, ,

Air France, Renault, Airbus : des suppressions d’emplois malgré des aides massives.

Olivier Delamarche et Thomas Bonnet s’intéressent cette semaine aux grandes entreprises qui licencient malgré les aides qu’elles ont perçues de l’Etat. Ce n’est une surprise pour personne, le confinement a un impact très fort sur l’économie. Pour pallier les difficultés des entreprises françaises et éviter d’éventuelles faillites ou dépôt de bilan, le gouvernement a mis en place de nombreuses aides qui semblent ne pas empêcher certains grands groupes de licencier massivement. 7 milliards d’euros de soutien financier au groupe Air France-KLM et 5 milliards d’euros d’aides à Renault-Nissan, pourtant les deux groupes prévoient de supprimer respectivement 5 000 et 4 600 postes en France. Nous sommes alors en droit de nous demander à quoi servent ces aides si ces entreprises doivent supprimer des emplois ? L’Etat est-il en mesure de demander des garanties à ces entreprises pour qu’elles préservent les employés ? C’est à ce genre de questions que nous allons essayer de répondre dans ce nouvel épisode de C’est Cash, et pour en parler, nous recevons Dany Lang, économiste et maître de conférences en économie à l’Université Paris 13.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *