BFM du 14 octobre 2015 – Le paradoxe sensationnel chinois

Philippe_bechade

Le paradoxe sensationnel chinois : Philippe Béchade VS Philippe Lessieur

Le ralentissement que connait actuellement les marchés financiers est expliqué comme étant fortement lié au ralentissement chinois. Ce dernier, qui est brutal, montre un « paradoxe sensationnel » selon Philippe Béchade, puisque la Chine est le pays qui a le plus soutenu son économie (soutien au crédit, à l’investissement, modification des taux, etc.) et qui à l’heure actuelle a connu le plus gros ralentissement.

« Les QE ne relancent ni l’économie, ni l’inflation. »

Les exclamations concernant la montée de la Chine et l’augmentation de sa classe moyenne sont elles-aussi à relativiser pour le président des Econoclastes. Cette classe moyenne ne représente « même pas 6 à 7% » de la population.

« Depuis l’instauration des politiques à taux 0, on prive la classe moyenne de revenus. […] Plus elle met de l’argent de côté, moins il y en aura au bout. »

La situation déflationniste dans laquelle nous nous trouvons n’est pas favorable aux marchés actions, nous explique Philippe Béchade. En effet, la déflation entraîne une chaîne d’événements négatifs résultant au final par une baisse de la consommation et des revenus des entreprises. L’origine de cette déflation provient entre autre de la déflation chinoise que ce pays exporte de par le monde. La Chine n’est d’ailleurs pas le seul pays à exporter sa déflation : c’est le 43ème mois consécutif de baisse des prix à la production en Inde. « Vous voyez aujourd’hui comment les tendances de fond continuent de peser à la baisse sur l’ensemble des prix. »

1 réponse
  1. nicolas labastille
    nicolas labastille says:

    Bonjour
    Le Philippe, pas le nôtre, il excelle dans le je parle un quart d’heure et et et;…Il a rien dit.

    CDT

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *