,

Gilets Jaunes : le début de la fin pour l’Union Européenne ?

2 mois après le début de la crise des Gilets Jaunes, 1er débat de fond dans les médias sur Thinkerview avec Olivier Delamarche, Olivier Berruyer et Jacques Sapir.

7 réponses
  1. Daniel
    Daniel dit :

    Bonjour et merci pour vos analyses, mais une question me taraude , a la question quel parti politique pour gérer la crise qui arrive ?
    Pourquoi ne pas avoir cité l’UPR qui a beaucoup de point commun avec vos analyses ?

    Merci

  2. Doudement Dominique
    Doudement Dominique dit :

    J’ai suivi votre discution, et même si je n’y connais rien en économie, j’ai compris que c’est la commission européenne qui est à éjecter et l’euro qui doit évoluer ou s’effondrer
    Cependant , c’est vrai qu’il n’y a pas un parti d’opposition qui ressort légitimement et donc Macron que je ressens comme un danger est tout à fait capable de se maintenir jusqu’à la fin de son mandat et dans son esprit même avec des morts dans les manifestations , soutenu par cette oligarchie :
    Il a un boulevard devant lui …car il dissoudera pas l’ASsemblee
    Cependant , vous n’avez pas nommé et ceci est mon humble avis , des petits partis comme l’UPR de Mr Asselineau et les patriotes avec Mr Philippot qui certes ne représentent pas beaucoup en % d’electeurs mais qui proposent quand même la sortie de l’UE et de l’euro
    Sinon j’ai trouvé ce débat constructif et très intéressant dans une ambiance calme où chaque personne parle l’une après l’autre
    Merci

  3. Padrig Morin
    Padrig Morin dit :

    Très intéressant. J’ai juste tilté sur le concept de nation et de peuple, l’idéologie française reste tellement coloniale dans l’esprit. Je pense que beaucoup de bretons, corses, catalans, basques, polynésiens, kanaks se reconnaissent dans leur propre peuple et non dans le peuple français. La Bretagne est une nation ni plus ni moins annéxée par une autre nation qui essaye de nous imposer encore aujourd’hui sa langue, sa culture et son histoire aux détriments des nôtres. Mais nous n’oublions toujours pas qui nous sommes: bretons avant tout!

  4. formisano
    formisano dit :

    Quel est le but de ces débats? Se faire plaisir en faisant étalage d’une grande culture économique , politique etc ou vulgariser les pb qui sont la cause de ce qui se passe ? Si c’est cette deuxième c’est clairement raté!

  5. formisano
    formisano dit :

    Frustré après ce débat car c’est juste un étalage d’intellectuel narcissiques sans aucun intérêt et totalement inaccessible pour ceux qui auraient besoin de comprendre.

  6. Marie-Michèle Théodore-Dejean
    Marie-Michèle Théodore-Dejean dit :

    La problématique tourne autour des enjeux de la mondialisation et de la déchéance des institutions.

    En d’autres mots, des pays se vident pendant que d’autres se remplissent de gens de plus en plus démunis.

    Un changement qui crée des malaises au sein de la population d’où nait les gilets jaunes.

    Il y a quelques années de cela des revendications similaires avaient eu lieux au Québec et ailleurs dans le monde.

    Alors, il ne s’agit pas uniquement d’un débat entre intellectuels. C’est un échange culturel, économique, politique et social très enrichissant.

    Bravo à Jean-Daniel PHILIPPE de l’avoir partagé.

  7. Olivier Gilguy
    Olivier Gilguy dit :

    Bonjour,

    En reponses aux partie politiques, proposant un reel changement
    Il existe l UPR.

    Merci pour ces debats enrichissants.

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *