,

OPEP 1 – Etats-Unis 0

Après une première mi-temps plutôt équilibrée qui avait vu les 2 équipes se séparer début juin sur un score de parité, il semblerait que l’OPEP ait finalement réussi à faire plier la défense adverse à force de pomper du pétrole à n’en plus finir. Il faudra cependant revoir les images au ralenti pour s’assurer qu’il ne s’agit pas d’un but contre son camp (CSC) après la signature la semaine dernière de l’accord historique avec l’Iran, suspendu depuis maintenant 4 ans suite à un vilain geste nucléaire.

OPEP 1 ETats Unis 0

Pendant la mi-temps, l’entraîneur de l’OPEP avait reconnu sur le chemin des vestiaires avoir pris de haut son adversaire du jour en sous-estimant notamment les progrès de la défense adverse en terme d’efficacité.

Quoi qu’il en soit, cette seconde mi-temps sera compliquée pour cette valeureuse équipe américaine avec la fin graduelle des primes des joueurs, la réévaluation de leur salaire en octobre par les banquiers de Wall Street et la baisse de leurs réserves en début d’année prochaine.

Une fin de match qui s’annonce passionnante en tout cas, avec une égalisation possible des Etats-Unis si le manager en chef Barack redescendait à la cave pour imprimer des billets verts afin de pourvoir payer certains joueurs, faire baisser le dollar et donc mécaniquement remonter le prix du pétrole, sauvant son équipe de la noyade sous le flot de pétrole déversé par l’Iran qui, n’ayant pas joué depuis longtemps suite à son carton rouge, n’a pas moins de 40 millions de barils de pétrole en stock pour aller prêter main forte à ses coéquipiers en cas de prolongations et pourquoi pas inscrire le but en or?

A moins que la pom-pom girl Janet Yellen ne fasse d’ici là irruption sur le terrain pour aller marquer un second but contre son camp venant sceller définitivement le sort de son équipe favorite avant l’heure.

Nicolas Meilhan

Présentation postée sur slideshare « La fin de la croissance » de laquelle est issue l’illustration:

 

3 réponses
  1. guillaume
    guillaume says:

    C’est le venezuela qui est victime de la baisse du prix du petrole,le but pour les 7 soeurs du petrole et d’y remettre le pied en renversant le pouvoir.
    On a deja vu ca

  2. gal
    gal says:

    Sceller Mr Meilhan. A moins de pratiquer l’équitation, on ne selle pas le destin de son équipe, on le scelle. Les Ekonoclastes MDR

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *