BFM Business Débat 1er septembre 2014

Débat entre Olivier Delamarche et Marc Riez ce Lundi 1er septembre 2014 sur BFM. Marc Riez le dernier a osé dire que le QE sert à autre chose qu’à gonfler la bulle des actifs financiers !!

3 réponses
  1. Paul
    Paul says:

    Un ingénu défenseur du QE en 2014 !! De la monnaie de singe basée sur rien pour inonder les marchés et faire fonctionner un casino spéculatif totalement déconnecté de l… Dans quel monde vit Marc Riez ???

    Il n’a même pas d’ordinateur pour jeter un coup d’œil sur le Japon ? (ils en sont à combien eux, 11, 12 QE ?), bientôt le yen pourra littéralement servir de papier toilette… Pareil aux USA les QE n’ont pas évité Détroit ! Et encore, si un peu de cet argent rentrait dans l’économie réelle…

    Un grand merci à Olivier Delamarche, un des premiers à m’avoir éclairé sur le fonctionnement de l’économie, et surtout sur son état réel..!

    Longue vie aux Éconoclastes !

  2. BA
    BA says:

    Mercredi 3 septembre 2014 :

    OCDE : le chômage de longue durée persiste, malgré une timide reprise.

    Malgré une reprise « modérée » sur le marché du travail en zone OCDE, l’organisation internationale s’est inquiétée mercredi de la hausse persistante du chômage de longue durée (plus d’un an), appelant les États à lutter en priorité contre ce fléau.

    Selon son rapport annuel « Perspectives de l’emploi », publié avant la réunion des ministres du Travail du G20 à Melbourne, l’Organisation de coopération et de développement économiques a enregistré un recul « limité mais bienvenu » du chômage. Son taux, qui stagnait à 8% jusqu’à fin 2012, est tombé à 7,4% en mai 2014. Il reste toutefois supérieur de 1,8 point au niveau d’avant crise.

    La reprise économique – avec 1,3% de croissance en 2013, mais avec de fortes disparités – « est restée trop faible, dans une large mesure, pour engendrer une nette amélioration de l’emploi », explique l’OCDE, qui « anticipe une poursuite de la baisse du chômage dans des proportions limitées », pour atteindre 7,1% au dernier trimestre 2015.

    « Malgré un certain recul du chômage global, le chômage de longue durée a continué d’augmenter », alerte l’étude. Au premier trimestre, 16,3 millions de personnes étaient au chômage depuis plus d’un an, soit plus d’un tiers des 45 millions de chômeurs recensés dans les pays de l’OCDE. Les chômeurs de longue durée sont « près de deux fois plus » nombreux qu’en 2007.

    Aux États-Unis, leur proportion a bondi depuis le début de la crise financière, passant de 10% en 2007 à 25,9% en 2013.

    Ce pourcentage a aussi plus que doublé en Espagne, en Islande ou encore en Nouvelle-Zélande.

    La situation est particulièrement préoccupante en Grèce, où l’on recensait en 2013 67,5% de chômeurs de longue durée. L’Irlande (60,6%), l’Italie (56,9%) et le Portugal (56,3%) étaient également frappés de plein fouet.

    L’OCDE prévient que « cette montée du chômage structurel dans certains pays ne s’inversera peut-être pas automatiquement avec la reprise de la croissance ».

    http://www.romandie.com/news/OCDE-le-chomage-de-longue-duree-persiste-malgre-une-timide-reprise/513752.rom

  3. BA
    BA says:

    Etats-Unis :

    « Employment-Population Ratio » = pourcentage de la population qui travaille.

    Quel est le pourcentage de la population des Etats-Unis qui travaille ?

    1- LA STAGNATION : janvier 1948 – mars 1983.
    Janvier 1948 : 56,6 %.
    Mars 1983 : 57,1 %.
    De janvier 1948 à mars 1983, ce pourcentage évolue peu : il reste autour de 57 %.

    2- L’AGE D’OR : mars 1983 – avril 2000.
    A partir de mars 1983, c’est le début de l’Age d’or : le chiffre monte, monte, monte.
    De mars 1983 à avril 2000, c’est une période euphorique.
    Avril 2000 : 64,7 %. Ce chiffre de 64,7 % est un record dans l’histoire des Etats-Unis. Jamais ce chiffre n’a été aussi haut.

    3- LA DESCENTE AUX ENFERS : avril 2000 – décembre 2009.
    A partir du mois d’avril 2000, c’est une chute.
    A partir d’avril 2000, c’est la descente aux enfers.
    Le chiffre baisse, baisse, baisse.
    Décembre 2009 : 58,3 %.

    4- LA STAGNATION : décembre 2009 – ? ? ?
    Cette descente aux enfers s’arrête en décembre 2009 : le chiffre se stabilise autour de 58,3 %.
    Depuis décembre 2009, ce chiffre évolue peu : il reste autour de 58,3 %.
    Depuis décembre 2009, les Etats-Unis sont incapables de créer des emplois.
    En août 2014, seulement 59 % de la population travaille.

    Autrement dit :

    En août 2014, seulement 59 % de la population travaille, ce qui représente le chiffre le plus faible depuis février 1984.

    La période 1984 – 2014 est donc une période pour rien.

    En pourcentage de la population qui travaille, les Etats-Unis sont aujourd’hui redescendus au niveau de février 1984.

    Aux Etats-Unis, toutes les nouvelles technologies apparues depuis février 1984, toutes les nouvelles inventions apparues depuis février 1984, le développement de la robotisation, le développement d’internet, N’ONT PAS DU TOUT amélioré le pourcentage de la population qui travaille.

    Ce pourcentage est de 59 % en août 2014, et ce pourcentage était de 59,1 % en février 1984.

    Tu parles d’un « progrès » !

    http://data.bls.gov/timeseries/LNS12300000

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *