,

Sous le signe de la réforme fiscale

Voici trois semaines au moins que nous vivons au rythme des chiffres trimestriels, les stars du moment, les FAANG’s, les semi-conducteurs ont su (tous) nous faire vibrer à la hausse ou presque. Les performances des indices principaux et sectoriels ne sont même plus à discuter : tout va bien et on a eu plein de bonnes nouvelles à se mettre sous la dent depuis mi-octobre.

Mais voilà, comme toute bonnes choses ont une fin, la période des publications est presque terminée – il en reste bien deux ou trois – mais le gros de la troupe a mis tout le monde d’accord et l’on peut dire sans se tromper que le troisième trimestre fût bon. Maintenant, cela nous laisse face à un problème majeur : de quoi va-t-on bien pouvoir parler jusqu’à Noël ?

Non, parce que nous sommes déjà mi-novembre, alors dans deux semaines on va parler de Thanksgiving et des « soldes » qui vont avec. À ce propos Alibaba a déjà fait un carton sur internet ce week-end avec sa journée des célibataires puisqu’ils ont annoncé avoir vendu pour 25.3 milliards de dollars. Après les soldes de novembre, on va s’occuper du meeting de la FED qui va nous annoncer sa traditionnelle hausse des taux de 0.25% attendu depuis à peu près un trimestre et puis ça sera Noël et il sera temps de plier pour 2017.

Cela paraît un peu simpliste, mais à voir ce qui nous attend d’ici-là, il semble un peu compliqué d’imaginer d’autres centres d’intérêts que cela dans les six prochaines semaines.

Heureusement Trump est là pour mettre l’ambiance et son plan de réformes fiscales devrait probablement être la seule attraction de ces prochaines semaines. Vu comment c’est compliqué devant le Sénat et le Congrès, tout le monde a renoncé à voir une annonce officielle et définitive avant Thanksgiving et probablement pas avant Noël non plus. Nous allons donc nous contenter de surfer sur la vague des informations qui nous parviennent de Washington, comme celles qui ont « déclenché » la baisse des indices depuis jeudi dernier et qui n’a pas permis au Dow Jones d’enquiller sa 8ème semaine de hausse consécutive.

La fin de l’année risque d’être bien longue.

Heureusement, il restera le Bitcoin pour générer un peu d’excitation dans les médias financiers. Ce dernier, après avoir touché les 7800$, au cours de la semaine dernière, s’est fait démonté durant le week-end, pour toucher les 5500$, avant de remonter comme une fusée en direction des 6500$. La bonne nouvelle, c’est que tout le monde se demandait où avait bien pu disparaître la volatilité sur les actions, nous avons la réponse ; elle est partie sur le Bitcoin…

Bref, je ne vais pas y aller par quatre chemins, la fin d’année risque d’être longue et moyennement passionnante. En revanche, on ne devrait pas avoir de risques majeurs, puisque les secteurs qui ont porté l’année se portent toujours très bien et que je vois mal un gérant de portefeuille se décharger de ces valeurs à l’approche du changement d’année, il voudra montrer à son client « qu’il en avait », lui.

Les chiffres de la consommation ne devraient pas décevoir les Black Friday’s et autres Christmas Sales et puis quand on voit que Hasbro veut mettre la main sur Mattel, on peut se dire que l’on n’a pas non plus fini de voir des take-over et autres fusions.

En résumé, d’ici Noël, on va faire de la politique, attendre le dernier meeting de la FED, la hausse des taux, les soldes et la dinde de Thanksgiving. Mais le temps risque d’être long.

Ce matin l’or est à 1276$, le pétrole est à 56.78$ et il y a deux-trois experts qui se demandent si le baril vaut « vraiment » 60$. Les mêmes qui se disaient que le pétrole valait « sûrement » 20$. Le Bitcoin est à 5960$ et sort d’un week-end tumultueux à l’image de la météo locale. Je tiens aussi à spécifier que la semaine dernière j’ai été interviewé sur l’avenir du Bitcoin par un journal romand qui n’a pas pour vocation de faire de la finance et la première question était : « Pensez-vous que l’on doit conseiller à nos lecteurs d’investir dans le Bitcoin ? »

Alors vous je ne sais pas, mais moi ce genre de question me fait froid dans le dos.

Actuellement le Nikkei est « encore » en baisse (ça fait au moins deux jours de suite), il recule de 0.65% dans la foulée de la valse des hésitations pour la réforme fiscale américaine. Hong Kong est hausse de 0.26% et la Chine avance de 0.30%.

La terre tremble ce matin, puisque le Costa Rica vient d’être frappé par un tremblement de terre de magnitude 6.5, pendant que l’Iran et l’Irak aussi, mais de 7.2. ça ne va pas changer grand-chose à l’ouverture du DAX de ce matin, mais vu l’avalanche de nouvelles que nous avons à nous mettre sous la dent ce matin, autant essayer de meubler un peu.

Dans le Wall Street Journal on estime que les bonus dans le secteur bancaire seront plus élevés cette année. Emirates vient de signer un chèque de 15 milliards pour acheter des Boeing 787 Dreamliner et le journal pense que des signes de faiblesse dans certains titres du Dow Jones et dans le marché des « Junk Bonds », laisse supposr que le « rallye » actuel commence à se fissurer.

C’est la nouvelle technique, on ne dit plus « le Bull Market touche à sa fin », on ne peut plus le dire vu que ça fait deux ans qu’on le dit qu’on passe pour des andouilles, alors on dit « ça commence à aller moins bien » et bientôt on dira : « si on continue de pédaler moins fort, on va finir par avancer moins vite ».

Le Barron’s fait sa couverture avec la compétition qui arrive à toute vitesse pour récupérer le marché à Tesla, les constructeurs automobiles traditionnels sont en train de rapidement se restructurer pour faire face à la compétition de l’électrique. Le journal vous explique également récupérer un maximum de rendement du dividende dans le secteur télécom et ils terminent en disant que l’Arabie Saoudite commence à être une menace majeure pour les investisseurs.

Côté chiffres économiques c’est le désert et pour ce qui est des trimestriels, c’est un peu mieux, mais que des illustres inconnus pour la plupart, que des seconds couteaux, personne qui va faire chavirer le S&P500. Les futures sont d’ailleurs en hausse ce matin, une petite hausse, mais après la « petite correction » de la semaine dernière, on ne peut pas non plus s’attendre à autre chose.

C’est lundi, il fait froid, c’est l’hiver, c’est humide et on serait nettement mieux au fond du lit. Je dois dire que j’hésite. En attendant, je vous souhaiter une très belle journée et un très bon début de semaine, en espérant que cette fin d’année nous apporte un peu autre chose de l’ennui et un peu de volatilité, ce qui ne serait pas pour déplaire.

1 réponse
  1. Bitcoin, la fusée ;)
    Bitcoin, la fusée ;) says:

    6900 USD le Bitcoin.
    Lui au moins, il permet de faire du trading avec de la vraie psychologie humaine derrière, et pas de trading haute fréquence.
    En plus d’être une technologie extraordinaire, il offre la possibilité de pratiquer comme au bon vieux temps.

    De gros capitaux vont bientôt arriver sur le Bitcoin, la fusée n’est pas prête de s’arrêter.

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *