,

La voiture électrique : une mythologie contemporaine ?

Nicolas Meilhan et Philippe Bihouix étaient invités dans l’émission « Entendez vous l’éco » sur France Culture pour débattre pendant 1h des promesses et des limites de la voiture électrique.

4 réponses
  1. Bernard D.
    Bernard D. dit :

    Bonjour,
    J’écoutais distraitement cette émission hier quand j’étais été surpris d’entendre Nicolas Meilhan dire que si la Zoé a une autonomie moindre (250 km) sur autoroute qu’en ville (400 km) ce serait parce que sur autoroute il n’y a pas de récupération d’énergie lors des freinages. Suffirait-il donc de freiner d’avantage sur autoroute pour augmenter l’autonomie du véhicule ? Voilà qui serait bien étrange.

    J’ai réécouté plusieurs fois le début de l’émission, le passage en question se situe à 9’20 ».

    En fait l’explication selon moi est plutôt celle-ci : sur autoroute la vitesse est beaucoup plus élevée qu’en ville, facilement 3 à 4 fois. Les frottements aérodynamiques, qui augmentent plus vite que la vitesse – en gros avec son carré – sont donc bien plus importants qu’en ville. Le moteur doit donc fournir une puissance beaucoup plus élevée qu’en ville pour entrainer la voiture, ce qui décharge plus rapidement la batterie et réduit l’autonomie.
    Une voiture électrique qui roulerait sur autoroute à une vitesse de l’ordre de celle qui est praticable en ville aurait une autonomie sans doute supérieure à ce qu’elle est en ville, puisque la voiture électrique circulant en ville ne récupère qu’une partie de l’énergie (cinétique) perdue lors des freinages.

    Cordialement,

    B. Delmotte
    ingénieur ECL, agrégé de physique appliquée

  2. Braissant
    Braissant dit :

    Vous ne connaissez pas le vrai comportement en voiture 100% électrique. Le français est vraiment à côté de ses pompes. Achetez une voiture électrique avec au minimum 510 Kms d’autonomie. Roulez sobrement sur autoroute ou rte nationale. Ne dépassez pas une moyenne de 80 km/h. La régénération se fait particulièrement en descente et très peu au freinage. Utilisez le frein moteur « des palettes sont prévues à cet effet » . Ne confondez pas une thermique à une électrique. Un minimum de 5000 Kms est nécessaire à devoir s’adapter aux exigences du comportement de la voiture lors d’une conduite très adaptée.

  3. duval
    duval dit :

    « le mirage de la VE ». Ca commence mal.
    33% des gaz à effets de serre et encore plus au niveau Nox et particules le transport est une cause majeure de la pollution.

    « La VE est limitée à la ville ». Tesla, Kia, hyundai, Audi… il y a plein de modèles permettant de faire de la route et autoruoute. Une e-Niro fait près de 400kms sur l’autoroute (testés maint fois par nos collègues avec nos 37 e-Niro).
    Puis plus tard « la VE n’est pas adaptée » à la ville à cause de la recharge. « C’est bien dans la campagne ».
    Il faut vraiment arrêter avec ces idées qui datent.
    J’ai fait des milliers de kms sur autoroute en VE, c’est plus long qu’en thermique mais pas galère.

    Pour ceux ne pouvant pas acheter une voiture avec grosse batterie la bonne solution pour les frileux c’est de rouler en VE au quotidient et we « normaux » et de louer une thermique au besoin, c’est à dire pour beaucoup moins de 20 jours par an !!! Pas besoin d’avoir deux voitures comme cela est dit.

    Dans notre entreprise 60% du parc est désormais purement électrique soit plus de 160 voitures de la Twizy à la Tesla Model X. Nous avons un retour d’expérience de 4 ans. Nous savons de quoi nous parlons car c’est du quotidien.

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *