,

Débarquement de particules sur les plages normandes

Nicolas Meilhan était invité sur France Info pour évoquer l’épisode de pollution qui touche les côtes normandes et bretonnes en ce week-end prolongé.

 

 

1 réponse
  1. Bga80
    Bga80 dit :

    Selon moi, la transition énergétique n’existe pas ! Bien que je sois d’accord avec de nombreux points avec Jean-Marc Jancovici, en revanche je ne suis pas d’accord avec lui pour parler de transition énergétique. J’explique, initialement le charbon devait remplacer le bois pour sauver des forets, le gaz devant remplacer le charbon, puis le pétrole remplaçant le gaz, enfin le nucléaire remplaçant le pétrole. Aujourd’hui, on parle que les Énergies renouvelables devraient remplacer tout ce qui est cité précédemment, or dans les faits ça ne remplace pas, il n’y a pas de transition énergétique, ça n’existe pas. Alors qu’y-a-t-il exactement ? Ben pas une transition énergétique mais plutôt une cumulation énergétique. En faite, il y a une grosse part d’hypocrisie dès lors que de nouvelles sources d’énergie émergent, car pour les vendre on prétend à une transition pour pouvoir les vendre mais en vérité elles vont se cumuler aux autres. D’ailleurs, il y a même une contradiction dans les propos de ceux qui prétendent à la transition énergétique, d’un côté ils parlent de transition énergétique mais d’un autre côté ils parlent de mix énergétique ! Et mix énergétique veut bien dire ce que ça veut dire, cumul de toutes sortes d’énergies. Alors bon des efforts pour le climat je n’y crois pas, puisque les transitions énergétiques ne s’opèrent jamais, par voracité énergétique, on cumule toutes les sources. Autrement dit, on cumulera aussi toutes les pollutions liées à ces énergies.

    Alors en somme, les vrais écologistes se sont faits avoir et même dupés. Car la classe politique, peu importe que ce soit du centre, de droite ou de gauche; donc cette classe politique a ouvert plusieurs chapelles écologistes (avec Cohn Bendit, Voynet, Lepage, Bachelot etc, etc.) mais l’écologie n’était qu’un faux nez, puisque derrière il s’agissait de vendre le mix énergétique ou parfois dit autrement bouquet énergétique. En l’occurrence, on ne rentre pas dans une transition, pas même dans une phase de transition. Rappelons qu’une vraie transition, vraie phase de transition, consisterait à véritablement remplacer une source d’énergie par une autre source d’énergie. Mais voilà, grâce aux mots magiques « mix énergétique » et « bouquet énergétique » et ben ça permettait de ne fâcher personne pour se faire élire et réélire au nom de l’écologie et en plus ça permettait surtout d’obtenir le lait, le beurre et le Q de la fermière, autrement dit cumuler les énergies fossiles avec les énergies renouvelables, et non pas remplacer les énergies fossiles par des énergies renouvelables en disant qu’on supprime tant de joules et tant de kilowatts en énergies fossiles pour remplacer en équivalent joules et kilowatts en énergies renouvelables.

    Ainsi en cumulant les différentes sources, fossiles ENR, la croissance ne pouvait que progresser, donc mécaniquement la croissance continue de progresser et facile de présenter un bon bilan pour se faire réélire en faisant croire que la transition commence en installant des ENR (ce qui réjouit les écolos) et en obtenant plus de Pib pour satisfaire les aspirations de surconsommation de tout le monde, donc comme ça on ne fâche personne, c’est très consensuel. MAIS, à aucun moment s’est posé la question de laisser des énergies fossiles pour les futures générations afin qu’elles puissent surmonter quelques coups dures dans l’avenir avec le joker fossile de manière ponctuelle, par exemple suite à une catastrophe naturelle (séisme, tornades, tsunamis, etc.) qui pourrait endommager leurs éoliennes, panneaux solaires ou barrages et autres infrastructures. Alors, on va continuer de tout dilapider dès maintenant. En outre, par cette cumulation énergétique, et ben non seulement on va cumuler les pollutions des énergies fossiles mais aussi les pollutions d’extraction de métaux et terres rares dans les mines pour fabriquer les sources d’énergies renouvelables (panneaux solaires, éoliennes, etc) ainsi que toutes les batteries de tous nos appareils et gadgets, dont le numérique en pleine expansion.

    Alors non, la transition énergétique sciemment voulue, sciemment opérée n’existe pas. Notre première transition n’a pas encore eu lieu, et le jour où cette première transition énergétique s’effectuera, c’est uniquement par manque de ressource ou de pénuries entières d’une ressources donnée….

    Bref, sur ce point je ne suis pas d’accord avec Jancovici qui dit que l’humanité est en transition énergétique depuis toujours, depuis plusieurs millénaires, ce n’est pas vrai, plus exactement l’humanité est en cumulation énergétique depuis toujours. Il y aura toujours un politicien avec un faux nez écologique pour utiliser la dialectique « mix énergétique » et « bouquet énergétique » pour saboter tout vrai programme écologique, pour renvoyer aux calandres grecques toute vraie transition énergétique, puis ainsi poursuivre la croissance en se réappropriant ces projets Énergies renouvelables sensés remplacer les énergies fossiles, et de cumuler et tout prendre pour se goinfrer encore plus…..

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *