,

On nous aurait menti ?

Moi je ne comprends plus rien. Avant que Trump prête serment, la plupart des médias et des « experts financiers » de la planète, nous avaient mis en garde comme quoi, ça ne pouvait que baisser, que l’arrivée officielle au pouvoir de Trump allait coûter cher au marché et qu’il fallait attacher sa ceinture parce que depuis lundi (passé), ça ne serait plus la même purée, les Bears allaient prendre le pouvoir et le règne des Bulls pourrait bien être définitivement terminé.

Dans cette course à vouloir toujours essayer de « timer » le marché, on pourrait bien finir par avoir l’air un tout petit peu ridicules à force de crier au loup pour espérer prédire un krach qui ne se produira jamais.

Enfin, là on n’en est plus à prédire un krach, je crois que l’on se contenterait d’une bonne correction, à force d’avoir l’air idiot avec des prédictions qui ne se réalisent pas… Pour l’instant ce marché ne veut pas baisser et un marché qui ne baisse pas est un marché qui monte. Et puis je ne le répèterai jamais assez, ce n’est d’ailleurs pas la première fois que je le dis ; les KRACHS ANNONCÉS N’EXISTENT PAS !

 

Hier les intervenants se sont donc satisfaits des chiffres trimestriels qui étaient « solides » pour justifier la hausse générale des marchés. Alors oui, ce n’est pas non plus une hausse de 3% par jour, mais c’est en tout les cas suffisant pour aller chercher des records d’altitude sur le S&P500 et sur le Nasdaq. Le Dow Jones résiste toujours à l’approche des 20’000, mais hier soir il clôturait à 90 points de la marque mythique.

Alors on lit partout que les intervenants étaient satisfaits des chiffres du trimestre des « grosses sociétés », ce n’est pas complètement faux, mais quand on regarde les publications de ces dernières 24 heures, on se rend compte que Verizon baissait de 4% après avoir raté les attentes, que 3M reculait de 1.4%, même après voir fait mieux que les attentes, que Johnson & Johnson pliait les genoux de 1.9% après avoir baissé ses prévisions annuelles. Je ne crois pas que l’on puisse dire que ces « big names » là ont soutenu le marché hier. Il doit donc y avoir autre chose qui monte.

Heureusement DuPont a cartonné et bondissait de 4.5%, pendant qu’Alibaba prenait 3%. Les voitures étaient également bien recherchées après que Trump essaie de les persuader de conserver la production aux USA. Il aurait été étonnant que l’on ne parle pas de lui ce matin. En Europe ça montait aussi. Un tout petit peu.

 

On notera que les yeux étaient surtout fixés sur la cour suprême britannique qui a déclaré que le Gouvernement devait consulter le parlement avant de prendre des décisions unilatérales pour le Brexit. L’indice local terminait inchangé. Le DAX montait un poil, mais ce qu’il faut surtout retenir, c’est que le marché refuse de baisser dans sa globalité.

Et ce n’est pas ce que l’on avait prévu. Damned. Autant dire que si ça continue comme ça trois jours de suite, on va commencer à paniquer et à courir derrière comme si ça ne coûtait rien. Le début d’une sorte d’euphorie qui sait…

En tous les cas, une chose qui ne bouge pas, pardon DEUX choses qui ne bougent plus ; c’est le pétrole et l’or. Un est à 53$ et l’autre à 1207$, il ne se passe plus rien depuis presque une semaine. C’est vite vu, on dirait l’Euro/Suisse.

Ce matin l’Asie est en hausse. Modérément du côté de la Chine et de Hong Kong qui montent chacun de 0.15%, avec un peu plus d’enthousiasme du côté du Japon, le Nikkei étant actuellement en hausse de 1.2% après que le pays ait publié son premier trade surplus en 6 ans.

Dans les nouvelles du jour, on retiendra que Cisco vient d’acheter AppDynamics pour 3.7 milliards. La Start-up était sur le point de venir en IPO sur le marché, mais au prix prévu, elle n’aurait été évaluée qu’à la moitié du prix offert par Cisco. Il y a donc des priorités.

Trump va aller de l’avant avec son projet de mur, ce qui ne surprendra pas grand-monde. Hier un « haut responsable de la BCE » a laissé entendre qu’il/elle était très optimiste sur la probabilité de voir le programme de rachat d’obligations se terminer très prochainement. Draghi appréciera de se faire court-circuiter.

 

Dans le Barron’s on commente largement le downgrade d’Apple par un analyste de chez Barclays qui pense tout simplement que l’iPhone est devenu ennuyeux et qu’il ne génère plus l’excitation qu’il eut généré un temps. Là on n’est plus dans l’analyse fondamentale et mathématique, on est passé dans la psychologie de la consommation, reste à voir ce que ça va donner pour les prévisions… Le journal pense également que Johnson & Johnson est sous-évalué et ce, malgré les prévisions prudentes publiées hier par la société.

Et puis, un nouveau « trading mystère » est apparu au Danemark. Une action active dans l’immobilier en Allemagne qui a une valorisation théorique de quasi zéro, vient de monter de plus de 300% en deux jours, valorisant Victoria Properties à plus de 60 millions de couronnes locales (8.8 millions de dollars). Personne ne peut expliquer cette hausse injustifiée, si ce n’est que la plupart du volume provient d’un broker qui s’occupe généralement de clients retail. Un expert local a estimé, avec une jolie formule, qu’investir dans cette action revenait à « jouer à la roulette russe avec deux ou trois balles dans le barillet »…rational_investors_cartoon_01.24.2017

Côté chiffres économiques, nous aurons l’indicateur de consommation en Suisse et le ZEW, le French Business Survey, le PPI espagnol, les commandes industrielles en Italie, ainsi que le Trade Balance et l’IFO en Allemagne. Aux USA, nous aurons les nouvelles demandes d’hypothèques, les prix de l’immobilier et les inventaires pétroliers version EIA.

Pour ce qui est des chiffres du trimestre, il y aura AT&T, Abbott, Amphenol, Boeing, Citrix, F5 Networks, Freeport Mc Moran, Novartis, Qualcomm, United Technologies, Xilinx et eBay. Pour les plus notablement connus en tous les cas.

Actuellement, les futures sont en hausse de 0.09% (encore), l’Euro/Dollar est à 1.0724, le Yen vaut 113.65, la Livre s’échange à 1.2517, le Dollar/Suisse est à 1.0016 et l’Euro/Suisse est toujours vibrant de passion à 1.0743. Pendant ce temps, le Bitcoin vaut 895$ et le rendement du 10 ans US est de 2.46%… les 20’000 sur le Dow ne sont plus très loin et les 2.6% de rendement sur le dix ans, non plus… le suspens est insoutenable.

2 réponses
  1. BEOTIEN
    BEOTIEN says:

    Pourvu que ça dourrrrre !

    Moi non plus je ne comprends pas tout. MAIS pour me souvenir des raisons qui m’avaient fait prévoir la crise des subprimes… cinq ans trop tôt, j’ai quelque motif à croire que l’inéluctable finit bel et bien par se produire.

    Parce que… quand « y a une couille dans l’potage », un truc incohérent, faut chercher à comprendre. Et une fois qu’on a compris, peu de chance de se tromper. Sauf, sur… le timing, irrationalité humaines oblige.

    Et là c’est quoi « la couille » ?

    Plusieurs :

    1. Les QE qui ont généré cette montagne de monnaie partie alimenter la bulle des marchés dans irriguer l’économie réelle.

    2. Les taux si bas qu’on voit mal comment éviter un mega crack obligataire (sauf pilotage si fin et si coordonnées de toutes les banques centrales qui renonçant à la défense de leurs intérêts respectifs se dévoueront au bien commun) ;

    3. La fragilité des banques systémiques (faiblesse fonds propres + créances douteuses + taux 0 = cocktail explosif) ;

    4. La dette chinoise (d’autant qu’on n’en sait pas tout) ;

    5. Trump de qui tout peut arriver, à commencer par une baisse des impôts qui va encore exacerber le dumping fiscal, affaiblir les états, aggraver la paupérisation et donc accélérer la montée des populismes… CQFD

  2. Pleine expansion
    Pleine expansion says:

    Le Bitcoin est retourné au dessus des 1000$!!!
    1041$ à l’heure actuelle.
    Le Bitcoin n’est pas mort, au contraire, il est en pleine expansion.

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *