,

La chute de la Deutsche Bank se poursuit …

Nous avons publié le 15 février 2016 un dossier intitulé « Deutsche Bank: Une arme de destruction massive de l’Allemagne« . Toute l’analyse qui y avait été faite reste bien évidemment d’actualité.

La charge phénoménale en produits dérivés continuera de représenter un puissant détonateur…

 

Deutsche Bank exposition

Gigantesque charge spéculative!

Le sort de cet établissement est donc à suivre de près puisque nous pouvons raisonnablement supposer que cette banque est à elle seule une arme de destruction massive de l’économie et de la finance européennes.

Les dernières nouvelles? Le Casino financier enfonce inlassablement le clou avec une valeur de l’action qui poursuit sa descente … La valeur de l’action est passée de 16 euros le 15 février à 13,745 (valeur du jour).

Action Deutsche Bank.PNG

Nous constatons aussi qu’à la date du branle-bas de combat des banquiers centraux  pour sauver les banques européennes en août 2011, la valeur de l’action affichait 20,446 euros…

5 ans plus tard et des milliers de milliards d’euros, de dollars et de francs suisses de dépenses diverses et variées (partis en fumée? Enfin pas pour tout le monde probablement…), la situation de cet établissement est pire qu’alors avec en prime déflation et récession dans la région…

Voici pour ne pas vous rassurer un graphique offert en février par Zerohedge. Il y compare l’évolution de la Deutsche Bank avec celle de Lehmann Brothers.

20160210_dbleh

Source: Zerohedge (vu chez Bruno Bertez)/février 2016

Une certaine guerre se poursuit donc avec les perspectives d’un nouveau monde qui semble vouloir se passer des banques….

9 réponses
  1. Jean-Baptiste Bersac
    Jean-Baptiste Bersac dit :

    ZeroHedge est à double tranchant : excellent pour dénicher tout ce qui va dans le sens d’un effondrement financier généralisé, nettement moins bon pour faire preuve d’autocritique. En l’occurrence, le graphique est très trompeur: les échelles utilisées pour les cours de bourse de Lehman et de DB sont très différentes.

    Depuis 2007, et même mi-2006, le cours de DB a été divisé par 2, peut-être un poil plus. Pendant ce temps là, Lehman Brothers voyait son cours divisé par… 727 (comme le Boeing, vous avez bien lu, il n’y a pas d’erreur typographique) !

    Tout ce que nous dit vraiment le graphique est que la situation des banques américaines (en tout cas de Lehman) a commencé à se tendre dès la seconde moitié de 2007 et que les banques européennes (en tout cas DB) ont commencé à boire le bouillon dès 2008. Et ce graphique ne nous dit rien sur l’après 2008.

    Autant dire que le graphique ne nous apprend à peu près rien.

  2. Vincent
    Vincent dit :

    @JBB
    C’est pas faux pour zero-hedge mais il semble que le graphique de DB soit entre 2013 et aujourd’hui. C’est un parallèle entre l’évolution du cours de Lehman avant 2008 et celui de DB avant 2016. Aussi, si vous me passez les arrondis, Lehman est passé de 70-80 en 2006-2007 à 30 à l’été 2008 soit divisé par 2.5 en 2 ans et demi qd DB passe de 40 fin 2013 à 15 début 2016 soit divisé par 2.5 en 2 ans et demi

  3. emmanuel
    emmanuel dit :

    Merci Jean baptiste.
    Je m’inquiéterai a priori beaucoup plus du tempo au Japon, ou devrai je dire du tempo japonais.
    Et mon scenario reste le même: un défaut du Japon qui déclenchera un effondrement de cette chimère que constitue cette gigantesque bulle obligataire gonflée a grand renfort d’expérimental monétaire.
    Les japonais perdent toute confiance. Ils stockent de l’or (pour ceux qui peuvent encore épargner). Ou ils achètent des coffres forts pour stocker du Yen qui est amené à perdre toute valeur faciale.
    Pour le japon la fin est proche…
    Et nous savons tous plus ou moins les conséquences que cela va avoir.
    La question n’est pas de savoir si le Japon va faire défaut, mais quand.
    C’est la question à cent milliards de dollar.
    Celui qui pourra anticiper cette date et spéculer dans cette direction va devenir très riche.
    Maintenant tres riche dans un monde qui va s’autodétruira…
    On parle pour les plus optimistes de plus d’1 million de milliards de $ de jetons de casino sous forme de produits dérivés.
    De fait le bilan de la DB n’est qu’une goutte d’eau dans un océan de pertes a venir.

  4. emmanuel
    emmanuel dit :

    Et alle une bad bank de plus pour l’Italie 5 fois plus grosse que l’espagnol: 200 milliards a supporter…
    Mais après tout Mario est la…
    Les prochaines creances pourris vont etre achete par SUPER MARIO…

    Mais euh…
    On nous a pourtant explique que les STRESS TESTS ETAIENT FIABLE.
    NOUS AURAIT ON MENTI…

    Le plus drole est qu’ils vont tester la chose pour sauver le plus vieux Zombi de la PLACE…

  5. benoi31
    benoi31 dit :

    Et puis les données de zerohedge datent de février, il y a deux mois… Le cours a rebondi entretemps

  6. Collapsologiste
    Collapsologiste dit :

    @benoi31

    Quel rebond!!
    2 euros…
    Je crois que c’est le dernier sursaut de la bête avanty de mourir

  7. Rev. Apôtre Joseph TOUBI
    Rev. Apôtre Joseph TOUBI dit :

    L’économie mondiale est toute entière plongée dans une sorte de croyance satanique. Commençons par l’une des choses les moins maîtrisées en économie: les mécanismes de transmission. A quoi ont servi les massifs Quantitative easing (QE)? Réponse: à ne pas produire la moindre croissance économique.Par contre, les grandes banques systémiques et fonds d’investissements et compagnies d’assurance ont vu leurs actifs pourris récupérés par les grandes banques centrales contre des milliards de USD frais, d’EUR frais, de GPB frais…C’est comme si la créance que vous détenez depuis cinq ans sur votre vielle tante Rose qui ne vous rembourse rien parce qu’elle est au chômage vous était généreusement rachetée par la BCE contre des EUR frais crédités dans votre compte bancaire. Sauf que l’hélicoptère de BEN BERNANKE que pilotent les banques centrales n’arrose pas de façon démocratique et ne vous aspergera jamais de son flux de Q.E contre rachat de votre vielle maison de campagne brinquebalante ou contre rachat de vos actifs qui ne vous rapportent rien. Cet hélicoptère ne transmet aucune croissance à l’économie mondiale mais déverse le maximum de liquidités sur les acteurs systémiques comme pour conjurer leur inévitable écroulement qui s’ annonce. La panique n’a pas meilleure définition. Abordon7s maintenant une chose pourtant connue en économie: les externalités.Plus personnes ne sait comment prendre en compte les externalités dans les décisions monétaires et économiques et cela aboutit à des chimères telles que la zone Euro.Par exemple, pour réussir sa réunification rapide à marches forcées, l’Allemagne recourut à une ponction importante sur les marchés de capitaux; ce qui se traduisit par une forte externalité négative sur les autres Etats de l’UE et sur leurs entreprises: hausse du coût du financement des déficits budgétaires pour les autres Etats et hausse du coût du financement externe pour les entreprises des autres Etats. Cette externalité négative est une véritable contribution des autres Etats à la réunification Allemande. Qui a calculé et présenté la facture à l’Allemagne? Personne et pourtant que n’a-t-on pas imposé au peuple Grec? TRUMP ou pas, la Deutsch Bank s’ effondre avec la zone Euro, la créance Target2 de la Bundesbank sur les autres banques centrales euro est pourrie, les milliards déversés par l’hélicoptère de BEN BERNANKE vont s’ aggréger en bulles avant d’exploser ( ou d’imploser)…Il est temps de révolutionner complètement le système capitaliste en commençant par là où on aurait dû commencer il y a quelques siècles: La monnaie et le travail
    Shalom à tous les peuples de la terre.
    Rev. Apôtre Joseph TOUBI
    josetoubi@yahoo.com

  8. Rev. JOSEPH TOUBI
    Rev. JOSEPH TOUBI dit :

    CONFUSION BABYLONNIENNE DES NEOLIBERAUX ET FIN DES MARCHES

    Nous sommes en août 2018 et c’est le moment de faire le bilan des massifs « quantitave easing » opérées par les grandes banques centrales du monde.

    Depuis que l’économie mondiale s’est financiarisée et concentrée entre les mains de 0,01% de la population mondiale constituée de prêtres des ténèbres, l’on assiste à une régression généralisée de la pensée économique et politique dans le monde.
    Cette régression se caractérise aisément: plus un seul adulte ne comprend les faits et la logique élémentaire que saisit un enfant de l’école primaire.

    Prenons les fameux « quantitative easing » des grandes banques centrales du monde.
    Même un gamin sait qu’un chef d’entreprise investit quand il a en face de lui une demande potentielle solvable. OUI solvable et notons bien ce mot: S O L V A B L E
    Oui c’est la solvabilité des clients potentiels et non la liquidité des acteurs systémiques qui relance l’économie.
    Quand vous souhaitez investir dans une nouvelle boulangerie au quartier vous vous posez simplement la question de savoir s’il y a dans le quartier assez de demandeurs potentiels de pain et vous vous posez la question de savoir s’il gagnent assez d’argent pour s’acheter du pain. Le fait que les grandes banques systémiques aient des comptes remplis de monnaie centrale dans les livres de la banque centrale (suite au quantitative easing) n’intervient en aucune manière dans votre décision de création de nouvelle boulangerie au quartier.
    Le fait que les compagnies d’assurance systémiques aient des comptes remplis de monnaie M2 dans les livres des banques commerciales (suite au quantitative easing) n’intervient en aucune manière dans votre décision de création de nouvelle boulangerie au quartier.
    D’où vient donc la solvabilité des citoyens et des entreprises? Elle vient simplement de la répartition équitable des revenus générés par les cycles microéconomiques et macroéconomiques précédents.
    Et si une féodalité confisque pour elle seule les revenus comme c’est le cas actuellement dans le monde? La réponse est immédiate; il n’y aura plus de solvabilité dans l’économie et la crise s’établira de façon structurelle jusqu’à ce que le véritable problème de la répartition des revenus soit attaqué et résolut. Le comité de douze sacrificateurs des ténèbres qui s’assied autour de la table pour décider de la politique monétaire de la FED par exemple préfère nier le vrai problème; celui de la solvabilité, pour étouffer l’économie mondiale d’une liquidité parfaitement stérile en ce qui concerne la question de la relance économique (pour ne pas parler du développement économique).
    Cette vraie fausse monnaie va finir par ruiner l’économie mondiale alors qu’il eut suffit de s’attaquer au vrai problème: la solvabilité des citoyens et des entreprises qui ne peut provenir que d’une répartition équitable des revenus.

    En fait les idéologues néolibéraux et les idéologues néo marxistes qui forment le cœur de la conspiration antichrist mondiale contre DIEU et qui tous rêvent vainement d’un gouvernement mondial de Lucifer sur terre détestent les marchés et les prix du marché.

    Pour comprendre ceci, prenons votre vielle maison brinquebalante du schlewig- holstein que vous achetâtes il y a vingt ans. Aujourd’hui elle ne vaut plus rien parce que personne ne voudrait vous l’acheter. En clair il n’y a pas de marché pour votre maison brinquebalante et sa valeur est de zéro. Vous avez passé l’opération en « pertes et profits ». En fait votre vielle maison brinquebalante viendrait même à valoir un chiffre négatif si les taxes y afférentes augmentaient, en sorte que vous seriez même prêts à me verser une somme d’argent pour que je devenne propriétaire de votre brinquebalante maison située dans le schlewig-holstein!
    Nous voici donc dans une économie mondiale où 0,01% de la population monopolise richesses et revenus. Comme conséquence, nous nous retrouvons avec 99,99% de la population mondiale paupérisée. Et comme la magie n’existe point en économie politique, la paupérisation des 99,99% se retrouve automatiquement dans les comptes publics des Etats du monde dont les chiffres de dettes publiques et de déficits publics expriment la faillite collective des citoyens c’est-à-dire la faillite des Etats. Et au lieu de laisser les marchés (ou plus exactement l’absence des marchés) octroyer la valeur zéro aux titres de dettes publiques sur lesquels la féodalité financière mondiale investit massivement les fruits de ses rapines, les prêtres des ténèbres assis dans les comités monétaires des grandes banques centrales préfèrent distordre totalement les prix des titres publics qui ne valent rien, en injectant massivement des liquidités créées de toutes pièces sans valeur ajoutée économique ( les faux monnayeurs n’agissent pas autrement) pour racheter aux banques commerciales systémiques et aux compagnies d’assurances systémiques, leurs portefeuilles de titres publics qui valent zéro. A partir de ces « quantitave easing » les véritables prix de marché se sont évaporés de l’économie mondiale, ramenant l’humanité à l’ère des prix soviétiques administrés par un soviet suprême de type nouveau; douze prêtres des ténèbres assis au comité monétaire de la FED et quelques prêtres des ténèbres assis aux comités monétaires de la BCE et de la Banque du Japon. Voilà comment les néolibéraux évitent la question de la solvabilité et nous ramènent dans l’ère soviétique que recherchent avidement les néo marxistes, alors que l’humanité soupire après la dispensation de la liberté.
    Concluons au sujet de votre vielle maison brinquebalante du schlegwig-holstein qui valait zéro. Subitement une banque centrale vous injecte des liquidités et vous rachète à un prix administré c’est-à-dire arbitraire, votre vielle maison et déclare même qu’elle est prête à assurer la liquidité de votre vielle maison. Voilà que nombreux citoyens peuvent donc se livrer au jeu d’achat/revente de votre vielle maison brinquebalante puisque chacun est sûr de retrouver sa liquidité auprès de la banque centrale en cas de besoin. Et le jour où la banque centrale cessera de garantir la liquidité de votre vielle maison brinquebalante du schelgwig-holstein? Elle retrouvera naturellement sa valeur réelle : zéro. Vous comprenez la ruine subite du dernier acquéreur de votre maison brinquebalante n’est-ce pas ? Il n’y avait aucune création de richesse dans ce jeu de casino qui repousse la correction des prix mais ne peut éliminer la correction des prix sur le long terme.

    Vous allez certainement protester du fait qu’en sus des obligations d’Etats, les grandes banques centrales du monde ont également racheté aux « acteurs systémiques » de grandes quantités d’obligations privées. Ici encore la logique de protection soviétique de la féodalité financière des ténèbres est simple à comprendre. Toute remontée notable du niveau des taux d’intérêts abaisse la valeur des obligations privées sur un marché normal. C’est ce risque de perte que les comités monétaires des grandes banques centrales veulent à tout prix épargner aux banques commerciales systémiques et aux compagnies d’assurance systémiques en enrayant de façon administrative et politique les corrections naturelles du niveau des prix sur les marchés. Maintenant que les banques centrales ont racheté aux féodalités via « quantitative easing » leurs stocks d’obligations privées, leur épargnant les corrections naturelles des prix sur les marchés en cas de hausse des taux, elles claironnent sur les toits qu’il est temps de pousser à l’inflation. Qui finance la prime de cette police d’assurance gratuitement offerte aux prêtres des ténèbres ? C’est le « reste de l’économie » c’est-à-dire 99,99% de la population mondiale car souvenez-vous, la magie n’opère point en économie.
    Y-a-t-il néanmoins une utilité pour ces quantitative easing ? Oui ils ont en fait une seule mais très grande utilité : ils prouvent incontestablement que le système financier mondial a complètement fait faillite. En effet tout liquidateur sait que la seule façon de prolonger la vie d’une entreprise en faillite, c’est de lui fournir de la liquidité. Tant qu’une entreprise a de la liquidité pour faire face à ses engagements elle peut prolonger son agonie et même tromper les partenaires peu avertis sur son état réel. C’est pour cela que les grandes banques centrales créent massivement de la monnaie centrale pour les banques systémiques et les compagnies d’assurances systémiques en rachetant leurs titres qui ne valent rien (cette monnaie centrale est stockée à la banque centrale et votre vielle tante Rose n’y aura jamais accès).
    La nouvelle tour de Babel que constitue le système économique mondial dépourvu de véritables prix de marché va inéluctablement s’effondrer. Toutes les civilisations actuelles doivent disparaître pour s’être confiées à ce dragon, ce serpent ancien qui dit « vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal ». Cette promesse mensongère s’est tellement bien accomplie que l’humanité animale actuelle ignore parfaitement la nature de la monnaie, la nature du travail, la nature du bien et la nature du mal.
    Il est temps de méditer le Livre de Daniel dans la Bible.

    Shalom à tous les peuples de la terre.

    Rev. Apôtre JOSEPH TOUBI
    josetoubi@yahoo.com

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *