 2017.
    L’année démarre très bien pour lui.

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *