,

L’Effet Magique des Banques Centrales

Jamais je ne cesserai de m’étonner devant le comportement des marchés boursiers et surtout face au comportement des investisseurs. Hier les places boursières mondiales se sont levées comme un seul homme et ont dit « merci Madame Yellen, Merci Monsieur Kuroda ». Plus rien d’autre n’avait d’importance. Plus personne sur les plateaux de CNBC pour nous expliquer pourquoi il fallait tout vendre, se mettre « risk off » et attendre le krach final, la correction de 75% ou de 30% ou de 20%, selon les différents extrémistes. Plus rien n’importait, c’est comme si soudainement on était libéré et que la peur de la correction, la peur du krach s’était envolée comme par magie, comme si nous avions soudainement reçu des super-pouvoirs et que plus rien ne pouvait nous empêcher d’investir, plus rien ne nous faisait peur.

Pourtant, je suis intimement convaincu qu’il ne faudra pas longtemps pour que l’on se dise que « quand même, on est monté trop haut, trop vite, que c’est trop cher et puis que la neige elle est trop molle »…

Mais en attendant, depuis que Yellen a tourné les talons est retournée dans son bureau, les investisseurs se sentent – en tous les cas, se sentaient hier – comme investis d’une mission divine, comme si on leur avait offert un blanc-seing pour acheter sans risque jusqu’au meeting de la FED agendé pour le mois de décembre.

Oh, je sais bien que l’on aura tôt fait de tourner la veste, ce soir déjà probablement, puisque nous approchons des plus hauts historiques sur le S&P et que c’est vendredi et que personne n’aura vraiment ni le courage, ni l’envie de rester « long » sur le week-end. Même si depuis hier on a l’impression que plus rien ne peut arriver au marché, il ne faut pas oublier que l’investisseur moyen, débutant et ou professionnel a un point en commun : une mémoire de poisson rouge.

Nous avons vécu deux belles journées après la FED, il paraît déjà compliqué de croire à une troisième, surtout que la semaine prochaine nous allons avoir d’autres chiffres économiques qui vous nous rappeler que Yellen n’est pas partie en vacances durant deux mois à l’île Maurice, mais qu’elle toujours tapie dans l’ombre de son bureau et qu’elle a toujours le pouvoir d’en bondir tel un coucou suisse en disant : « coucou c’est moi et je monte les taux !!! »… Il y a forcément un gars, un gourou, un stratège quelque part qui va soudainement se souvenir que la FED PEUT monter les taux en tout temps et que rien ne l’oblige à attendre bêtement un FOMC Meeting… Et du moment où l’on se souviendra que les déclarations de Yellen de mercredi ne sont pas une protection contre toutes les baisses et contre toutes les hausses de taux, nous reviendrons rapidement dans la situation de mercredi. Situation dans laquelle nous passions nos journées à se demander « mais qu’est-ce qui se passerait si… ».

 

Actuellement nous sommes dans une bulle de joie et de bonheur où tout se passe bien, mais ce marché a toujours la trouille, ce marché est toujours frustré de n’avoir pas su ou pu profiter de la hausse des ces derniers mois, alors on préfère s’auto-flageller en prédisant le prochain krach, histoire de ne plus se faire prendre dedans plutôt que de profiter de l’instant présent…

Tout ça pour vous dire que les marchés européens continuent leur escalade, le DAX prenait encore 2.3% hier, tout comme l’indice français, le S&P frôle ses propres records historiques et le Nasdaq vient d’enquiller son second plus haut historique à la suite. La journée était belle, le pétrole repartait de plus belle, ce matin il est à 45.82$ et tout semble aller pour le mieux. Même l’or monte, il est à 1338$ actuellement.

Et puis, il est intéressant de voir que personne ne parle du fait que plusieurs indices européens affichent fièrement des « Golden Cross » sur leurs graphiques. La Golden Cross c’est la moyenne mobile des 200 jours qui passe sous la moyenne mobile des 50 jours, c’est un signal d’inversement de tendance majeur, cela indique que la tendance haussière pourrait se confirmer de manière durable. C’est un signal P-O-S-I-T-I-F… Mais personne n’en parle. En revanche, quand nous avons un signal inverse, une « Death Cross », c’est partout dans les journaux.

Non, définitivement aujourd’hui nous sommes tellement haut et cela fait tellement longtemps que ça monte, que plus personne n’y croit vraiment. Il est donc vachement plus tendance d’être dans le camp de ceux qui se préparent à la fin du monde plutôt que de vouloir croire que ça peut monter encore. À tel point que l’on préfère même ne plus voir ce genre de signaux comme nous en avons aujourd’hui.

Ce matin l’Asie est beaucoup moins convaincue qu’hier. Les trois indices habituels, ne font strictement rien. On oscille entre -0.10% et +0.02%. Un espèce de semi-coma où l’on attend quelque chose pour se réveiller, sauf que personne ne sait ce que l’on attend. Le week-end peut-être, tout simplement.

Pour le reste, on retiendra qu’hier la BCE a publié son bulletin mensuel. Il n’y a rien à en retenir. Le ton était dans l’évidence, rien de nouveau, ils nous ont dit que l’économie européenne allait continuer à croître de manière modérée – le mot modéré était dit avec tellement de stress dans la voix que l’on avait plutôt l’impression que ça voulait dire : très très modérée… Ils ont aussi dit que le BREXIT pourrait être un problème – sans blague ??? Dans la foulée, le père Draghi nous a fait son speech et en a profité pour faire la leçon et mettre en garde le secteur bancaire, leur expliquant que le business était pas mal occupé, qu’il y avait du monde et plus beaucoup de place… Bref, encore un discours qui n’a pas servi à grand-chose, si ce n’est mettre quelques patrons de banques sous antidépresseurs, pour autant qu’ils n’y étaient pas déjà.

Autrement Yahoo ! s’est fait hacké, on leur a piqué une montagne de données, bon, c’était en 2014, alors si vous avez un compte Yahoo !Mail, a ne sert à rien de vous ruer dessus pour changer votre mot de passe, je suppose que c’est largement trop tard. Si les vilains hackers voulait tout savoir sur vous, c’est trop tard, ils savent déjà.

Dans la même veine, RBC a downgradé Twitter parce que les « pros » de la pub online ont été sondés et ne sont pas fans du site de micro-blogging quand il s’agit de faire de la pub. Toujours dans la même thématique, Facebook ne s’est pas fait des copains depuis que l’on s’est rendu compte que le géant bleu a gonflé « artificiellement » le nombre de vues sur les vidéos postées sur le réseau social. Là encore, les pros de la pub sur le net sont en train de se demander s’il n’est pas plus simple de mettre un type déguisé en hot-dog au coin de la rue que de faire de la pub sur Facebook, ça a peut être moins de visibilité, mais c’est plus concret.

yellen_madhatter-09-22-2016_large

Côté dividendes, le site Marketwatch propose ce matin trois titres qui paient des gros dividendes pour booster la santé de votre portefeuille, il s’agit de General Motors qui paie un rendement de 4.8%, de Brookfield Global Listed Infrastructure Income Fund – ce n’est pas un titre mais un « close end funds » qui offre un yield de 10.8% et pour terminer, ils suggèrent Fifth Street Finance avec un yield de 12.6%.

Bloomberg vient de publier son sondage des « 50 personnes les plus influentes dans la finance ». Tout d’abord je ne suis pas dedans, ce n’est pas simple pour mon égo, mais va falloir faire avec. Les 4 premiers sont des politiciens… Theresa May est première, suivie de Trump (comme quoi tout est possible), Clinton et Xi Jinping. Jeff Bezos est cinquième et premier non-politique. Janet Yellen est huitième, derrière Draghi, mais devant Buffet. Jamie Dimon, CEO de JP Morgan est treizième et premier banquier, deux rangs devant Blankfein de chez Goldman. Ermotti, le CEO d’UBS est vingt-et-unième et François Hollande n’est pas dans les 50 premiers… quelle déception.

Dans le Barron’s, on nous explique pourquoi Apple pourrait bien vouloir acheter McLaren bien qu’ils aient le cash pour racheter la totalité des constructeurs de voitures allemands. La rumeur est persistante, même si McLaren dément. Le journal nous explique aussi COMMENT profiter de la hausse des taux à venir, alors qu’on vient à peine de célébrer le fait que ça ne monte pas cette fois.

Côté chiffres économiques du jour, nous aurons le GDP en France, le Manufacturing PMI et Les Composite PMI partout en Europe, le PPI en Espagne, le Manufacturing PMI aux USA et une tripotée de Présidents de la FED qui parleront et qui ont le pouvoir de nous faire monter le stress et la volatilité.

Pour le moment les futures sont inchangés. L’Euro/Dollar vaut 1.12, le Dollar/Yen est 101.09 – la barrière des 100 a tenu hier. La Livre vaut 1.3043, le Dollar/Suisse s’échange à 0.9701 et l’Euro/Suisse se traite à 1.0865, en pleine déprime. Le Bitcoin se traite à 596$, pendant que le dix ans US offre un rendement de 1.61%. Retour à la case départ.

5 réponses
  1. Dahool
    Dahool says:

    Bonjour

    « François Hollande n’est pas dans les 50 premiers… quelle déception »

    Ne soyez pas déçu Mr Veillet, il a quand même été élu « Bouglione d’état 2016 », c’est pas rien.
    Chez nous, c’est un dresseur de sans dents !

  2. fred1903
    fred1903 says:

    Personne pour faire un article sur le PIB Français ? Il a été extra au T2 et on vole tout droit en récession.

  3. Nicolas Meilhan
    Nicolas Meilhan says:

    Vous avez raison – c’est chose faite. Mais j’imagine bien qu’Olivier Delamarche aura l’occasion d’en parler dès lundi matin sur BFM Business.

  4. Nicolas Meilhan
    Nicolas Meilhan says:

    Fred – on attend votre invitation. Il suffit juste de trouver une salle assez grande (CCI, grande école, université) et le tour est joué!

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *