, ,

Et si le prochain cygne noir n’était pas celui qu’on attendait

Rebond

Parmi les différentes menaces pesant sur les marchés financiers, l’une serait plus plausible que les autres. Pierre Sabatier, président-fondateur de PrimeView et membre des éconoclastes, dévoile sur le plateau de sicavonline.fr le prochain cygne noir qui précipitera les bourses mondiales.

 

  1. 00s: Pourquoi un rebond à court terme des actions est envisageable
  2. 02m35s: Chine : un catalyseur possible d entrée en marché baissier ?
  3. 05m58s: Etats-Unis : une menace dès le premier semestre ?
  4. 09m20s: Les pays producteurs de pétrole le cygne noir que personne ne voit venir ?

Le fondateur de PrimeView, connu pour ses analyses tranchantes et ses vues aussi contrariantes que stimulantes, tire depuis un moment la sonnette d’alarme au sujet de la bulle qui s’est formée sur les marchés boursiers. Ces derniers mois l’ont vu énumérer à l’envi les risques et les embûches qui risquaient de contrarier les investisseurs (CF Bourse : L’heure de l’avalanche approche).

Mais alors que les indices accusent des baisses sensibles depuis le début de l’année, Pierre Sabatier se garde bien de désespérer Wall Street et ses homologues. L’Armageddon n’est pas pour maintenant, nous dit-il et sa retenue a de quoi dérouter à l’heure  où les opérateurs commencent à gloser sur l’entrée dans un grand marché baissier, le fameux et redouté « bear market », qui est à la bourse ce que le croquemitaine fut aux chères têtes blondes avant qu’elles ne jouent à call of duty – à cette différence près toutefois que tous ceux qui se sont risqués à acheter des actions ces dernières années ont croisé l’ours à défaut du monstre apocryphe des livres pour enfants.

Alors à quand l’entrée dans l’ère glaciaire du grand marché baissier ? A en croire Pierre Sabatier, afin que l’ours (The Bear market, le marché baissier in French) tue le taureau (The Bull, le marché haussier, in French again) un volatil  complice parait indispensable, et pas n’importe lequel : un cygne noir (A black Swan, si on doit absolument angliciser), expression désormais consacrée, par laquelle Nassim Nicholas Taleb  désigna un événement imprévisible ayant une très faible probabilité de survenir et dont les implications (et communément les dommages) se révèlent inouïs lorsqu’il finit par se produire.

D’où émergera aujourd’hui le cygne noir qui terrassera les marchés boursiers ?

« Pas de Chine, » nous répond Pierre Sabatier quoiqu’il ait depuis longtemps pointé l’ampleur de la crise chinoise (Chine, la bombe à retardement ; Chine pour tout comprendre).
« Pas des Etats-Unis, » estime encore le patron de PrimeView.
Où alors ?
« Des pays producteurs de pétrole, » rétorque Pierre Sabatier.

Pourquoi le prochain cygne noir qui précipitera les bourses mondiales est plutôt à rechercher du côté des pays producteurs de pétrole ?

La réponse de Pierre Sabatier dans l’œil du Pro. Pour visionner l’interview, cliquez sur la vidéo ci-dessus.
Interview réalisée le 19 janvier 2016.

2 réponses
  1. emmanuel
    emmanuel says:

    Analyse pertinente…
    Seulement voila plus on se rapproche de la fin, plus les joueurs compulsifs du marche dansent la Samba au bord du gouffre.
    To be honest now « the show will go on until the end ».
    Mario Draghi s’exprime (le magicien d’oz Mario), et les moutons dansent la samba… Il nous promet de lutter contre la déflation avec toute l’énergie du vide dont il dispose. Et plus il imprime, moins il y a d’inflation. Ce qui correspond au constat que l’on peut faire au japon apres 15 ans d’experimental monnetaire. Le japon étant le laboratoire grandeur pour cet expérimental monétaire.
    « The show must go on until the end ».
    Et personnellement j’attends la fin non sans une certaine impatience.
    La fin, quand enfin les papy boomers rentiers vont devoir payer pour toutes les dettes qu’ils ont accumulées pendant 40ans en se foutant totalement de leurs enfants, petits enfants, arrières petits enfants etc…

  2. Christian ROUAS
    Christian ROUAS says:

    Admirable capacité d’analyse et de prospective de Pierre SABATIER ; à l’identique pour toute l’équipe des éconoclastes.

    Qui pourrait croire que la succession de conséquences économiques ne sont pas orientées et l’objet d’incessantes manipulations. Pour être au fait du sujet de la globalisation et du mondialiste dans son ensemble, il n’y a pas d’autre moyen que d’investiguer plus avant afin de connaitre le plan planétaire à long terme du comité directeur qui composent la véritable gouvernance mondiale, laquelle est indéniablement agissante en coulisse, à l’arrière plan des Etats-nation. Lesquels d’ailleurs n’ont plus aucune marge de manœuvre, n’est-ce pas ? http://crisemajeure.jimdo.com/le-v%C3%A9ritable-gouvernement-mondial/

    Ceci fait l’objet d’une autre forme d’étude très approfondie qui englobe leur croyance, leur initiation atypique, leur ambition pour la Terre-mère – Gaïa et ses impératifs auxquels l’humanité doit se plier. Même s’il est très difficile de prévoir toutes les modalités de leur action, Il s’en dégage la compréhension claire et précise de leur plan d’ensemble. Lequel est soutenu par une volonté absolue d’aboutir aux objectifs qu’ils se sont fixés. Cela d’autant plus facilement qu’ils ont une immense puissance financière et la main mise sur toutes les structures dirigeantes financières, politiques, scientifiques… de la société. Ah – Ah – Ah ! Un grand éclat de rire en direction de tous ceux qui s’entêtent encore à soutenir bêtement la théorie du complot.

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *