,

La Pire Journée depuis deux mois …

Le premier truc qui m’a frappé en allumant mon PC ce matin – je dis PC, mais c’est un Mac, mais depuis 48heures, c’est has been d’avoir un Mac et d’utiliser un iPhone, sans compter qu’hier soir un fund manager a passé la soirée à me raconter qu’Apple, c’était mort et que Samsung c’était là où il fallait aller – donc, ce matin, je dis « allumer mon PC » et tout à l’heure, je vais chez Swisscom changer de téléphone et passer chez Androïd.

Soit je suis super-influençable, soit effectivement, le fund manager en question a raison et je préfère que l’on ne sache pas que je travaille sur un Mac….

Donc, ce matin, en allumant mon PC, le premier truc qui m’a frappé, c’est le gros titre en gros caractères en haut de la page du site internet sur lequel je commence toutes mes journées, c’était écrit :

« LE DOW JONES VIT SA PIRE JOURNÉE DEPUIS DEUX MOIS !!! »

Le tout en caractères gras, souligné trois fois, avec une pub « comment protéger votre portefeuille pour les nuls » qui clignotait en-dessus.

Et là, je me dis : « Damned, hier soir j’ai passé la soirée à l’étranger (à Lausanne) et j’ai raté le krach boursier de l’année » – (cher amis et compatriotes vaudois, quand je dis « à l’étranger, je plaisante, c’est juste que l’on m’a demandé hier soir si j’avais fait mes vaccins pour aller à Lausanne, alors forcément…)

Bref, donc, je me dis « Damned, aurais-je raté LE KRACH boursier que l’on nous prédit depuis des mois ??? » – en fait non. Non, hier soir le Dow Jones terminait en baisse, c’est un fait, mais il terminait en baisse de 1.17% – c’est dire Ô combien on s’est ennuyé depuis deux mois si 1.17% c’est la PIRE JOURNÉE depuis deux mois…

Alors récapitulons la journée d’hier depuis le début pour essayer de comprendre ce qui s’est passé.
Tout d’abord, tout a commencé dans la nuit de mercredi à jeudi. Un moment particulier dans l’espace temps du monde de la finance où les Occidentaux sont encore dans les bras de Morphée – sauf moi – un moment durant lequel ce sont les marchés asiatiques qui font la loi. Durant ce moment particulier, le patron de la Bank of Japan, Monsieur Mario Janet Kuroda a plus ou moins laissé entendre que l’économie japonaise pouvait toujours rêver pour que « SA » banque rajoute encore une couche de stimulus.

On ne peut pas lui en vouloir de dire des choses pareilles, sachant que depuis le temps qu’il largue des tonnes de pognon au-dessus de Tokyo, l’économie locale s’est montrée à peu près aussi dynamique qu’une méduse posée au milieu d’un court de tennis.

Mais néanmoins, ce manque de support soudainement affiché de la part de la BOJ n’a plu que moyennement aux intervenants qui se sont sentis floués, lâchés, abandonnés. Le Nikkei s’est donc fait démonter de plus de 3.6%. Et heureusement, ce matin c’est fermé et il ne peut donc pas aller plus bas.

La nouvelle a donc immédiatement pénalisé le marché japonais, mais elle a également envoyé une réplique dans le marché des changes. Le Yen s’est immédiatement renforcé et le dollar est devenu tout mou. Un peu comme la méduse précitée.

Le ton était donc donné à Tokyo, la journée serait donc placée sous le signe de l’ours mal léché, du plantigrade en colère, bref, la journée serait mauvaise – probablement la pire que nous ayons vécu ces deux derniers mois d’ailleurs.

Sauf que.

Oui, sauf que quand on pense que tout est foutu, il y a toujours une lueur d’espoir. En effet, la bonne nouvelle était à a chercher du côté de la faiblesse du dollar.

Alors là, vous me direz « c’est quand même pas logique, parce que si l’Euro se renforce, ce n’est pas forcément bon pour les titres européens !!! » et vous auriez raison !

Sauf qu’en ce moment, dans le monde merveilleux de la finance et des éléphants roses, on est capable de se concentrer sur une seule chose à la fois.

Hier nous avons donc repris nos notes et l’on s’est rendu compte que quand le dollar était faible, le pétrole montait. Pas tout le temps, mais en général. Nous avons donc utilisé cette excuse pour justifier la hausse du baril qui est à 46$ ce matin et acheter dans la foulée tout ce qui vendait du pétrole en Europe. Le secteur pétrolier terminait donc en hausse, dans la foulée Deutsche Bank prenait 4% parce que ses chiffres étaient moins mauvais que ce que les « experts-visionnaires » de la finance avaient prévu et à la fin c’est les Allemands qui gagnaient avec un DAX qui terminait en hausse 0.21% – de la folie pure. Plusieurs fois durant la journée, voyant l’altitude que prenait le DAX, j’ai eu le vertige.

C’était trop d’émotion pour un seul marché.

Ensuite les Américains ont publié leur GDP ou leur PIB comme on dit en francophonie. Et là, ça a calmé tout le monde. Un GDP à +0.5%, là aussi la méduse de tout à l’heure a soudainement l’air en pleine forme et prête à courir un marathon. Les « experts CSI à Wall Street » avaient prévu un GDP en hausse de 0.7%, caramba encore raté. Là tout d’un coup on s’est dit que l’économie américaine avait l’air un peu moins fringante que l’on nous le promet depuis des mois et il y avait comme un doute qui planait dans l’esprit des investisseurs long terme qui pensaient mettre leur argent en bourse pour les 8 prochaines…heures…

Alors là aussi, nous pouvons interpréter le GDP de deux manières :

Angle d’attaque n°1 : On vend tout parce que l’économie n’avance pas et que c’est déprimant.

Angle d’attaque n°2 : On achète tout parce que vu que l’économie n’avance pas, la FED n’est pas prête de monter les taux et donc c’est positif pour les actions…

Easy_money_cartoon_04.28.2016_normalClairement, hier on n’était pas dans le « mood » de jouer l’angle d’attaque n°2, c’est peut-être le fait que l’on est collé sous la résistance des 2100 depuis des semaines… Sans compter qu’Apple était toujours en mode « démontage » puisque plus personne ne l’aime et perdait 3% de plus que la veille, séance durant laquelle elle avait déjà perdu 6%. Définitivement, ce matin : Swisscom et Samsung Galaxy S7 – vais encore rien comprendre à leur operating système, mais tant pis.

Globalement, le marché US terminait sa pire journée depuis deux mois, en baisse de 1%. On se sentait mal à l’aise sur le sujet du GDP et sur celui d’Apple, mais si l’on creuse un peu à l’intérieur du marché on se rendait compte qu’il y avait AUSSI des bonnes nouvelles.

Facebook était clairement THE place to be, puisque le titre prenait 7% alors que la communauté financière peine à trouver des superlatifs pour exprimer Ô combien Zuckerberg est beau, fort et très cool dans son T-Shirt gris. Mais il y a aussi Kung-Fu Panda qui faisait un carton, puisque les studios DreamWorks étaient en hausse de 25% suite au rachat annoncé par Comcast hier. 3.8 milliards pour un panda qui mange des boulettes et qui fait du Kung-Fu.

Dans le même type de nouvelle, St. Jude Medical s’est faite avaler par Abbott Laboratories pour 25 milliards. Le titre prenait également 25% hier soir.

En conclusion, hier, si vous étiez « long Facebook, long St Jude Medical et long Dreamworks » vous avez vécu LA JOURNÉE de votre vie et ce matin vous pouvez probablement vous offrir une Porsche de 71 ou un Samsung S7. En revanche, si vous étiez « long Apple et long ETF’s sur le Dow Jones », valait mieux finir la soirée au bar et se finir à l’abricotine.

Pendant ce temps-là, l’or profitait du fait que l’on ne le regardait pas pour sortir discrètement par le haut de cet espèce de canal soporifique qui était le sien. Ce matin le fabuleux métal jaune est à 1277$ et est en train de subir le test ultime : en cas de cassure des 1280$, on peut espérer voir l’or à 1300$ rapidement. À partir de là, tous les espoirs les plus fous seront permis.

Ce matin l’Asie continue dans le sillage de New York. Comme mentionné plus haut, le Japon est fermé ce matin, ils ont atteint leurs quotas de vente pour le mois. Hong Kong est en baisse de 1.3% pour le moment et Shanghai recule de 0.3%. Le Yen a 107 contre dollar n’aide pas forcément les marchés de la région.

Côté grandes nouvelles du jour, il faudra surtout se concentrer sur les publications after-close d’hier soir, parce que pour le reste, cette nuit il y avait le « draft de la NFL » – la sélection des nouveaux joueurs pour le championnat de Football Américain – et du coup, les médias US, même les médias financiers se fichent pas mal de la tronche du Yen quand Jared Goff a été sélectionné comme « top pick » du draft 2016 en faveur des Rams de Los Angeles.

Ceci dit… On peut trouver tout de même quelques nouvelles qui sont plus liées à la finance qu’aux sports américains.

stressTout d’abord, Amazon a publié des chiffres canonissimes hier soir. Les analystes visionnaires était complètement à côté de la plaque – ce qui est hyper-surprenant – et la boîte à Bezos a sorti un revenu net de 513 millions, ce qui est deux fois plus que ce que Wall Street attendait. Hier soir le titre prenait 12% after close. LinkedIn, qui, rappelez-vous s’était faite déchirer de 45% lors du dernier trimestre, a publié des chiffres meilleurs que les attentes et montait de 8% hier soir. On pourra également noter les bons chiffres de Bunge, le titre montait de 12%, même chose chez Expedia qui prenait 10% sur l’annonce d’un profit inattendu.

Dans les bonnes nouvelles, Carl Icahn, qui était un des « big fans » d’Apple a annoncé qu’il vendait sa participation, angoissé qu’il était à l’idée que la Chine ne soit pas autant le paradis que prévu pour Apple. Sur CNBC, on pense que la bonne vieille phrase « sell in May and go away » pourrait ne pas fonctionner cette année. Le Barron’s aborde la même question dans son édition d’aujourd’hui et puis ils pensent aussi que la prochaine hausse des taux devrait plutôt avoir lieu en décembre.

 

Côté chiffres économiques du jour, nous aurons :

Le GDP français, les retails sales en Allemagne, le consumer spending, le PPI et le CPI en France également. Il y aura aussi le GDP en Espagne et en Europe. Puis le CPI en Europe et en Italie. Aux USA, ça sera une petite journée, d’abord parce que c’est vendredi, ensuite parce qu’il n’y aura que le Michigan Consumer Confidence qui sera susceptible de faire bouger les choses d’un point de vue économique.

Sur les chiffres du trimestre, il faudra observer : Cameco, Eaton, Phillips 66, Seagate ou encore Tyco.

1 réponse

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *