,

CAC40 / DAX : Le rally de Noël commence aujourd’hui

Vincent Ganne, analyste technique de l’équipe du stratégiste Nicolas Chéron, Econoclaste, vous livre ici son étude sur les indices.

Même si les marchés sont baissiers, il faut savoir que la fin d’année est souvent particulière. Pour en savoir plus sur ce dernier lire cette étude (cliquez ici).

L’analyse ci-dessous n’est publiée qu’à titre indicatif car avec le côté historique des mouvements en cours sur les marchés est particulier.

Les comptes seront fait le vendredi 18 décembre.

———————————————————————————–

(DailyFX.fr) – L’indice CAC40 a subi la semaine dernière sa pire semaine depuis plusieurs années, plus de 7% de repli hebdomadaire.

Cette troisième semaine de décembre pourrait être d’une nature différente, un rebond technique devient légitime après la chute de la semaine dernière.

Plusieurs facteurs militent pour une semaine du 15 décembre de meilleure facture, une semaine qui va être animée par la dernière décision de politique monétaire de la Fed et les élections parlementaires en Grèce.

Ces deux évènements fondamentaux ont lieu lors de la séance du mercredi 17 décembre, la fin de la session US sera volatile ce jour là.

CAC40 : Cette semaine du 15 décembre peut être celle du rebond technique, d’un retracement et ce, pour une combinaison de raisons

  • Le fameux rally de Noël, qui se concentre sur la semaine de trading numéro 3, soit celle du lundi 15 décembre cette année 2014
  • Le rebond du secteur pétrolier en Europe, porté par le rebond du prix du pétrole
  • Les titres Technip et Total représentent plus de 10% de la pondération du CAC40
  • WallStreet a enregistré 5 séances consécutives de baisse et le S&P500 revient sur 2000 points, c’est propice à un rebond des marchés actions US

Rally de Noël : c’est la semaine de trading numéro 3 où cela peut se produire avec la plus forte probabilité. C’est donc cette semaine du lundi 15 décembre

Cette année, ce rally éventuel sera plutôt un retracement de Noël.

rally de noel.

Le pétrole a rebondi de 1% durant la session asiatique, cela va porter les actions du secteur pétrolier

  • L’indice CAC40 contient les titres TOTAL et Technip au sein du secteur pétroler
  • TOTAL = 9.5% du poids du CAC
  • TECHNIP = 0.5% du poids du CAC

total.

CAC40 / DAX : L’analyse technique suggère des zones techniques de rebond technique. Pour un rally de Noël en forme de retracement

  • La zone technique comprise entre 4050 points et 4100 points est propice à un rebond technique en direction des 4300 points.
  • La moyenne mobile à 20 jours peut être un objectif de cours dans ce retracement de Noël.
  • Les indicateurs de momentum reviennent en zone de soutien, notamment l’indicateur technique RSI sur les graphiques ci-dessous
  • DAX30 : Notez la ligne de tendance haussière sur le graphique journalier (D1)

Please add a description for the image.

Please add a description for the image.

Par Vincent Ganne, AnalysteTechnique pour DailyFX.fr

Suivez-moi sur Twitter : @VincentGanne

Please add a description for the image.

source originale

2 réponses
  1. BA
    BA says:

    Les bulles touchent à leur fin.

    Les bulles immobilières, les bulles boursières, les bulles de l’extraction pétrolière, les bulles de dette privée, les bulles de dette publique, toutes ces bulles ne peuvent pas gonfler jusqu’au ciel.

    Aujourd’hui, on dirait que toutes ces bulles n’arrivent plus à gonfler.

    Elles tremblent.

    On dirait que tout va finir par éclater, au même moment.

    L’année 2015 va être passionnante.

    Lundi 15 décembre 2014 :

    De la chute du pétrole pourrait jaillir le prochain krach, selon certains opérateurs.

    La baisse des taux et l’abondance des liquidités provoquées par les actions massives des banques centrales à travers le monde ont poussé les investisseurs, à la recherche de rendement, à prendre des risques. Ils ont notamment financé la frénésie de forage de pétrole de schiste aux Etats-Unis. La chute des cours de l’or noir oblige les hedge funds à vendre leurs actifs les plus liquides pour rembourser les sommes empruntées pour spéculer sur le boom énergétique américain.

    La chute des cours du pétrole pourrait bien provoquer le prochain krach boursier, s’inquiètent des opérateurs de marché, abasourdis par la dégringolade de 45% du prix du baril de brut en six mois, passé sous 63 dollars pour le Brent (référence de la Mer du Nord) et sous 60 dollars pour le WTI (brut léger américain), au plus bas depuis cinq ans et demi. « Pour le moment, ce n’est qu’une simple correction emmenée par la chute des actions des compagnies pétrolières, mais ça pourrait bien vite se transformer en krach », craint un trader suisse. Un krach qui trouverait son origine dans la faiblesse des taux, l’abondance de liquidités et un ratio risque/récompense progressivement de moins en moins attractif sur les actions.

    Les investisseurs, en recherche désespérée de rendement, se sont massivement tournés vers les obligations dites à haut rendement, rémunératrices mais aussi très risquées puisqu’émises par des entreprises dont le risque de faillite est jugé élevé par les agences de notation qui classent leurs émissions de titres de dette dans la catégorie spéculative. « Le rush sur le ‘high yield’ (HY), comparable à celui sur le S&P 500, a débuté en 2009 », rappelle Etienne de Marsac, gérant de performance absolue chez Ikano pour qui ce « choc pétrolier à l’envers » est « une catastrophe pour un pan entier de l’industrie américaine, celui du pétrole de schiste, dont les coûts de production sont élevés » tellement la chute des cours du brut a été forte et rapide. Il y a, selon lui, « une analogie évidente entre la bulle Internet qui a éclaté aux Etats-Unis en 2000 et la bulle de l’extraction pétrolière qui éclate aujourd’hui sous nos yeux. »

    http://bourse.lesechos.fr/infos-conseils-boursiers/actus-des-marches/analyses-opinions/de-la-chute-du-petrole-pourrait-jaillir-le-prochain-krach-selon-certains-operateurs-1020118.php

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *