,

On commence presque à parler d’autre chose …

Je ne prédis pas grand-chose dans cette chronique, il faut dire que trop prédire pourrait déplaire à la FINMA et me retomber dessus, je me contente donc de « laisser entendre » en balançant des grandes généralités, mais là, je peux quand même dire « je vous l’avais dit ». Oui, je vous l’avais dit qu’une semaine après les élections on parlerait d’autre chose et que l’on oublierait presque que dorénavant, « make America Great again », ça ne fait plus peur à personne.

Toujours est-il qu’hier, le TRUMP RALLY, le TRUMPNADO, la TRUMPÊTE, la TRUMPOLUTION, semblait avoir perdu un peu de sa dynamique. Il faut dire qu’une fois que l’on a utilisé tous ces magnifiques et néanmoins originales façon de désigner la victoire de Trump et la hausse des marchés qui s’en est suivit – HAUSSE que PERSONNE n’avait vu venir, puisque la veille des élections, je crois qu’il y a à peu 100% des experts du monde merveilleux de la finance qui pariaient sur un « KRACH » en cas de victoire de l’excroissance capillaire et qu’aujourd’hui, 100% des experts ont tourné leur veste – donc, une fois que l’on a utilisé tous ces superlatifs follement drôles et orignaux et que l’on s’est gaussé de ce rebond que personne n’avait vu venir, on est quand même obligé de se dire que l’on ne peut pas continuer à surfer sur la vague « Trump », sans compter qu’on ne sait pas trop ce qu’il va faire, puisque personne n’avait vraiment lu son programme, même lui ne semble pas trop savoir ce qu’il y a dedans.

Nous voici donc à la saison du « bon, ben qu’est-ce qu’on fait maintenant ??? ».

Le Dow Jones est au plus haut de tous les temps. Parce que la « vieille économie c’est trop cool » selon Donald 1.0 – le S&P500 est de retour dans ce foutu range 2120-2180 et on ne sait pas trop ce qui pourrait le faire sortir et le Nasdaq se fait allumer parce que la nouvelle économie c’était mieux avant et que vu l’âge de Trump, il n’est pas exclu qu’il fasse remplacer les emails par des fax et les pc’s par des machines à boule IBM.

En résumé, le rallye, on ne s’y attendait pas. Et comme on n’était pas préparé, on n’a plus de souffle pour aller plus haut. Sans compter que Yellen va parler devant le Congrès et soudainement on se dit qu’elle pourrait parler de hausse des taux avec un peu plus d’insistance, du coup on s’interroge et soudainement il y a moins de « headlines » concernant l’élection de Trump et normalement d’ici la fin de la semaine, on ne devrait même plus savoir qui c’est.

Hier, les marchés ont donc affiché une séance à peu près aussi intéressante qu’une émission de Cyril Hanouna quand il invite Nabilla pour parler physique nucléaire. On sent comme un essoufflement après la monumentale surprise de la semaine passée. En tous les cas les organismes de sondages, disent que 64% des analystes pensent que les bourses devraient bien se comporter avec Trump – finalement – mais en même temps, personne n’y croit plus aux sondages, en tous les cas, 89% des gens sondés croient que c’est de la daube.

Nous sommes montés, nous avons repondéré les portefeuilles, la Biotech est fun à nouveau, les banques c’est cool, la Tech c’est moins cool, mais encore, ça dépend qui. Bref, on a tout refait à neuf et on attend de voir ce que Trump va réellement faire et qui il va engager dans son gouvernement, sachant que Kermitt la grenouille est à la retraite et que Clint Eastwood ne va pas non plus pouvoir s’occuper de tout, on est tout de même un peu méfiant sur la suite, surtout que ceux qui ont profité du rallye ne sont pas légion, puisqu’il était important de rester cash pour ne SURTOUT pas prendre de risque avant les élections…

Les « coups sûr » post 9 novembre, comme « acheter de l’or pour se protéger d’une victoire de Trump » n’ont que moyennement fonctionné, puisque ce matin le métal jaune est à 1225$ et le pétrole est en pleine dépression nerveuse depuis que l’OPEP ne dit plus rien, le baril vaut 44.18$.

En Asie, on saluera tout de même le trade de l’année, puisqu’il fallait shorter le Nikkei, la veille des élections, le racheter le matin de l’annonce de la victoire et laisser courir puisqu’il y avait tout de même 1000 points à faire à la baisse et 1400 à la hausse. Forcément on est bien plus intelligent «APRÈS », mais le comportement du Nikkei est peut-être la meilleure représentation du fait que le marché est totalement…comment dire… stupide ?…non…idiot ? cinglé ? débile ? Difficile de porter un jugement, mais ce matin le Nikkei ne fait rien, mis à part digérer ces derniers jours de folie. Le Hang Seng est en hausse de 0.43% et la Chine qui se fout totalement de ce qui se passe à Washington, mais qui n’en pense pas moins et attend de voir ce que Trump va taxer sur leurs exportations, la Chine est en baisse de 0.27%.

Dans les news de la journée, j’aimerais déjà remettre le prix du stratège le plus courageux du moment, un stratège qui prend des risques et qui n’a peur de rien, j’ai nommé David Bianco de la Deutsche Bank – qui n’a d’ailleurs toujours pas fait faillite – la banque allemande a annoncé que dorénavant, après des heures et des heures de boulot et des calculs mathématiques savants, son objectif pour la fin de l’année sur le S&P500 serait de 2200.

trump_bull

Oui, c’est hyper-courageux. On est à 36 points de l’objectif, et en pour cent, ça fait quand même 1.6% !!! C’est bon de voir des gars qui prennent des risques !!! Pour être très franc, je ne sais pas s’ils sont courageux de venir avec un objectif aussi ambitieux ou s’ils ont été suffisamment courageux pour ne pas baisser l’objectif AVANT les élections. Ce qui aurait été impossible, bien sûr, car il était certain que Trump ne passerait pas.

Bref, ça fait plaisir de voir que Trump ou pas Trump, l’économie et la finance sont toujours des sciences occultes qui ne font rire que ceux qui les comprennent et qui font croire aux autres que EUX, ils savent…

On signalera que le rendement du 10 ans US est à 2.20% et que Jeff Gundlach, qui avait prévu que la victoire de Trump était inévitable tant le populisme avance à grand-pas… Profitez-en pour parier sur Marie Le Pen en mai 2017… Gundlach est revenu à la télé hier pour dire que le rendement du 10 ans US atteindra les 6% dans 5 ans. En attendant, c’est la panique dans le milieu du Real Estate, puisque le 30 ans a atteint la barrière fatidique des 4% et tout le monde est en mode panique pour bloquer ses taux à long terme, surtout que l’arrivée de Donald ne devrait pas aider… On peut déjà se réjouir de voir prochainement une baisse de l’immobilier aux USA. En Suisse ça remonte dangereusement aussi, on est bientôt en positif, juste au moment où la poste allait commencer à ponctionner ses clients, c’est quand même ballot.

Le Barron’s se demande si Chipolte peut encore aller encore plus bas, on dirait en tous les cas. Ils pensent que Thermo Fisher peut monter de 30%, ils relayent l’analyste du Crédit Suisse qui dit qu’il faut «être brave et acheter les faiblesses du marché indonésien ». Dans la série Take-Over on notera que Siemens achète Mentor Graphics pour 4.5 milliards cash, comme quoi il y a encore du pogon qui traîne dans les coffres et Intrum Justitia rachète son concurrent norvégien Lindorff Group.

Pour le reste, Richemont va encore virer entre 200 et 250 personnes et ils laissent entendre que ce n’est pas fini. Et il faut retenir que Google va restreindre la publicité sur les sites de « news » bidons, les sites qui reprennent le contenu des autres et ceux qui essaient de faire de l’audience avec des articles repêchés à droite et à gauche. Ils pointent tout spécialement à certains sites qui montrent des audiences magouillées via Facebook et qui tentent de driver du trafic de cette façon.

Côté chiffres économiques, nous aurons le GDP en Allemagne et en Italie, le CPI en France et en Espagne. Et puis le CPI-PPI en Angleterre. L’Europe publiera également son GDP, son trade balance et son ZEW.

Aux USA, nous aurons les Retail Sales, le Redbook et les Business inventories, mais tout le monde a déjà les yeux fixés sur Madame Yellen qui parlera jeudi.

Actuellement les futures sont en hausse de 0.2%, l’Euro/Dollar se traite à 1.0747, la Livre Sterling est à 1.2489 et le Yen vaut 108.19. Côté Franc Suisse, il est à 0.9975 contre dollar et à 1.0720 contre la monnaie de nos voisins européens. Le Bitcoin est à 702$.

Voilà, c’est tout pour cette première journée de la première semaine post-élections. Nous devrions normalement avoir oublié définitivement le sujet d’ici lundi prochain, à moins que Trump se rappelle à notre bon souvenir en envahissant la Corée. En attendant tout cela, je vous souhaite une très belle journée et un bon réveil. On se retrouve demain matin à l’aube…

1 réponse
  1. bocanegra
    bocanegra says:

    trumpoline c’est tellement plus simple et tellement mieux que tous ces jeux de mots bidons 🙂

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *