,

2018 : une laïcité politiquement correct

Les affaires récentes de crèches installées dans les mairies nous ont renvoyés à notre conception amollie de la laïcité. Heureusement les gardiens du dogme se sont fait entendre et sont parvenus avec l’appui des juges à expulser le petit Jésus de la Mairie (espace public par nature).

Cela dit le combat doit continuer – voici donc le programme 2018 que je vous propose d’enrichir avec vos propres idées :

– Les hommes politiques doivent cesser de marquer les fêtes religieuses : Joyeux Noël peut passer car personne ne sait qui est Noël. Par contre, La Toussaint qui heurte à la fois les Sunnites surtout les salafistes et les Protestants, doit trouver un autre sens : je propose « Tout Sein » pour rendre hommage aux hommes de l‘Ile de Sein qui ont tous rallié De Gaulle en Angleterre.

– Débaptiser les noms de ville : Saint Ouen deviendrait Ouen ; Saint Cloud, Cloud ; Saint Denis, Denis, etc … On peut pour garder le rythme du phrasé proposer Ouen-Ouen, Cloud-Cloud… Attention cependant à certaines ambigüités : Saint Etienne ne peut pas devenir Etienne-Etienne (droit d’auteur de la chanteuse Guesh Patti)

– Débaptiser les rues avec la même logique, ce qui représente un travail à entreprendre d’urgence puisqu’à Paris seulement plus d’une centaine de rues commencent par Saint… Pour des places comme la Trinité je propose de la renommer Place du Tiercé, qui présente un caractère ludique toujours apprécié, etc

– Difficile problème pour ce qui concerne les musées publics qui contiennent beaucoup trop d’œuvres religieuses chrétiennes : mais on peut limiter l’accès, aux « Descentes de croix », « Crucifixion », « Cènes » et autres « martyrs » sanguinolents… sur présentation d’un certificat de baptême du visiteur.

– Heureusement les étoiles de la Galaxie ont été nommées avec des qualificatifs non religieux. Mais la galaxie est-elle un espace public ?

Au travail donc pour pourchasser tous ces séquelles religieuses pernicieux ! Et comme disait Einstein : « Deux choses donnent une idée de l’infini : l’Univers et la connerie humaine, mais pour l’Univers, on n’est pas sûr ! ».

Bonne année quand même.

Pierre Conesa

3 réponses
  1. Billybug
    Billybug says:

    Je trouve également que l’ensemble des politiciens devraient être contraint pour le respect de la laïcité de ne plus utiliser le calendrier chrétien dans le cadre de leur travail; ni même utiliser de « repos dominical » le septième jour de la semaine mais un repos de fonction qui pourrait être répété tous les 5 jours !

  2. Surya
    Surya says:

    Et les grands hopitaux parisiens alors ? St Antoine, St Louis, St Joseph… Dans ce dernier cas en plus, retirer le préfixe « Saint » ne suffira pas, Joseph c’est quand même trop chrétien, pour honorer la diversité il faudra le renommer en « Muhammad », l’apport de la « médecine prophétique » à base d’urine de chameau mélangée à du lait de chamelle étant incommensurable (Sahih al-Bukhari 5686). on oubliera pas non plus que les dattes sont de puissants anti poison d’après le grand médecin pré cité 🙂

  3. christine debut
    christine debut says:

    Quand ces dirigeants laïcards, fanatiques de leur état finiront-ils par se poser la bonne question? Abattre les marques du christianisme, même dans l’espace public ne reviendrait-il pas à abattre la culture européenne toute entière ? Au boulot, donc car je pense qu’il y a du taff!

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *