,

La femme est l’avenir de l’homme

Heureusement qu’il existe sur cette Terre quelques dirigeantes politiques ayant eu des enfants pour penser à leur avenir, au sien et au nôtre !

Ces 2 mères de famille que sont Catherine McKenna, Ministre canadienne de l’Environnement et du Changement climatique, et Claire Perry, Ministre britannique du Changement Climatique et de l’Industrie, sont effectivement bien mieux placées qu’Angela Merkel pour nous sortir de la panade car leurs décisions impacteront la vie de leurs 6 enfants (3+3), et par conséquent les engagent directement.

L’initiative dont elles sont toutes deux à l’origine est probablement le seul rayon de soleil ayant réussi à traverser l’épais écran de fumée que fut cette COP23 à Bonn, organisée en Allemagne alors même que les allemands n’arrivaient pas eux-mêmes à s’accorder sur une diminution (et non sur une sortie) du charbon, à l’origine de 40% de leur électricité et compensant les caprices d’Éole en lieu et place du gaz naturel bien moins polluant.

Grâce à ces 2 mères de famille, l’espoir peut renaître pour les prochaines générations avec une coalition de plus de 25 pays s’engageant à sortir du charbon, coalition dans laquelle on ne retrouve bien évidemment pas les plus grands consommateurs de charbon que sont la Chine, les Etats-Unis ou encore l’Inde, ni les donneurs officiels de leçon climatique (à l’américain Donald Trump) que sont les Allemands.

Heureusement, il suffira d’imposer à tous ces mauvais élèves du charbon une taxe carbone de 20€ la tonne sur la production d’électricité et le tour sera joué!

Comme le chantait si justement Jean Ferra il y a plus de 40 ans, la femme est l’avenir de l’homme (quand elle a des enfants, n’est-ce pas Madame Merkel…).

Nicolas Meilhan

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *