,

Le risque politique est-il de retour en Europe ?

Pierre Sabatier

Pierre Sabatier VS Éric Turjeman

Comment interpréter le calme plat sur les marchés en ce moment ?

Le risque politique est-il de retour en Europe ?

2 réponses
  1. emmanuel
    emmanuel says:

    Bonjour Monsieur Sabatier.
    Ceux qui parlent le mieux de reprise Economique ceux sont particulièrement les fonctionnaires internationaux exiles fiscaux du FMI.
    C’est donc absolument sans intérêts.
    Des grands groupes industriels ont des carnets de commande vides de chez vide.
    Et les fusions continuent plus que jamais pour se partager des investissements que l’on scrute a la loupe binoculaire pour se rendre compte qu’ils existent.
    Le plan Junker on le cherche partout…
    Quant au Marche comment parler encore de ce machin.
    Ce n’est qu’un Casino.
    Que ceux qui pensent cessent de parler de ce Machin autrement qu’au travers de la théorie des jeux.
    Pendant que la volatilité est au tapis la dette explose et la roue du Casino tourne aussi vite que les planches a billets.
    Et donc le risque sous jasent explose. Un risque réelle avec la stabilité d’une gigantesque pyramide de Ponzi qui ne repose que sur un pacte de confiance d’ordre quasi divin.
    « In god they trust or in Mario they trust same story… »
    « And they trust in what, in fake money »
    La confiance…
    Une confiance qui ne repose clairement sur rien pour le Japon considérant un échec total d’une BOJ qui s’avoue depuis des mois totalement impuissante pour atteindre d’obscures objectifs qu’elle s’est fixée. Une BOJ devenue seule et unique créancier d’une économie qui n’a plus « d’une Economie de Marche » que le nom…
    ETC…

  2. Zylo
    Zylo says:

    3,5% de croissance ? Ma fiche de paie ne me dit pas ça….
    Alors oui j’ai pas de doute que nos actionnaires se gavent. On est en train de virer tous nos prestas pour délocaliser en europe de l’est, et de refaire une passe de délocalisation vers l’inde. Et on continue une politique de compression des couts féroce. Donc c’est sûr que la marge est bonne, enfin pour le moment. Parce que niveau projets, je ne vois pas grand chose arriver, à part des trucs sans grand intérêt dont on se demande s’ils sont là pour occuper du monde, en attendant les réformes du code du travail micron (en fait demandées par la grosse commission dans ses GOPE 2017) pour pouvoir achever le transfert de la construction de nos infrastructures chez nos fournisseurs chinois cette fois.
    Ou alors je regarde pas au bon endroit…. mais les chiffres du chômage semblent confirmer mon ressenti.
    Et surtout à aucun moment il n’a été évoqué l’accroissement de dette qui a permis ce 3,5% (hypothétique, de ce que j’en vois en tous cas) de croissance, ce qui est quand même ennuyeux…
    Et Pierre qui propose une montée de 10% des marchés action ! On l’a rarement vu aussi bullish…
    Ou alors une posture qui vise à éviter la malencontreuse aventure de OD, en étant bullish en apparence et en glissant des torpilles en sous-marin (impression de 60 milliards/mois de la BCE, zone euro mal montée, croissance potentielle limitée, marché actions américain surévalué, marchés européens administrés,….) ?
    Bref interview étrange… entre le retournement de veste de Pierre qu’on a connu plus prudent, qui indique que les donnés « macro » sont bonnes, et l’énumération du n’importe quoi sur lequel tout cela repose. Attention la schizophrénie guette ! 😉
    Bonne continuation.

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *