BFM du 7 décembre 2015

Delamarche_BFM_Grece

Débat Olivier Delamarche et Emmanuel Lechypre sur les perspectives de croissance en France.

Se référant à 1980 et 1990, Monsieur Lechypre nous annonce 2 % de croissance en 2016 et compte sur l’investissement…… et sur les stocks pour les faire

 

Réaction des marchés aux mesures des banques centrales

6 réponses
  1. Baya
    Baya says:

    Il est bien gentil, Mr Lechypre. Mais meme les nuls en economie, comme moi, on compris en ecoutant les Econoclastes que les politiques de relance keynesienne (par l’investissement des etats) sont en train d’echouer partout, en Chine, en Espagne.

    Il serait interessant de comprendre pourquoi ce « long terme keynesien apres lequel nous serons tous morts » s’est ainsi rapproche de nous a grande vitesse. Trop de dette, trop peu de potentiel de croissance dans le monde reel, peut-etre?. Mais a quoi bon le nier? Pour faire semblant que tout va bien, que les dirigeants politiques et economiques gardent le controle de la situation?

    Les commentaires prononces dans les emissions economiques ne sont pas anodins: ils affectent nos emplois, nos retraites, nos economies, notre survie. C’est ahurissant de voir comment les media mainstream bafouent le public. Merci aux Econoclastes pour, au contraire, etre les seuls a lui temoigner du respect. et a dire la verite.

  2. fred103
    fred103 says:

    Pour rire j’ai publié les prévisions éco francaises en 2011 2012 2013 2014 2015 il y a 10 jours et bien c’est assez amusant de voir le plantage des intervenants.

  3. bocanegra
    bocanegra says:

    dire que les QE sont de nature keynésienne …où va-t-on ? je ne pense pas que keynes aurait cautionné un QE dans une économie mondialisée, qui plus est, où le rôle régulateur des états est sacrément relativisé . les banques centrales ne sont pas des états ,que je sache, ( mais une bureaucratie au service de la finance internationale ultra-libérale et spéculative) et la capacité -ad nauseam- qu’ont les états de s’endetter qui n’ont plus de politiques industrielles ( car interdites par l’ue et la mondialisation celle-ci étant la perte de la souveraineté économique que défendait justement keynes ) seule l’allemagne a une politique industrielle, monétaire et constitutionnelle ! cherchez l’erreur , merci …donc les états s’endettent pour nous faire encore croire au bobard libéral et européen et aussi pour que la finance rafle la mise et concentre les richesses à son seule profit et parce que nos hommes politiques sont incapable de faire autrement ! tout cela n’est pas des critères non plus très keynésiens , en tout cas pas de cette manière. si keynes revenait, il serait bon pour une crise cardiaque, d’autant qu’il préconisait au niveau mondial le bancor ( et que sa politique ne peut fonctionner qu’adosser à l’étalon or ) et non pas à des monnaies papiers sans valeur que l’illusion et l’ivresse infinie des QE procurent ! alors bon ! entendre dire que keynes, ceci-cela et cela-ceci à toutes les sauces, par des minarchistes, encore plus incapables , c’est bien gentil mais ça commence à bien faire …tenez keynes en dehors de cette m…s’il vous plaît et écoutez delamarche pour ce qu’il a à dire, il dénonce les faits mais il reste un libéral quelque chose ( je voudrais bien connaître son école économique : hayek ? ) libéral dont je me méfie au même titre qu’un communiste ou pire …qu’un socialiste de la nature que nous avons depuis 2012 🙂 donc foutez la paix à keynes qui reste quoi qu’on puisse dire la base , la terre qui nous reste après le tsunami libéral des années ’80/90 etc … 🙂

  4. Zylo
    Zylo says:

    O. Delamarche lit beaucoup le blog ZeroHedge, très très libéral (même si on peut y trouver des articles trotskistes…. ), voire limite antikeynesien primaire parfois. Également assez crépusculaire dans ses prévisions.

    Pour avoir une vue plus complète de la pensée de Keynes, un article d’un blog voisin :
    http://www.les-crises.fr/de-l-autosuffisance-nationale/
    Où on y voit qu’en fait, les politiques dites « de relance keynesienne » actuelles ont finalement peu de choses à voir avec l’original. Un peu comme les mots « libéral » ou « socialiste », largement dévoyés.
    Je ne suis pas assez calé pour savoir qui des ayatollahs keynesiens ou des anti-keynesien primaires a raison (mon petit doigt me dit que la réponse doit aussi être fonction du contexte, pour ne rien simplifier) ; l’article me semble néanmoins présenter un certain nombre de choses de bon sens. Qui sont largement ignorées par nos économistes mainstream faisant du « keynesien »…

  5. Delamarche
    Delamarche says:

    Cher Zylo
    Pour commencer je lis zerohedge ainsi que des dizaines d’autres choses.
    Pourquoi faut il systématiquement ranger les choses dans des cases? Vous faites ce que vous dénoncez. Zerohedge.com très très libéral ? Surtout très très factuel
    A propos de Keynes j’ai dit 100 fois qu’il se retournerait dans sa tombe si il entendait ce que beaucoup font soit disant en son nom. Je ne suis donc ni pro ni contre Keynes qu’il faut laisser tranquillement reposer dans sa tombe
    Je ne me réclame d’ailleurs d’aucun autre courant si ce n’est de mon propre raisonnement que je ne prétend pas imposer à qui que ce soit
    Bien cordialement
    OD

  6. Paul
    Paul says:

    «C’est la théorie du communisme, si ça n’a pas marché, c’est qu’il fallait plus de communisme»

    Eh bien oui, M. Delamarche, c’est comme ça pour tout maintenant. L’UE ne marche pas ? C’est parce que les Nations ont encore trop d’autonomie et qu’il n’y a pas assez de pays dedans ! Il faut donc se hâter d’élargir la zone, de condamner tous les partis europhobes (avant on avait le suffixe -sceptique, ajd c’est carrément -phobe) et de soutenir des livres de propagande expliquant que l’UE est notre seule salvation face au grand méchant Poutine. La Syrie est un véritable bourbier ? Qu’à cela ne tienne, on va lâcher encore plus de bombes dessus, en prenant soin de toujours rester alliés des pétromonarchies finançant le terrorisme, sans oublier les «rebelles modérés», tout en félicitant la Turquie qui a juste joué avec la paix mondiale en habitant un avion russe.

    L’économie et la politique sont devenues des religions avec leur clergé et leurs dogmes, où on fait miroiter le retour du Messie aux croyants, comme une croissance à 2%, ceci afin d’entretenir ceux qui tirent les ficelles. Les marchés sont au plus haut, Goldman prend son petit pourcentage quand la FED prête de la monnaie de singe aux E-U, on fait semblant de croire (encore une fois) qu’on pourra s’endetter ad vitam aeternam…

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *