,

Ça sent la Peur (encore)

La semaine dernière nous étions plein d’espoir, pensant qu’éventuellement peut-être, la publication des chiffres trimestriels d’Apple-Google-Amazon allait changer un peu la donne, faire bouger les marchés et les sortir de leur léthargie. Mais encore une fois, ce fut un coup d’épée dans l’eau Apple était en ligne, mais légèrement décevant, tant et si bien qu’à la fin ça ne changeait pas grand-chose, Google était canon, mais le titre ne faisait rien parce plus personne n’ose acheter le marché de toute façon et Amazon plantait son trimestre et le titre se faisait démonter. Depuis jeudi soir les analystes sont d’ailleurs incapables de se mettre d’accord afin de savoir si la soudaine baisse d’Amazon qui était indestructible jusque là est une opportunité d’achat ou le début de la fin.

Résultat ; encore une semaine en 2016 où si l’on n’était pas venu au bureau, ça n’aurait pas changé grand-chose.

Reste donc plus qu’à se concentrer sur la dernière ligne droite des élections présidentielles américaines, il faut dire que même si à la fin, que ça soit Clinton ou l’autre clown, de toute façon dans un mois, Wall Street n’en aura plus rien à faire, mais en attendant on fait comme si ça nous intéressait.

Surtout que depuis que le FBI a décidé (comme par hasard) de se re-mêler de la campagne à deux semaines de l’arrivée, on a l’impression que la ligne droite finale est redevenue soudainement un peu plus intéressante que ce qu’elle ne l’était il y a dix jours. Soudainement, la certitude d’une victoire de Clinton s’est évaporée, puisqu’il semble dorénavant clair que si elle est élue, ça sera la première femme Présidente des USA ; mais aussi probablement la Présidente en exercice la plus corrompue. Ce qui laisse un choix fabuleux à l’électeur américain ; une politicienne corrompue qui rentre à la Maison Blanche avec des casseroles aux fesses comme jamais et un animateur de télé dégénéré qui a fait fortune en magouillant dans l’immobilier.

Make America Great again, ça ne fait aucun doute…

Toujours est-il que comme les chiffres économiques, tout le monde s’en fout – enfin, en attendant les chiffres du chômage de vendredi prochain – que les chiffres du trimestre ne nous pas apporté grand-chose qui pourrait nous faire bouger le marché et que plus personne ne veut rien faire en attendant les élections, voir en attendant la fin de l’année, il ne nous reste pas grand-chose d’autre à faire que d’attendre les élections en tremblant pour que ce ne soit pas Trump qui soit élu et en espérant que Clinton devienne honnête d’ici-là. Tout un programme.

Et même, vu la léthargie dans laquelle nous sommes, je me demande même si l’on va être capable de bouger de plus 3% par rapport à là où nous sommes avant le début de l’année prochaine. On dirait que le range dans lequel nous sommes établis depuis des mois est fait pour durer, tout au moins jusqu’au meeting de la FED de décembre, puisqu’il semble officiel que tout le monde se foute totalement de celui de novembre, puisque la FED-ne-va-rien-faire-pendant-les-élections.

Bref, ça va être long. Et je ne vous dit même pas combien ça va être long pour ceux qui doivent se lever le matin pour écrire une chronique boursière sur les marchés financiers en essayant de ne pas trop se répéter pour ne pas être soporifique.

C’est officiel, je regrette la crise des subprimes et le dégonflement de la bulle internet, c’était quand même vachement plus drôle.

Pour ce qui du reste, l’on notera que le pétrole est en baisse, qu’il est repassé sous les 50$ – ce matin il se traite à 48.53$ – carrément – le fait d’attendre les détails du plan de sauvetage mis en place par l’OPEP ne lui donne pas la niaque et en même temps, ça sera une occasion d’acheter plus bas avant l’annonce officielle qui devrait tomber en novembre.

L’or est à 1277$ ce matin, c’est un mouvement perpétuel ; il monte à 1280, puis il redescend à 1260, puis il remonte à 1280… passionnant comme le reste.

Ce matin, titre des médias financiers : l’Asie est en baisse à cause des incertitudes sur les élections américaines. Tout est dit. Le choix entre la peste et le choléra a donc dépassé les frontières américaines. Bon, il faut dire que le journaliste qui a trouvé ce titre a du bosser comme un dingue, surtout que le Japon recule de 0.2%, la Chine de 0.3%, alors que Hong Kong monte de 0.2% – oui, mais Hong Kong c’est pas « vraiment » en Asie.

Dans le reste des nouvelles, on se demande pourquoi les rendements obligataires sont en train de monter un peu partout sur la planète, pour une fois ça n’a rien à voir avec le réchauffement de cette dernière, non, c’est simplement que les « experts » pensent que les banquiers centraux vont commencer à être moins agressifs dans leur soutien aux économies, ils sembleraient que dans les hautes instances, on commence à penser que l’économie mondiale n’a bientôt plus besoin des banques centrales pour fonctionner tout seule… Ce qui reste tout de même à prouver.

Et puis GE et Baker Hughes devraient combiner leurs activités oil & gas et créer un nouveau géant de 30 milliards, c’est le Wall Street Journal qui l’annonce à corps et à cris depuis vendredi passé, et comme on le sait, ce qui est dans le Wall Street Journal se confirme forcément un jour. Mais ce ne sont pas des insiders, ce sont juste des vrais journalistes d’investigation. Toujours est-il que le « deal » devrait être annoncé officiellement aujourd’hui.

Le Barron’s se demande quel est le futur pour le secteur des médias, ils estiment aussi que le Brexit va « libérer » les Anglais, que si la chaîne Hilton continue dans son objectif de créer trois divisions, cela pourrait booster la valeur du groupe de 25%, ce qui devrait permettre à l’héritière de génie de continuer a être DJ professionnelle pendant encore de longue et pénibles années (surtout pour nous).

Pour le reste, dans les 20 nouvelles qui comptent sur le site de CNBC, 16 parlent des élections d’une manière ou d’une autre, je crois donc que l’on peut retourner se coucher, il n’y a rien à attendre de ce marché d’ici le 8 novembre et encore, c’est même pas sûr qu’après il se passe quelque chose.

J’en profite d’ailleurs pour partager avec vous quelque chose qui me prend la tête depuis plusieurs semaines :

Si vous faites un sondage, actuellement personne n’ose investir dans les actions, tout le monde préfère rester cash pour whatever raisons ; le marché est trop cher, les graphiques sont toppishs, les perspectives économies sont pourries, les taux vont monter. Bref, tout le monde a SA bonne raison pour ne pas investir et redistribuer 0.75% d’intérêt à la Banque Centrale de sur nos monts, quand le soleil annonce un brillant réveil.

Je me dis donc que si PERSONNE ne veut investir aujourd’hui, c’est que TOUT LE MONDE pense que ça va baisser… Et pourtant, quand on regarde les prévisions pour fin 2017, le consensus global parie pour 10% de plus sur le S&P500. Mais pas 10% de plus après une correction de 20% avant la fin de l’année, 10% de plus par RAPPORT À LA OÙ NOUS SOMMES AUJOURD’HUI !!!

Ça prouve quand même dans le monde merveilleux de l’investissement on pense que dans la nuit du 31 décembre au premier janvier, tous les problèmes qui nous empêchent d’investir aujourd’hui vont se volatiliser tel un fantôme d’Halloween d’ici demain matin. Moi je me dis que si l’on croyait VRAIMENT ce que disent les stratèges de la finance ou tout au moins si nous leur faisions confiance, on achèterait du S&P500 et on partirait 14 mois en vacances, non parce que 10% de performance annuelle garantie à la fin 2017, j’en connais qui tueraient pour ça…

Pour ce qui des chiffres économiques, nous aurons les Retail Sales en Allemagne et en Espagne, le Consumer Credit en Angleterre, le M4 Money Supply, puis le CPI en Italie et en Europe. En Europe il y aura aussi le GDP et aux USA, cette après-midi, il y aura le Personal Income, le Personal Spending et la publication des derniers sondages à deux balles sur les écarts entre Clinton et Trump, comme 812 fois par semaine.

Pour les publications trimestrielles, ça continue, il y a encore du monde à venir. Un paquet même. Par contre pas de grand-noms dans le tas, il faudra attendre que la semaine soit vraiment lancée pour qu’il se passe quelque chose.

gdp_tick_or_treat_cartoon_10-28-2016_large

Pour le moment, les futures sont en hausse de 0.25%, l’Euro/Dollar est à 1.0965, le Yen vaut 104.82, la Livre se traîne à 1.2186, le Dollar/Suisse s’échange à 0.9882 pendant que le Bitcoin est à 688$. Le rendement du 10 ans US est de 1.84%.

3 réponses
  1. fred1903
    fred1903 says:

    que ça soit Clinton ou l’autre clown A NOTER c’est un clown qui fait bosser combien de personnes ? Et madame Clinton ?

    On devrait peut etre avoir + de clowns en France.

  2. emmanuel
    emmanuel says:

    C’est assez drole le bidouillage des stats aux USA.
    2,9 de croissance donc.
    Mais les ventes de bagnoles sont en fort recul et avec elles la consommation…
    Mais la Suite va etre encore plus drole dans l’un des 2 scenarios:
    « un Elephant ca Trump enormement »
    ou « Monica le retour » Avec en premiere Dame ce bon vieux Bill.
    Il va avoir le role de choisir les Monica de sa femme. Donc en ce Moment c’est les tabloides qui jubiles…
    Pour conclure si vraiment la peure etait de retour cela devrait etre la panique: dixit les propos de Curoda « Arakiri Abenomocs on s’est gravement plante ».
    Alle a suivre…
    Et que la Farce continue a etre Avec nous.

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *