,

La première prévision de l’ année qui se réalise ! On est trop forts !

Le monde de la finance, le merveilleux monde de la finance l’avait prévu, Yellen l’a fait !!! Près de 95% des experts pensaient que la FED monterait les taux hier soir, et la FED a monté les taux.

Il faut reconnaître que ça fait plaisir de voir que tout ce travail de professionnel fourni chaque jour dans les banques, paie à la fin. Finalement peut-être que l’on peut prédire l’avenir des marchés financiers.

En tous les cas, il était temps. Après s’être planté sur pratiquement toutes les prédictions de 2016 depuis le début de l’année, le « consensus » a ENFIN eu raison. C’est un beau cadeau de Noël. Ce qu’il n’avait pas prévu, en revanche, c’est que Yellen et ses copains envisagent de monter les taux trois fois en 2017 à la place des 2 fois que l’on avait noté dans un coin de nos cahiers.

Bref, pour rester factuel : hier soir Yellen a monté les taux de 0.25%, comme prévu et dans son discours elle a laissé entendre que l’an prochain il y aura trois hausses de taux. Point final.

Vu que hier je mentionnais le fait que, statistiquement, les marchés montaient quoi que la FED fasse à chaque réunion ou presque depuis 1994, hier les marchés ont forcément terminé en baisse avec une volatilité que l’on ne leur connaissait plus depuis longtemps. En Europe, on avait terminé la journée en baisse en anticipation de la décision de la FED. Vu que nous étions au plus haut depuis 11 mois, on s’est dit qu’il valait mieux être un trouillon vivant qu’un héro mort. Et puis les USA ont hésité pendant un moment avant de prendre la direction du Sud, une fois qu’ils eurent pris connaissance des pensées les plus secrètes de Madame Yellen.

Maintenant il va falloir se poser des questions, analyser la situation et se demander si trois hausses des taux en 2017 ça va nous freiner le « bull market », se demander si, finalement, on verra quand même les 20’000 sur le Dow Jones, bref, tout est remis en question. Il va falloir réfléchir. Tout en sachant que l’on a 9 chances sur 10 de se gourer.

En tous les cas, en dehors de la prise de profits d’hier soir ou de la saine correction – selon certains médias qui utilisent des termes comme « violente clôture à la baisse », alors que le S&P500, qui était le pire indice des trois stars hier, terminait en baisse de 0.80% – il faut tout de même noter que les annonces de Yellen ont eu plus de conséquences sur le Dollar, l’or et le pétrole que sur les marchés financiers.

À moins que 0.8% de baisse soit dorénavant considéré comme un « krach » boursier, les actions n’ont que réagit moyennement au discours de Yellen, en revanche le dollar s’est envolé, pendant que l’or nous démontrait que même quand on pense que l’on ne peut pas aller plus bas, on peut encore et le pétrole se rendait compte que malgré l’accord de manipulation conclu par les pays producteurs de pétrole, les inventaires sont toujours beaucoup, mais alors beaucoup trop élevés, puisque malgré l’annonce de la FED, l’EIA a tout de même publié ses inventaires mensuels. Sans compter que selon les rapports gouvernementaux Irakiens, le pays compte augmenter sa production pétrolière en janvier, soulevant immédiatement des questions liées au « commitment » des Irakiens à l’accord qui a récemment été signé à Vienne et dont l’encre n’est même pas encore sèche. Ce matin le baril traite à 50.96$ et les experts se demandent si les pays producteurs de pétrole ne se seraient pas foutus de nous à tout hasard. Ce qui serait d’ailleurs étonnant, ce n’est vraiment pas leur genre.

En résumé, l’Euro/Dollar se traite à 1.0505 et a même touché les 1.0475 brièvement à l’ouverture du Japon. Les supports techniques sont « théoriquement » enfoncés, mais comme les trois quarts de la planète est short et attend la parité, on peut se demander ce qui va se passer ensuite. Il reste toujours la solution du pile ou face, c’est de toute façon la meilleure stratégie d’investissement.

L’or s’est donc encore une fois pris les pieds dans le tapis et montre que même quand on pense que l’on ne peut pas aller plus bas, on peut toujours. Alors j’en conviens, ce n’est pas un krach sur l’or – quoi que de nos jours il semblerait que l’on ait redéfini le terme KRACH – mais le métal jaune semble réellement avoir des problèmes pour retrouver sa superbe et son brillant… Actuellement, il ne réconforte plus personne.

Il vous coûtera 1143$ pour acheter une once d’or, à l’approche de Noël, les cadeaux deviennent meilleur marché, c’est une bonne nouvelle.

Ce matin en Asie, on peut dire que le discours de Yellen a été pris de manière disparate. Le Nikkei monte de 0.3% et semble s’accommoder des déclarations de la FED et des perspectives 2017, en revanche Hong Kong n’a pas aimé et plonge de près de 2%, alors que la Chine recule de 0.6%.

Dans les nouvelles du jour, Yahoo ! s’est encore fait « hacker », cette fois cela touche 1 milliards d’utilisateurs, les joueurs de NBA se sont mis d’accord pour un contrat syndical qui devrait mener à la paix de l’emploi jusqu’en 2024. On est rassuré, ils vont pouvoir continuer à rouler dans des Ferrari’s trop petites pour eux. Et le site Marketwatch estime que les « signaux de vente » sur le marché peuvent être carrément entendus tellement ils crient fort. Ce qui est rassurant, c’est que tant qu’on tentera de nous inquiéter en avance, le marché ne baissera pas.

Dans les petites nouvelles qui n’intéressent personne le lendemain d’une annonce de la FED, on retiendra que les « spécialistes » de l’imagerie satellite ont trouvé des preuves comme quoi les Chinois ont installé des systèmes d’armement sur les îles du Sud de la mer de Chine. Ces fameuses îles dont tout le monde se dispute la propriété, même si elles sont principalement couvertes de déjections de cormorans. Les Chinois ont toujours déclaré que ces îles n’avaient pour but uniquement d’aider les pêcheurs en détresse. Avec des mitrailleuses lourdes, ça va sûrement les aider. Et ça va aussi donner des raisons au futur-nouveau Président des USA de la ramener.

Mais encore une fois, tout le monde s’en fout, la FED va monter trois fois les taux en 2017.

Autrement on parle toujours du rachat d’Actélion. Johnson & Johnson a donc rendu les plaques sur ce sujet, c’est Sanofi qui s’y colle. Le Wall Street Journal se demande d’ailleurs si Sanofi ne risque pas de se heurter au même problème que les Américains, le fait qu’Actélion soit tout de même un poil cher.

Hier, Trump a rencontré les rois de la Silicon Valley et leur a dit que son but était de les aider à bien fonctionner. Je crois que jusque-là, ils n’ont pas attendu sur lui et ne s’en portent pas trop mal. On notera aussi que Chevrolet a mis ses premiers modèles Bolt sur la route et pour la première fois, vous pouvez acheter des voitures électriques à un prix abordable avec un range identique à celui de la Tesla. Je réitère, Tesla est probablement LE short de 2017.

rate_hike_cartoon_12-14-2016

Globalement ce matin tout le monde se pose des questions sur le discours de Yellen et ses effets à long terme sur l’économie. Cela risque bien de nous prendre jusqu’au week-end pour en parler. Ensuite on devrait reprendre notre train-train quotidien dès lundi prochain. Le Barron’s revient sur la soirée d’hier et se demande jusqu’à quel point le marché est surévalué.

Une chose est certaine, l’annonce d’hier soir a pris un peut tout le monde par surprise – pas la hausse des taux, ça on savait – mais les trois hausses pour 2017 que l’on n’avait pas vu venir, mais néanmoins, le discours de Yellen laisse aussi entendre que l’économie ne va pas trop mal et c’est ça qui rassure surtout. Le fait que la FED monte taux pour maîtriser le pur-sang économiques américain qui tente de s’emballer.

Côté chiffres économiques, nous aurons les Manufacturing PMI et les PMI des services en France, en Allemagne et en Europe. Il y aura aussi la BNS qui va se réunir, annoncer sa décision sur les taux et se la jouer comme Yellen ensuite. En Angleterre, il y aura les Retail Sales et aux USA nous aurons le CPI, les Jobless Claims, le NY Empire Manufacturing Index, le Philly Fed et le Manufacturing PMI également.

Pour le moment les futures sont en hausse de 0.10%, le Yen vaut 117.43, la Livre est à 1.2561, le Dollar/Suisse se traite à 1.0224 et l’Euro/Suisse s’échange à 1.0739. Le Bitcoin vaut 770$ et le rendement du 10 ans US explose à 2.57%, merci Madame Yellen.

Voilà, c’est tout ce qu’il y a à retenir ce matin. Je dois dire que ça fait plaisir de voir que l’on a enfin deviné un truc juste en 2016, le track record à l’air moins moche tout d’un coup. En ce qui me concerne, je vous souhaite un très bon café, une très bonne journée et on se retrouve demain pour évaluer vraiment les conséquences du meeting d’hier soir, vu qu’il nous faut tout de même un peu de temps pour que l’on entre tout cela dans nos têtes.

3 réponses
  1. Econo-lover
    Econo-lover says:

    2 hausses en 10 ans… pas de quoi fouetter un chat !
    Nous sommes loin des taux à 15% à lequel empruntait même parents…!
    Je me pose la question de savoir si c’est le début d’un véritable rebond séculaire (nous somme passé de 15% à quasi 0%!) ou bien des bégaient qui ne feront que de variation dans une fourchette d’environ 0 à 2% dans les années à venir !

    NB : toujours sympa les petits dessins humoristique.

    ***Proposition d’amélioration :***
    Avis à la rédaction… pour des raisons de commodité/visibilité, est il possible de mettre le bandeau : « date / nombre de commentaire / par XX en début de page?
    C’est plus pratique et lisible. En espérant que cela vous serve.
    Bon dimanche.

  2. emmanuel
    emmanuel says:

    ‘ »De 2004 à 2006 les séquelles de la bulle internet et du 11 septembre s’étant estompées la FED remonte son taux directeur progressivement jusqu’à atteindre 5.25% en 2006.
    La plus part des emprunts américains étant à taux variable indexés sur le taux directeur de la FED voient leur taux d’intérêt exploser. Les foyers américains les plus modestes se retrouvent non solvables. Du fait de la titrisation de ces créances sur le marché, il s’en suit une contagion de la crise au système bancaire américain, puis mondial. »

    La même Chose que ci dessus aurait été un événement.
    A votre avis quel avenir pour les multiples bulles de dettes qui pèsent sur les USA si Yelen ramène ses taux à 5,5%.

    Ces 0,25% c’est juste une grosse rigolade…
    C’est un non événement.

    Par contre le discours de la BOJ sur un possible changement de trajectoire en matière d’expérimental monétaire c’est un événement.
    Ces 0,25 c’était juste l’arbre pour cacher le désastre Nipon à venir.
    Mais celui-ci personne ne songe même a l’envisager…

    Allé joyeux noël.
    Et profitez bien de la Dinde.
    L’année prochaine c’est une autre histoire qui commence…
    Avec des baguettes on va la bouffer la dinde en 2017 ou en 2018…

    Et puis d’ici noel Donald Duck pourrait nous en faire une bien grosse connerie Avec son Agent de la Goldman et ces fous furieux du Pentagone dans son Administration.
    Mais bon le sur endette Donald Duck ne va surement pas se tirer une balle dans le pied en poussant un faucon a la tete de la FED…

    Avec des Baguette on va la bouffer la Dinde de Noel.

    « Joyeux Noel, on est en faillite… »

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *