,

BFM du 25 juillet 2016

Olivier Delamarche

Débat Olivier Delamarche et Patrice Gautry : Que peut-on retenir du sommet du G20

L’économie américaine s’oriente-t-elle vers une récession

Les marchés doivent-ils redouter les conséquences du Brexit:

4 réponses
  1. sassy2
    sassy2 says:

    quelle surprise! Monsieur Delamarche a choisi V Touraine pour remplacer Guillaume&Cedric pendant les vacances
    Sa diplomatie et son expertise lui permettent d’être plus incisif, voire de s’engager sur des terrains glissants.
    (au sujet des terrains glissants, marrant de voir la tête de M Gautry qui sait bien comment sont devenues les rues de Geneve depuis 5ans)

    J’ai l’impression de connaître V Tourraine par coeur car l’ayant bcp écouté dans les années 2000 (j’avais même gagné une casquette dédicacée par Claire Fournier en tant qu’auditeur assidu…)
    Monsieur Gaudry est bien naif, les BC n’ont pas « perdu la main »: elles n’ont plus de mains.
    ( http://www.imf.org/external/pp/longres.aspx?id=5050 )

    Monsieur Tourraine aussi voit que ça pue selon son expérience mais ce n’est pas de recession dont on va parler mais de depression (suite à une tite reprise de bar tender)

    passage sur oil:
    correlé non pas tant à la macropolitique qu’ à la geopolitique,
    si des coup d’etat & des attentats ont lieu, comment peut -on penser que cela puisse prefigurer un apaisement entre saoudien / iran ?
    donc un petrole qui n’aille pas tangenter les 20dollars?!!

  2. sassy2
    sassy2 says:

    oil suite:

    la 2ieme guerre en irak (ou l’antepenultieme…) c’est les us qui vont en irak
    non pas tant pour le petrole
    mais surtout pour que les chinois le payent plus cher
    (l’arrivée de la 101 airbone en irak mi mars 2003 coincidant d’ailleurs avec le plus bas des indices)

    En revanche, la 3ieme guerre en irak actuelle:
    ce sont eux qui se battent entre eux pour, à MT/LT, nous le VENDRE

    (SELL bouton de BUY lol)

  3. Baya
    Baya says:

    Decidement, sur BFM se bousculent des gerants Europeens laudateurs de l’economie US qui, comme des ploucs de province fascines par la capitale, chantent ses reussites du siecle precedent.
    Les economistes americains ne font pas autant usage de la langue de bois:
    http://www.hgsss.org/smart-talk-with-andrew-mazzone-and-richard-duncan/

    Le socle de la croissance US est, depuis plusieurs decennies, le credit, une contraction de 2% du credit se traduisant immediatement par une recession.
    D’ou viendra cette augementation du credit qui evitera la recession? Pas du credit domestique, le consommateur US etant exsangue, et ses revenus ronges par la competition mondiale du labeur bon marche, (voir le graphe Nr 2 dans l’etude du respecte Pew Trust, ci-dessous).
    http://www.pewtrusts.org/en/research-and-analysis/issue-briefs/2016/03/household-expenditures-and-income

    La recession ne peut etre repoussee que si l’etat US entreprend d’emprunter de l’argent pour lancer l’une de ses grandes entreprises habituelles::
    – Des chantiers d’innovation technologiques, si Trump est elu.
    – Une guerre contre un « ennemi » de taille raisonnablement suffisante, si Clinton est elue.

    Au vu de l’histoire recente, mais aussi de la multiplication de crimes terroristes aux motivations tres improbables, il est clair u’on s’achemine malheureusement vers la deuxieme option.
    La prevue de la recession, c’est la guerre.

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *