,

La Relativité

Olivier-Delamarche

Depuis cinq ans l’administration américaine annonce la reprise du marché du travail alors que cinquante millions d’américains ont besoin des food stamps pour manger et 60 % des ménages américains doivent emprunter pour assumer une dépense de 400 $.

Depuis cinq ans la banque centrale américaine a fait trois QE et mis ses taux à zero. Le S P 500 est au plus haut alors que la croissance est seulement de 1,8 %. 7500 Mds de dette supplémentaire pour 1500 Mds de PIB en plus .

Depuis deux ans Mr Abe fait marcher la planche à billets à un rythme d’enfer, le marché action monte, le yen baisse. Pendant ce temps la population Japonaise est exsangue l’économie s’effondre, ce qui finira par entrainer un véritable Tsunami financier sur toute la planète.

Depuis 5 ans Monsieur Obama est prix Nobel de la Paix et fait la guerre partout sur le globe, il est même à deux doigts d’en déclencher une avec la Russie.

Depuis deux ans on nous annonce une forte reprise en Grande Bretagne alors que cette reprise en trompe l’œil n’est due qu’a un copieux déficit budgétaire et une dette abyssale.

Ces dernières années la chine affiche une croissance de 7,5 % du PIB alors que tous les autres chiffres montrent une croissance d’à peine la moitié.

On nous dit depuis 2008 qu’on a mis en place une régulation bancaire qui empêche que 2008 ne se reproduise alors que les banques d’aujourd’hui sont plus dangereuses qu’elles n’ont jamais été, avec des effets de levier qui n’ont pas diminué et qui ne peuvent, ni être couvert par des Fonds propres, ni par la garantie d’Etats en faillite. A ce propos, on orchestre une campagne de publicité nommée Stress tests pour vanter la sécurité des banques, et particulièrement des banques françaises, alors que c’est tout le contraire.

On cite depuis quatre ans, ou plutôt depuis que l’on a besoin qu’ils sortent leur chéquier, l’Allemagne comme un modèle à suivre alors que l’Allemagne est le Japon d’il y a dix ans.

On a expliqué aux Européens que l’Europe et l’euro c’était la prospérité, la sécurité pour les siècles à venir et au bout de dix ans, c’est le chômage de masse, la pauvreté, la faillite et la ruine et un risque de guerre avec la Russie si on continue de suivre aveuglement les consignes données par le prix Nobel de la Paix cité plus Haut. Pour Albert Einstein la relativité se formulait de cette façon E=M*C² pour un européen la formule est la même avec E= euro M= mensonges C= crétins

On nous parle des reformes de Monsieur Macron en France, ensemble de mesurettes sensées relancer la croissance. Il y a un an on faisait des gorges chaudes de l’arrivée de Mattéo Renzi, aujourd’hui l’Italie est dans un tel état qu’elle est un bon candidat pour jouer le déclencheur de l’éclatement de l’euro.

On nous parle des avantages de la baisse de l’euro sans jamais expliquer que pour la plupart c’est un handicap. C’était un avantage il y a cent ans, depuis la mondialisation et les délocalisations des exportateurs les inconvénients dépassent de beaucoup les avantages.

On nous parle aussi des avantages de la baisse du pétrole sans jamais parler des pertes que cela va occasionner, des faillites des licenciements dans l’industrie pétrolière, parapétrolière, les sociétés de services qui gravitent autour, et les banques qui leur ont prêté.

On nous parle de la baisse des taux sans jamais dire que l’argent qui ne coute rien va s’investir dans des projets qui ne rapportent rien.

On nous parle d’une reprise de la consommation aux Etats Unis alors que les prochains subprimes seront sur le crédit étudiant et sur le crédit automobile dont les américains abusent car ils font face à une forte baisse de leurs revenus.

 

On nous présente les gens qui nous dirigent, les politiques et leurs conseillers, les dirigeants économiques comme les élites alors que ce sont des incompétents pour ne pas utiliser d’autres qualificatifs.

 

 

Olivier Delamarche

31 réponses
  1. Jonathan BUSTIN
    Jonathan BUSTIN says:

    Bonjour. Merci pour ce bel article qui pointe bien sur les problèmes croissants que rencontre notre monde. Il est dommage d’en arriver à de telles aberrations.

    L’orgueil nous a poussé à nous autoproclamer les homo sapiens sapiens [sapiens étant un adjectif latin (en minuscule italique) signifiant « intelligent, sage, raisonnable, prudent »]. Nous avons effectivement aujourd’hui des moyens plus élaborés pour nous détruire (chouette ?!), mais rien qui semble relever des domaines de l’intelligence, de la sagesse, du raisonnable ou même de la prudence. Non mais voilà, nous étions déjà sapiens une fois (bonne nouvelle ???), nous le voilà deux fois !

    Je pense aux abeilles, ce sont des créatures tellement merveilleuses ! Heureusement, elles ne sont peut-être pas dotées de notre niveau de réflexion ni de nos qualificatifs de sapiens*sapiens, mais on peut distinguer chez elles un sens du devoir et une intelligence plus développée que la notre : ainsi elles ne se détruisent pas, elles ne se vantent pas, elles sont productives, elles ne se racontent pas de bonnes blagues sur leur économie, elles sont solidaires et elles profitent à tous ceux qui s’y intéressent, et à tout ceux qui ne s’y intéressent pas ! Voyons la vérité en face : nous n’arrivons pas à faire comme elles. Nous ne sommes que des enfants avec des armes de destruction massives entre les mains. Et c’est avec ces armes que l’on dirige le monde. C’est avec ces mêmes armes que l’on souhaiterait nous sauver de ces crises qui se multiplient.

    Nous avons trois qualités sur lesquelles je voudrais compter, si on prend la peine de s’y agenouiller et de s’y conformer : l’amour | le libre-arbitre | l’espoir. Aujourd’hui, je compte sur ce dernier pour que les deux autres reviennent. Je ne mettrai jamais ma confiance en quelque chose d’aussi fragile que l’argent (et tout ce que cela comporte). L’argent tue la richesse, il ne la crée pas.

    Restons humbles et alertes car nous partageons tous le même train. Chacun est susceptible de venir en aide aux autres à tout moment, c’est tout ce qu’il reste à penser de ce monde qui s’effondre avec une incroyable ténacité à vouloir demeurer une erreur. Le train accélère afin de s’écraser avec plus de splendeur, plus de victimes, plus de liquidité sans valeur aucune. Mais nos dirigeants le savent déjà (quoi que ?) et ils font tout pour décorer le train avant sa chute, pour que ça passe mieux, pour que ça soit plus joli… Ayons donc confiance ! Cela leur suffira à garantir notre sécurité (qu’ils nous disent) !

    Espérons, et nous survivrons. Réveillons-nous, et nous demeurerons. Faisons cela, et nous mangerons peut-être encore demain…

  2. Olivier
    Olivier says:

    Bravo.

    Même s’il est sûrement déjà trop tard, merci de faire valoir cette vision des choses au plus grand nombre. Je comprends l’exaspération de Monsieur Delamarche lorsqu’on voit l’état d’errement et d’aliénation des masses.

    Salutations aux econoclastes et bonne continuation.

  3. fred
    fred says:

    C’est un peu anxiogène tout ça ! J’attendais une chute heureuse (de votre discours hein ! Pas de l’économie mondiale…).

  4. Cherep
    Cherep says:

    Merci pour cet article.
    Je suis tout à fait d’accord avec vous.
    La situation actuelle est catastrophique. Et le pire de tout, c’est que personne ne bouge…

  5. jean
    jean says:

    Cher Olivier.
    Vous avez tout a fait raison. Ici aux EU c’est une economie en trompe l’oeil ou la classe moyenne est en train de disparaitre. Et ils osent appeler cela la reprise. Quelle mascarade.
    Comme vous le montrez tres bien les chiffres sont encore plus truques que lors d’un match de catch. Et entendre ces abrutis a la tele qui vous coupent la parole est frustrant.
    Bien a vous.

  6. SauveQuiPeut
    SauveQuiPeut says:

    Bien vu la reformulation du principe de relativité, même si je ne partage pas votre avis sur l’équivalence du c= Crétins !!!
    Cela dit je vous propose cette définition:
    m = la masse de billet de dollars
    c = la vitesse a laquelle elle est imprimée

    Donc mc2 = E = l’Énergie (de la bourse) qui va finir par nous péter a la figure!!

  7. izarn
    izarn says:

    En effet, les QE ne sont que planches en carton sur les plaies du navire…
    De fait les taux d’intérets bas ou nul sont indispensables aux états pour rouler leur dette, qui sinon feraient défaut. Inutile d’espérer une hausse des taux, comme en Russie avant longtemps.
    De fait la finance utilise ces bas taux pour rouler ses propres dettes et spéculer encore plus.
    Une solution drastique et autoritaire,antilibérale:
    -Taux nul ou fixe pour les états.
    -Taux variables et élevés pour les banques. Ce qui impliquerait la fin du chantage de la finance sur les gestions étatiques qui devraient etre seulement d’ordre démocratique.
    Les banques centrales NE SONT PAS INDEPENDANTES (Ca veut dire indépendantes de l’Etat: L’arnaque jurassique monumentale libertarienne), elles dépendent des banques privées.
    Donc planche à billet réservée aux états uniquement. Et les banques centrales doivent etre nationalisées.
    Ca irait beaucoup mieux n’en déplaise aux libertariens de tout poil.
    La bourse sera plombée, comme en Russie. Et alors?
    De toute manière, ça nous pends au nez….
    Le capitalisme libertarien, vous pouvez l’oublier à tout jamais. Il est à l’agonie, comme dirait Jorion.

  8. Samuel
    Samuel says:

    Si ce que vous dites est juste, alors le prochain tsunami financier pourrait venir du Japon, c’est étrange cela me renvoie à ce qui s’est passé à Fukushima, comme à l’image pas si positive du grand enfumage mondial. Comme si la nature avait déjà voulu nous prévenir qu’il n’y a plus guère d’opposition au Japon, complétement soumis au seul dictat financier et politique de l’Amérique
    depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Mais alors tout cela ne serait que plus fausse reprise.

  9. ANDRE
    ANDRE says:

    Nous sommes face à cette réalité bien réelle. Olivier Delamarche est courageux d’en parler aussi promptement. D’une certaine manière il nous permet de valider notre analyse qui parfois nous laisse penser que nous sommes fou d’avoir une version sinistre de notre économie.
    Pour ceux qui souhaitent une chute heureuse, nos hommes politiques et les médias s’efforcent chaque jour de nous maintenir dans l’illusion.

  10. depassage
    depassage says:

    bonsoir,

    Comme l’a dis une personne déjà disparu depuis fort longtemps déjà, « pour un pauvre, un riche n’a pas donner sa part ».

  11. gracia
    gracia says:

    …y a le rouble qui dérouille,
    …y a le yen qui est pas bien,
    …y a l’Euro qui prend l’eau,
    …y a le dollar en pétard ..

    Ah mon Dieu c’est embêtant
    d’avoir les bourses brûlantes !!

  12. Nightwings
    Nightwings says:

    Merci monsieur Delamarche, je suis consterné parfois par les réactions de certains de vos opposants à BFM et certains commentateur qui vous ressortent comme argument que vos avertissements ne se réalisent pas, alors certes ils peuvent se rassurer ainsi mais ils ne se rendent pas compte que plus la crise met du temps à venir plus elle sera monstrueuse.

    Je suis allez au Japon avant le grand tremblement de terre qui engendra Fukushima, je me rappelle d’une remarque d’un habitué du pays qui disait que l’inquiétude grandissait car plus le temps entre un tremblement de terre était grand plus les dégâts seraient importants et bien je crois que nous sommes dans la même situation sur plan économique.

    Il est d’ailleurs étonnant que monsieur Abe, devant savoir cette sagesse sur les séismes et les résultats de cette catastrophe, ne fasse pas le rapprochement à moins qu’il ait choisi la voie du seppuku pour son pays.

  13. Stan
    Stan says:

    Très bon texte, ça fait plaisir de lire quelqu’un qui l’ouvre !
    Sauf pour la dernière partie : ils ne sont pas « incompétents »… mais disons-le comme ça, ça vous évitera des problèmes monsieur Delamarche. Merci pour votre honnêteté.

  14. Eric
    Eric says:

    Vous m’avez réconcilié avec la théorie de la relativité 🙂 Enfin, ça me parle !
    Si ça part en cacaouètes, on aura au moins bien rigolé avant.

  15. Morpheus84
    Morpheus84 says:

    Bonjour,
    je vous felicite pour votre article qui reflète votre pensée que beaucoup ecoute et suive.
    j’ai deux questions:
    1-la strategie americaine qui vassalise une belle partie des pays europeens (via l’OTAN, le FMI et d’autres groupes d’ingerences) est elle qu’il y ait un chaos economique en europe afin qu »ils aient de nouveaux marchés? Je prends pour indice le fait de couper les relations commerciales avec la Russie qui est un partenaire naturelle, et pour autre indice il y a ce fameux traité transatlantique….
    2- dans ce contexte quid de nos retraites? Par capitalisation c’est tres risqué et Par repartition ca devient improbable.
    3-question bonus: que penser de ces pays europeens qui rappatrie leur or (quand on leur donne la possibilité de le reprendre)? Cela couve t’il un effondrement imminent des devises sachant que des QE sont demandés par certains illegitimes (ir)responsables etant aux manettes?
    Je vous (les econoclastes) remercie collegialement de votre travail et j’espere avoir des reponses svp.
    Bien à vous

  16. Lacarmagnole
    Lacarmagnole says:

    Heureusement que nous avons encore Internet, avec dedans des personnes comme notre ami O.D. !
    Cela fait belle lurette que nous, les méchants conspirationnistes au cerveau malade (et ces personnalités qui ont encore le courage de nous informer sur le RÉEL, malgré le pilonnage politico-merdiatique) nous essayons d’ouvrir les yeux à nos compatriotes…
    Pour les éveillés de frais, quelle sera votre lettre à Papa Noël ?
    Le dernier €-phone ? Des DVDs de Conchita ? Une carte d’adhérent à l’UMPS ? Un abonnement à Anal + ?
    Laissez tomber ! Conserves, cartouches, Rangers etc….(consultez les vidéos de San Giorgio et consorts) vous seront bientôt infiniment + utiles ! + qqs pièces d’or et d’argent, pour les + riches…..
    L’Union €uropéenne, les USA, JM Apatie et François Langlet vous souhaitent une Bonne Année 2015 !…..

  17. apolo
    apolo says:

    bonjour
    J’ai une question hors sujet, mais plutôt d’actualité pour Mr DELAMARCHE, si il lit ces commentaires
    Mr Poutine n’aurait il pas intérêt à nationaliser la banque centrale Russe et emmètre plus de rouble pour contrer la dollarisation de la Russie?
    Je prend pour référence cette vidéo une intervention de Mr Evgeny Fedorov, qui me semble très intéressante: https://www.youtube.com/watch?v=n6kw7u4t6Gs

  18. Philippe Vidal
    Philippe Vidal says:

    Les élites ont oubliés que l’exception n’est pas transmissible.
    À part le sport ou l’on comprend bien que l’on ne peut pas passer son record à son enfant, les élites des autres domaines en voulant préserver l’acquis ont permis à ces débiles de commander.
    Et l’invention du costume cravate n’y aura pas suffit.

  19. Marionaute
    Marionaute says:

    J’ai une proposition plus efficace : balancer le dollar par dessus bord et lier ensemble le yuan et le rouble pour les adosser à l’or… qu’en pensez-vous ?

  20. vernade
    vernade says:

    Vous ne proposez rien. Je constate que, Michel Sapir en tête, de nombreux économistes soutiennent maintenant la sortie de l’Euro, ou annonce la fin de la zone euro, ce qui revient un peu au même. Eux, espèrent quand même que la maîtrise de la monnaie (donc la possibilité de dévaluer) va aider l’économie française. Je doute mais je suis obligé de constater un réel « accord » vers l’inconvénient d’une monnaie dont le taux est si difficile à faire évoluer.
    Trop peu de personnes parlent de la nécessaire refonte du système actuel qui permet aux banques privées d’être à l’origine d’une dette qui n’a pas de réelle raison d’être.
    Enfin le récent accord entre Russie et Chine qui a permis le sauvetage du rouble mérite mieux que ce silence.

  21. Fabrice
    Fabrice says:

    Bonjour Mr Delamarche,
    Depuis quelques années, je vais à la messe chaque lundi lors de votre passage à BFM Business. Que dis-je, la messe !! L’Homélie !!! Je me régale à chaque fois que vous exposez des solutions simples à des questions que l’on rend compliquées pour éviter qu’on les comprennent. J’aimerai qu’un jour, vous employiez les termes réels tels que vous les pensez au sujet de nos « élites » qui nous amènent autre chose que des solutions.
    De la même façon, j’aime beaucoup Mr Sabatier. On dirai un bon vin blanc bien SEC (Pas l’organisme de contrôle de la bourse américaine, hein !!). Pince sans rire et remetteur en place d’idées préconçues.
    A quand un Delamarche, Minitre de l’économie et des Finances à la place de tous ces tordus qui viennent des banques ou de grandes écoles à la mords moi …
    Bref. Continuez, continuez, continuez. Un jour, peut-être, les moutons s’éveilleront et verront à quel point le chemin qu’ils empruntent est comme un court circuit : Pas le plus court mais le plus facile. Plus personne ne veut se prendre la tête à comprendre. Peut-être qu’il n’y a plus rien à comprendre d’ailleurs …
    Mille mercis et bonne continuation 🙂
    F. A.

  22. Grégory Houssin
    Grégory Houssin says:

    C’est savoureux ! Du moins ça le serait dans un œuvre de science-fiction… La réalité la dépasse.
    Je ne suis pas d’accord à propos de la guerre avec la Russie car l’Union Européenne ne suivra pas les USA voyons, elle a elle-aussi reçu un prix Nobel de la Paix…

  23. greg
    greg says:

    On va bien rigoler le jour ou les taux US vont passer en negatif. Ca fera (peut etre) le bas de la 5eme page dans « le monde » et on trouvera surement un prix Nobel d’economie cette fois ci pour nous expliquer que c’est bon signe, que tout va bien se passer …. La FED semble confirmer une remontee des taux en juin, sortez les casques !

  24. Sam
    Sam says:

    Merci pour cette bonne dose de franchise qui fait cruellement défaut chez nos « élites ».

    J’ai apprécié la formule remanié de M. Einstein. Dernièrement, j’ai aussi adoré la métaphore de la pastèque et d’eelv (je me demande d’ailleurs qui en a la paternité ?).

    Bravo et bonne continuation à toute l’équipe.

  25. guillaume
    guillaume says:

    Bon article !, le plus frustrant c’est que le vice et la mauvaise foie des grands riches est sans fin… et quand leurs délires sont mis a nu, ils organisent une petite guerre pour repartir à zero….

  26. Stl
    Stl says:

    Je vais laisser un message d’honneur a OLivier, homme honnête, et d’un Grand Secours. je répete et je le répete , WB disait que peu de gens honnêtes integre et sérieux existaient ds ce secteur, les banques st pourris de 55 000 milliards dactif toxiques, cad que tous les seigneurs de largent/ guerre ne pourront effacer cette dette sauf par le chaos et la Guerre afin de reseter ce systeme, Les ennemis des Americains ont tt compris, ils n’attendent pas qu’on leur lance des idées.. 1929/39…. 2007../??? . des marchés drogués à l’helium, … suivre le comité roosvelt, pour que le contribuable ne porte pas le préjudice des banques mal gérées… ce nest pas aux contribuables de payer la note…

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *