BFM : Face à face P.Sabatier vs M.Haddouk

Intégrale Placements, du 20 octobre, présenté par Guillaume Sommerer, sur BFM Business

Invités : Pierre Sabatier, président de Prime View, et Malik Haddouk, directeur de la Gestion Diversifiée chez CPR Asset Management

Les perspectives d’évolution des marchés et la question d’arbitrage entre les actions et les obligations

Marchés boursiers: tendances et perspectives d’évolution

La publication des résultats des entreprises qui se déroulera cette semaine et les effets du « stress test » de la BCE sur les banques

Marchés: le rebond sera-t-il alimenté par les résultats d’entreprises ?
1 réponse
  1. BA
    BA says:

    Pour empêcher un effondrement bancaire généralisé, les européistes ont créé une coquille vide : le Fonds de résolution.

    Pour remplir ce Fonds de résolution, les banques européennes devront y verser 55 milliards d’euros.

    Qui va payer ces 55 milliards d’euros ?

    Réponse :

    Fonds de résolution : la France paiera un lourd tribut.

    La Commission européenne a présenté mardi un texte très attendu : la méthode pour calculer la contribution de chaque banque européenne au fonds de résolution unique, qui sera progressivement doté de 55 milliards d’euros, et qui doit permettre à l’avenir de faire face à toute défaillance bancaire sans faire payer le contribuable. Elle a refusé de décliner cette facture pays par pays ou banque par banque mais, in fine, les deux Etats appelés à le plus contribuer seront forcément la France et l’Allemagne.

    Globalement, les grandes banques qui passent sous la supervision de la BCE, et dont font partie la quasi-totalité des acteurs français, paieront l’essentiel de la facture. Alors qu’elles représentent 85 % des actifs bancaires, ces établissements régleront 90 % de la facture.

    http://www.lesechos.fr/finance-marches/banque-assurances/0203878284099-fonds-de-resolution-la-france-paiera-un-lourd-tribut-1056051.php

    La construction européenne, c’est un mécanisme perdant-perdant.

    La construction européenne, c’est un mécanisme qui appauvrit tout le monde.

    La construction européenne, c’est des banques surendettées, qui se surendettent encore plus pour aider des banques en faillite qui ne rembourseront jamais leurs dettes.

    La construction européenne, c’est un suicide collectif.

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *