,

Pas un nuage à l’horizon sur l’économie americaine

Olivier Delamarche

Les actions européennes, la croissance européenne

L’éternel débat sur les chiffres du chômage US ou répéter sans cesse la même chose en pensant qu’à force cela va devenir la réalité

4 réponses
  1. Zylo
    Zylo says:

    « Ce ne sont pas les exportations qui font la croissance, nulle part ». C’est pas comme si nos entreprises avaient donné tout ce qu’elle pouvaient pour aller chercher de la croissance sur le marché chinois… et pas comme si la chine avait construit sa richesse sur son excédent commercial ! M. Gautry a là un avis bien tranché…
    De même pour la partie « stratégie qui réussit », qui consiste à s’endetter plus vite que la croissance du chiffre d’affaire. Assez ahurissant, il a déjà géré des entreprises ?

    En revanche, là où je le rejoins un peu, c’est dans le fait que dollar étant la monnaie de référence et utilisée pour le négoce des matières premières, ils peuvent en imprimer beaucoup plus que n’importe qui d’autre avant d’en connaitre des désagréments sérieux. Ce qui n’est pas équivalent à « générer de la valeur ajoutée » à mon humble avis. Et n’est probablement pas éternel, chine et Russie s’employant à saper progressivement le rôle du dollar dans les échanges mondiaux.

    Je suis content de voir que je ne suis pas le seul à être perdu sur l’inflation, vu les désaccords sur le plateau… Comme en plus c’est un calcul statistique (j’avais en tête : calculé sur le panier moyen de la ménagère – donc dépendant dudit panier ?), il n’est guère représentatif que de lui-même ; une erreur consiste à mon avis à faire des raisonnements absolus (=valables en tout temps et en tout lieu) avec. D’autant que l’inflation peut avoir plusieurs sources (décalage offre / demande ou perte de valeur de la monnaie), selon la source les effets sur l’économie risquent d’être assez différents !

    L’attitude de M. Gautry me semble proche de l’euphorie qui précède les crash (rien ne peut mal aller, plein emploi, économie américaine proche de la surchauffe, croissance merveilleuse…) Il risque d’être déçu rapidement, car les globalistes qui pariaient sur l’hilarante cinglée semblent prêts à sacrifier les USA de dépit. En arriver à dire publiquement qu’un pays sous sanction, qu’ils considèrent comme le tiers monde, aurait pu interférer à grande échelle dans leur processus démocratique, quelle démonstration de faiblesse…

    Le plus navrant dans tout cela est que la performance de ses fonds doit être tout à fait honorable pour le moment. La récompense d’être un perroquet-système qui ne réfléchit pas trop…

  2. Omg
    Omg says:

    Je trouve ce que dit mon vdd (voisin du dessus pour les novices) très juste, rien à rajouter sinon que ce fût un débat très intéressant ! Et trop court comme d’habitude…

  3. fred1903
    fred1903 says:

    Je vois juste que les prix des carburants s’envolent.. on se prend une double sanction. A 80$ je pense que ca va faire tres mal a l’UE.

    J’attends de voir fevrier 2017 et les hausses de tarifs ou pas ..

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *