,

Pourquoi l’Arabie Saoudite n’a pas baissé sa production de pétrole

Quand l’Arabie Saoudite décide en 1981 de réduire drastiquement sa production de pétrole afin de soutenir les prix qui baissent depuis 1 an,  elle n’imagine sans doute pas que, 4 ans plus tard, 80% de ses revenus pétroliers seraient littéralement partis en fumée.

En effet, alors que sa production de pétrole baisse de 10,2 millions de barils par jour en 1981 à 3,8 millions de baril par jour en 1985, soit une baisse de 63%, les prix du pétrole baissent aussi de 43% de 105$ par baril à 60$ par baril.

L’un dans l’autre, c’est presque 80% des revenus pétroliers de l’Arabie Saoudite qui se sont volatilisés en 4 ans

Saudi Arabia

Source: Jean Laherrère – ASPO France

Lorsque le 27 novembre dernier, alors que le prix du pétrole est à 80$ le baril, l’Arabie Saoudite doit décider si oui ou non elle doit amputer sa production de 20%, c’est à dire 2 millions de baril par jour, ses vieux démons du début des années 80 se sont rappelés à ses bons souvenirs pour lui suggérer qu’elle devait alors être sûr que la hausse du prix du pétrole provoquée par cette baisse de la production viendrait au moins compenser ce manque à gagner – il lui fallait donc un prix du pétrole au moins à 3 chiffres pour assurer la stabilité de ses revenus pétroliers

10 millions de barils par jour x 80$ = 8 millions de barils par jour x 100$

Rien n’étant moins sûr avec la production de pétrole de schiste américain qui continue d’augmenter mais aussi celle de la Russie qui vole de records en records depuis la chute de l’URSS en 1991, la sagesse (et surtout le sens des affaires) finit par l’emporter.

L’Arabie Saoudite ne paiera désormais plus pour les autres. Elle préfère le scénario inverse, qui a toutes les chances de se matérialiser dès 2015 aux Etats-Unis avec l’explosion de la bulle du pétrole de schiste, orpheline d’un pétrole à plus de 100$ pour continuer de gonfler.

Nicolas Meilhan

 

1 réponse
  1. Thomas Burns
    Thomas Burns says:

    Finally, someone besides Ali Naimi remembers how the high price/low vollume policy of Saudi Arabia in the 1980s almost led to Saudi Arabia exiting the oil export business! Another year of volume cuts would have eliminated the last Saudi exports and all of their oil revenue. They certainly remember that lesson!

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *